Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

A trip down memory lane feat. Teddy Scott

 :: Les RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 4 Juil - 0:53
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Elijah Holtz
Messages : 627
Localisation : Arcadia Bay
Emploi/loisirs : Professeur de cinéma

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Assis sur les marches à l’extérieur de la bâtisse, je me lamentais sur mes dernières actions. J’en avais tellement honte que durant un instant j’avais hésité à me creuser un terrier pour ne jamais repointer mon nez à l’air libre. Des excuses. C’était tout ce que j’étais en mesure de fournir à mon petit-ami qui avait assisté à la scène. Si j’avais été malin, je me serais douté qu’il n’existait d’autre issue à ces retrouvailles. Forcément que ça allait terminer de façon désastreuse avant même que je n’ai le temps de les interroger concernant les parents d’Alec. Je pouvais encore me blâmer pour l’éternité de n’avoir pas su conserver mon sang-froid. À force de commettre des impairs, la liste recensant mes diverses sources de culpabilité serait bientôt interminable. Je ne saurais plus par où commencer afin d’alléger ma conscience. Heureusement, Teddy parvenait malgré lui à me distraire, ne manquant pas la moindre occasion pour alléger l’atmosphère à ses dépens. Oui, il n’était pas le gars le plus balèze que j’avais rencontré. Oui, son argument justifiant la différence entre mon paternel et moi était sortie d’une autre planète dont seul lui semblait connaître l’existence. Cependant, c’était adorable. Comme tout ce qui sortait habituellement de sa bouche. Je l’aimais pour mille et une raisons, mais cette capacité à tout dédramatiser de façon inattendue était l’un de ses talents dont j’étais le plus admiratif.

- Enfin… Il t’a quand même fallu plusieurs heures pour être dingue de moi, répondis-je d’un ton faussement déçu en gage de première réponse.

Difficile de ne pas lui lancer cette vanne simpliste. Il m’avait comme qui dirait tendu la perche. Je fermais mes paupières au contact de ses lèvres sur ma joue. C’était ce genre de témoignages d’affection dont je raffolais. Souvent, ils exprimaient bien plus que ses paroles maladroites et un brin pudiques à l’occasion. Sans lui, je n’aurai jamais survécu à cette journée et encore moins à ce dénouement dramatique.

- Si ça peut te rassurer, tu vaux bien toutes les raclées possibles et imaginables que je pourrais me prendre. Je me ferais réduire en pièce pour toi. Ok, c’est nunuche comme déclaration mais je l’assume, avouais-je d’un air indifférent. C’est mon job de te protéger et puis… tu me le rends bien.

Nos méthodes étaient différentes mais c’était le cas. Nous prenions soin l’un de l’autre avec les moyens à notre disposition. Le pacifiste et le ninja. Une sacrée paire de torturés si vous voulez mon avis, mais d’autant plus complémentaires. J’étais prêt à parier que mon interlocuteur ne se considérait aucunement comme mon sauveur. Il avait tellement l’habitude de se dénigrer ! Pourtant, il faisait plus pour moi que n’importe qui d’autre. Pas que je ne souhaitais pas le surnommer « mon héros » mais je savais pertinemment que cela me vaudrait de multiples plaintes et grognements de protestation. Adorable ce ronchon. Il me rendait tellement gaga que ça en était limite exaspérant. J’en venais enfin à son échange privé avec ma mère. À en croire ses dires, tout ce qu’elle lui avait confié étaient des excuses et son numéro de téléphone. Pourtant, à en croire l’expression dans son regard, la discussion ne s’était pas arrêtée à cela. Peu importe. Il devait avoir ses raisons. Ce n’était pas aujourd’hui que je remettrais son jugement en doute.

- J’espère que c’est sincère de sa part. Car si c’est une ruse pour me voler mon homme…

Je rentrais dans son jeu, parvenant même à lui adresser un sourire. Il fallait toujours que nous nous imaginions avec l’un des parents de l’autre ! Dingue et sacrément dérangé. La palme de l’humour douteux est attribuée à… En attendant, j’ignorais si j’étais déçu ou rassuré qu’elle ne nous rejoigne pas pour ce dîner bien mérité. La voir en-dehors de la compagnie de son mari m’intriguait. Peut-être aurait-elle été plus encline à se révéler totalement, retirant son masque de femme froide et soumise pour faire preuve de franchise et d’humanité. Elle en avait montré plus d’un signe ces dernières heures. Tout espoir n’était pas perdu la concernant. Pour le moment, tout était dit. Aurais-je envie de la recontacter une fois de retour chez nous ? Je ne pouvais le garantir. Il y avait tant à déterrer avant de songer à cicatriser les blessures… Actuellement, je n’avais plus la force de m’étendre sur le sujet. Ma seule motivation était celle de me débarbouiller avant de me jeter sur un plat copieux. Envie partagée par le musicien qui ne manqua pas d’exprimer sa joie à l’annonce de ce plan. Il m’offrit au passage une image peu ragoûtante à m’en couper l’appétit. Note à moi-même : le tenir éloigner des films d’horreur dorénavant. Un bonus supplémentaire serait que je ne recevrais plus de coup dans le lit après une séance terrifiante. J’avais beau l’aimer, je n’étais pas fan des bleus.

« Jamais trouver mieux. » Il ne me restait plus qu’à prier pour qu’il continue de le penser. Ne pas le décevoir était une règle d’or que je m’efforçais de suivre. Réussirais-je à m’y tenir encore longtemps ? Croisons les doigts. Pas le temps de creuser plus longtemps la question que je me faisais sauter dessus puis agresser par un estomac en manque critique de bouffe. Je pouffais de rire puis posais ma main sur son ventre.

- Allons le nourrir avant qu’il ne se découvre des pulsions cannibales…

J’enlaçais Teddy une dernière fois avant de le saisir par la main, me fichant éperdument des réactions que cela provoquerait dans les rues. Le plus difficile était derrière nous. J’étais fier d’être parvenu à affronter mes peurs en me repointant dans la résidence familiale où tant d’événements bouleversants s’étaient déroulés. Une page était clôturée. Ma bonne entente avec ma mère promettait-elle un nouveau commencement ? Une part de moi l’espérait sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: Les RP terminés-