Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Teddy ☆ Somebody once told me, the world's gonna roll me.

 :: LIFE IS STRANGE :: Présentations :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 31 Juil - 0:53
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 665
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Scott
I ain't the sharpest tool in the shed

behind my smile
Je-m’en-foutiste ☆ drôle ☆ fainéant ☆ bon vivant ☆ procrastinateur ☆ protecteur ☆ distrait ☆ calme ☆ négligeant ☆ curieux ☆ généreux ☆ passif.

Je ne peux pas me vanter d'être quelqu'un de complexe ou une connerie du genre. Puis je n'ai pas franchement envie de chercher à être autre chose que je suis en réalité. Je n'aime pas me prendre la tête, je prend les choses comme elles viennent, comme elles sont. Ou c'est peut-être parce que je suis trop fainéant et que j'en arrive même à avoir la flemme de réfléchir. C'est assez critique à ce point, je sais. A vrai dire, je ne me suis jamais posé énormément de question sur mon caractère. On me reproche souvent d'être je-m'en-foutiste, de trop procrastiner, d'être fainéant et… Je ne peux pas les contredire.
Une de mes activités préférés est sans contexte de squatter mon canapé avec un pizza, une bonne bière, quelque potes éventuellement et attendre que le temps passe en racontant de la merde. Je suis très doué pour cette dernière chose d'ailleurs. Je passe mon temps à dire ce qui me passe par la tête. Un jour ça me coûtera sûrement la vie je sais. Mais c'est plus fort que moi. Je ne peux pas m'empêcher de sortir mes blagues de merdes, de faire des sous-entendus pas du tout subtiles toutes des deux répliques. Sur l'échelle de la beauferie j'en tiens une bonne couche je dois l'admettre. Me manque plus que le trio short, claquettes, chaussettes.

Pourtant je pense pas être si difficile à vivre. J'aime rire, même si mon humour n'est pas très spirituel, je suis très bon public. En parlant de ça, ce n'est pas très difficile d'attiser ma curiosité. Je peux rapidement être tout ouïe à n'importe quelle histoire. Si si, même celle de ce mec totalement défoncé en fin de soirée qui a besoin d'extériorisé. Si vous avez besoin d'un bon pigeon à qui raconter votre vie, je suis tout à vous. Par contre, il y a quand même de forte chance pour que je vous fasse une vieille blague pas forcément super sympathique après. Mais promis j'écouterai chaque détail.
En parlant de mon côté pigeon d'ailleurs, je suis juste incapable de dire non. A chaque fois que quelqu'un me demande de faire quelque chose, je suis « oui », sans réfléchir, c'est plus fort que moi. Cependant, ce n'est pas parce que je dis « oui », que je vais forcément le faire. Il ne faut pas oublier ma capacité à tout remettre à plus tard. T'as vu ça ? On s'éloigne, mais on revient sur le sujet du début.


a piece of me
Je suis absolument incapable de dire « non », ce qui est assez problématique en soit, vous en conviendrez, mais d'un autre côté, il faut savoir que ce n'est pas parce que j'ai dis « oui », que je vais faire ce que vous m'avez demandé, ou tout du moins pas tout de suite. Il n'y a que pour ma famille et mes amis proches que je fonce tout de suite sans remettre à plus tard.
+++
Je suis super bordélique dans le genre, je laisse toujours traîner mes affaires partout, même chez les autres, c'est plus fort que moi
+++
J'ai pas mon permis et je n'aime pas trop les transports en commun, du coup j'ai pris l'habitude de beaucoup marcher, sinon j'ai une trottinette et des patin à roulette pour aller plus vite.
+++
Je ne suis pas le plus grand sportif que la terre ait porté mais j'adore le basket, autant le regarder qu'y jouer.
+++
Vous trouverez sans doute ça ridicule, mais j'aime bien donner des noms à mes objets.
+++
J'adore la musique, j'ai souvent mon casque vissé sur les oreilles et je joue du Ukulélé, du piano, de la guitare et de la batterie.
+++
J'aime pas me prendre la tête pour un rien, c'est sans doute pour ça que je dis toujours oui à tout, du coup les débats c'est pas trop mon truc.
+++
J'adore les animaux aussi, je pourrais passer des journée entière à regarder des vidéos d'animaux marrants sur internet, j'aimerai bien avoir un chat d'ailleurs, mais je sais parfaitement que je serais incapable de m'en occuper.
+++
On me reproche assez souvent d'être trop à l'ouest, de ne pas avoir les pieds sur terre et de ne rien prendre au sérieux ou d'être trop immature parfois.
+++
J'aime beaucoup les soirées jeux vidéos, séries ou films entre potes.
who are you?

29 ans
Professeur de musique
Célibataire
Pansexuel
Américain
Bien trop Bonne
Wombat
Tyler Joseph
in real life
Je m'appelle Chloé aka Panda-Sama, j'ai 21 ans et demi, je suis ton père. J'ai découvert le forum sur un marsouin.
avatar by fayrell ☆ icon by ddlovatosrps (tumblr)
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Juil - 0:53
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 665
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur

Your brain get smarts but your head gets dumb

Parce que toute histoire commence par quelque chose. La mienne, c'est avec ce canapé. Un vieux bout de tissus et quelques coussins à peine confortables. Mais rien qui n'empêche de passer sa journée entière dessus à ne rien faire. A vrai dire, ça pourrait se finir là. Trois lignes. C'est pas mal pour une histoire non ? Je vous l'accorde, si il n'y avait que ça, je ne me ferais pas chier à écrire. Ou tout du moins à essayer de vous raconter quelque chose de potable. Tout ne commence pas par ce canapé… C'est juste que je l'aime beaucoup et je crois qu'il m'en aurait voulu si je ne parlais pas de lui à un moment. Susceptible le vieux Bébert, je vous jure. Parce que oui, à force de passer du temps ensemble, ce canapé a eu le droit à un nom : Robert. C'est fou tout de même que vous ayez lu jusque là n'empêche. Vous aussi vous vous faites chier heh ?

J'ai peut-être été conçu sur un canapé comme un Robert, j'en sais rien, j'ai jamais demandé de détails. Je pense que comme tout le monde imaginer mes parents s'emboîter ça n'a jamais été un de mes plus grand délire. En parlant de mes parents, je vais encore devoir vous décevoir sur ce point là. Rien d'exceptionnel chez eux non plus. Des humains comme les autres, j'ai une petite-sœur aussi, une adorable petite chose qui cri dès qu'on lui tire un peu les cheveux, et à qui je peux même pas faire croire qu’elle a été adoptée, parce que c’est vrai en plus... Ce qui n’était pas mon cas. Clairement, si mes parents avaient pu choisir, je suis sûr qu'ils ne m'auraient pas choisit moi. J'étais d'un chiant comme gamin… Vous savez celui qui hurle tout le temps pour un rien ? C'est exactement moi. Je pense que mes parents ont prit cette décision pour ma soeur en voyant ma gueule… Ils ont dû se faire “Ah ouais non, on peut pas en avoir un deuxième comme ça”. Mais au final je m'en tire pas trop mal. A croire que j'ai commencé ma vie par faire toutes mes crises. Maintenant je suis juste… Calme et passif… Et peut-être un peu trop passif au goûts de certains d'ailleurs.

J'ai vécût jusqu'à mes vingt-et-trois ans chez mes parents (futur Tanguy in the place, ladies), dans un quartier un peu pourri dont tout le monde s'en fout. Pendant ses première années ? Non il ne s'est rien passé… Pas de « Tu es sorcier Harry ! » le jour de mes onze ans… Ni de chauve qui débarque pour m'emmener dans son Institut. Pas même un hobbit de passage. Puis un jour, je sais pas trop pourquoi, ma mère et ma sœur ont soudainement décidé que je devais faire quelque chose de ma vie. A croire que passer sa journée entre le frigo, mon lit, la salle d'arcade… C'était pas assez pour elles. D'un sens elles n'avaient pas tort, depuis la fin du lycée, c'était un peu devenu le néant. J'avais tenté des études, mais je n'étais déjà pas un très bon élève avant, alors je vous fais pas un dessin. J'avais tenté de trouver un job aussi. Mais une fois que je l'avais encore fallait-il réussir à le garder plus de quelques semaines. On peut le dire, je suis un peu un déchet vivant, mais je le vis plutôt bien.

C'est comme ça qu'un beau jour, je me suis retrouvé à Ikea. Un vrai labyrinthe ce truc. Ma mère et ma sœur avaient réussi à m'embrigader et je m'étais inscrit à la Blackwell Academy. Je sais pas pourquoi je m'étais laissé faire, pourquoi j'avais signé pour cet appart, alors que je savais parfaitement comment ça allait finir. Que voulez-vous, on fait des truc cons quand on pense avoir un avenir potable. Donc Ikea. Ouais, trois heures pour sortir de ce putain de truc pour avoir acheté une peluche dinosaure (baptisé Vladimir par la suite), une étagère et deux chaises. Le reste de mes meubles ayant finalement été acheté d'occasion sur internet ou donné par la famille. Robert faisait partis du lot. Un vieux canapé trouvé par une petite annonce d'un gars qui se débarrassait de tous ses meubles. Bref, rien d'exceptionnel. Bon ok, j'ai compris, me regardez pas comme ça. Je sais que vous voulez la version sentimentale.

Fébrile, je m'arrête de taper. Après de longues heures éprouvantes de recherche. Il est là. Juste devant moi. Ma main tremble légèrement alors que je le clique sur l'annonce, le cœur battant. Ma respiration est courte. Un tel prix, une telle allure, ce tissus et… Le coup de foudre. Il me regarde avec ses coussins bien alignés. J'essaye de parler, mais je suis incapable d'aligner deux mots, sous le choc. Nous étions fait pour nous rencontrer. Au fond de moi, je le sais depuis toujours. C'était Lui. Et aucun autre. Fermant un instant les yeux, j'essaye de me reprendre en main. Calme-toi gros. Ca va aller. Reste calme. Je respire profondément et sur un excès de folie, je clique sur « contacter le propriétaire ». Je reste poli dans paroles et j'envoie l'e-mail. Deux jours s'écoulent sans la moindre nouvelle. Je ne rêve que de lui, il ne se passe pas une seconde sans que je repense à notre première rencontre. Il faut que je le vois. Puis une réponse, un e-mail, simple, mais l'essentiel est là. Mon coeur bat. Je vais pouvoir le rencontrer en vrai. Encore une longue journée d'attente et il est à moi. C'est ainsi que cette belle romance a commencé. Ô mon doux Robert… T'en rappelles-tu ?

Heureux ? C'était la version sentimentale. Après un déménagement particulièrement chiant où tout mes potes étaient venus… Une fois qu'on ai tout rangé, c'est-à-dire, pour l'apéro… Une nouvelle vie pouvait débuter. Les premiers jours, j'étais des plus déterminé à aller en cours, manger équilibré à des heures fixe. Puis, ça a commencé à dégénérer petit-à-petit. En même temps, c'est à cette époque que je me suis retrouvé devant mes premiers vrai choix cornélien. Allez en cours ? Être un bon élève et suivre ses résolution ? Ou allez au bar ? Être le bon pote fun qui n'est jamais contre un verre ou une bonne bouffe ? Affreux, je vous jure. Happy hours vs. Boring hours. Au final le choix était toujours le même. Si il pour une bière achetée, une offerte… On ne peut pas rater une telle occasion quand même. Puis l'année s'est fini comme ça. Par une sorte de miracle que personne n'a jamais compris, j'ai eu mes examens. Et de nouveau plein d'espoir, j'ai donc décidé de continuer mes études, me projetant même dans le futur.

Mon bonnet vissé sur la tête, c'est d'un pas mou et pas du tout conquérant que je m'élançai à la recherche de… Je sais pas… pas du rêve américain, parce que je n'étais même pas sûr de savoir ce que c'était. Dans mon esprit, l'américain de base, c'était le mec qui écoutait du Lynyrd Skynyrd dans son pick-up, son fusil sur le siège passager, un ours mort à l'arrière et un sapin-sent-bon accroché au rétroviseur. Autant vous dire qu'avec ma trottinette et mon ukulélé, je n'allais pas aller bien loin. Mais que voulez-vous, comme je vous le disais tout à l'heure, chaque histoire à un début. Et ça… Ben c'est plus ou moins la mienne. Je vous avais dit que ça ne serait pas passionnant. On peut pas tout avoir dans la vie les enfants, il va falloir vous y faire.

Quoique je dis ça, en essayant de paraître le type cool et blasé. Mais j’avais bien un rêve en tête. Mon plus grand amour, ça a toujours été la musique. Et à Blackwell, j’ai eu la chance de rencontrer d’autre fana comme moi. C’est presque naturellement qu’on a commencé à parler de ce projet et finalement, ouais ! On a formé un groupe, tous ensemble. Au début c’était qu’une sorte de club de musique, mais on se débrouillait bien alors, on a fait quelques petites scène, d’abord pour animer les soirées de l’Académie, puis en ville, et dans le petites villes alentours… Et quand nous fûmes diplômés… Notre carrière a littéralement explosée. On a enchaîné les concerts, enregistré et sortis au moins trois album. Ok, on était pas niveau David Bowie non plus hein ! Mais on avait notre petite renommée dans le monde de la musique et c’était top.

Jusqu’au jour où mon karma de merde m’a rattrapé. Ca faisait quelques années qu’on vivait le rêve total. Et il a fallu que ce couillon, notre lead guitar, se prenne pour une rockstar et nous fasse une gentille petite overdose. On savait tous qu’il était en train de partir en couilles, on lui avait tous dit de faire gaffe et tout… Et en plus… C’est sûr scène qu’il s’est effondré. Le scandale, je vous jure. Il a été sauvé de justesse, l’avantage d’un concert, c’est que les secours sont déjà sur place. Mais à cause de ça, on a grave perdu en popularité, passant pour un groupe de junkie. Ca a créer des tensions entre nous et a fini par signer la fin.

Donc rebelote ! On retourne à la case départ du Teddy sans logement, sans boulot et sans ambitions ! A défaut d’avoir mieux à faire, je suis revenu à Arcadia Bay. Pourquoi pas après tout. Surtout que ma petite soeur allait faire sa rentrée à la Blackwell Academy, je ne pouvais pas rater ça. Ralalah, cette petite grosse tête allait rentrer en science en plus… Alors que je lui avais dit que le cursus Art, il était top. De toute façon, personne m’écoute jamais dans cette famille. Ils sont tous bien trop têtu. Bref, j’aime bien la rue, mais y dormir, pas trop pour moi. Alors j’ai chercher un truc… Pas trop cher, c’est pas que je manque d’argent avec la carrière que j’ai fait, au contraire. Mais je sais pas, une question d’habitude. C’est comme ça que je suis tombé sur une annonce, une recherche de coloc. Ok, la meuf était un peu chelou avec ses cochons d’indes, mais par flemme de chercher plus longtemps, je pris ça.

Maintenant venait la question de ce que j’allais faire de mes journées. Et clairement, j’avais pas envie de devenir la babysitter de Romeo et Juliet, alors il fallait que je trouve une excuse pour pas passer toutes mes journées à l’appart’. Et encore une fois, c’est le cerveau, bien plus fonctionnel que le mien, de ma petite-soeur qui m’a poussé à postuler à Blackwell comme professeur de musique. Ce qui était une bonne idée. Après tout, j’avais été diplômé là-bas, j’avais pas mal d’expérience dans le domaine grâce à mon groupe, il ne resterai qu’à se taper quelques livres de pédagogie pendant les vacances et… Ca ferait le coup. Tout du moins c’est ce que je me suis dit, puis j’ai été embauché, alors c’est trop tard pour faire marche arrière.

La suite est loin d'être mieux, enfin, le connaissant, je suis presque sûre qu’elle sera loin d’être mieux alors… Il n’en revient qu’à vous de la suivre ou non. Mais si vous avez autre chose de mieux à faire, allez-y. Vous pourrez reprendre votre lecture quand vous vous ferez chier. Ouais, littéralement, vous pouvez lire ça aux toilettes, je serais pas vexé, vous inquiétez pas.

Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Juil - 3:46
Invité
Invité
Anonymous
Hey now, you're an all star What a Face

Ophelia m'a dit qu'elle ne te laisserait pas lui agiter les fesses sous le nez et qu'elle entrerait dans ta chambre d'une manière ou d'une autre Teddy ☆ Somebody once told me, the world's gonna roll me. 2538986687 (et je sens qu'avec Trevor on pourra avoir un lien sympa aussi tiens What a Face)
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Aoû - 12:37
Invité
Invité
Anonymous
Attention jeune homme à tes propos, ne dors que d'un oeil et la porte fermée à double tour...
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Aoû - 13:03
Invité
Invité
Anonymous
Il nous faudra un lien Very Happy Very Happy Very Happy On ira au pub le vendredi soir.


everybody dance now !

Bienvenue et félicitation pour ta validation I love you tu peux désormais aller flooder comme il se doit, voter aux topsites (et passer faire un tour quand tu le voudras sur PRD et Bazzart poster un petit message gentillet sur le forum, si tu trouves quelque chose de bien choupinou ou non à dire What a Face) Voici les liens que tu devrais consulter pour mieux t'intégrer dans la communauté d'Arcadia Bay et partout sur le forum I love you

Tu peux donc te créer des réseaux sociaux en cliquant par ici, te faire un cercle d'amis, demander des liens et te faire quelques ennemis aussi What a Face en cliquant par là et en effectuant quelques demandes particulières pour ton personnage !

Tu devras passer par ici pour répertorier ton pseudo ainsi que ton avatar, et tu pourras même t'inscrire (ou même créer) à un club ou une association en allant par là ! Very Happy

Pour finir, si tu veux créer ton scénario ou un ou plusieurs pré-liens, il te suffira d'y accéder en allant ici I love you si tu es perdu, n'hésite pas à contacter l'un des admins qui se fera un plaisir de t'aider ! Amuse toi bien parmi nous !
ouiii
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: LIFE IS STRANGE :: Présentations :: Présentations validées-