Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Que puis-je pour vous ? — Alec&Sacha

 :: Les RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 23 Fév - 17:14
Invité
Invité
Anonymous
Que puis-je pour vous ?@Alec McArchty & SachaJe suis à la boutique de vêtements. Aujourd'hui c'est vide, pas le moindre client. Je ne m'inquiète pas plus que ça, c'est souvent fréquent. Arcadia Bay n'est pas franchement une très grande ville du coup c'est avant toute chose une ville étudiante et évidemment à cette heure les étudiants sont en cours.

Par conséquent je ne suis pas plus étonné que ça par le manque de visite de clients à la boutique aujourd'hui. Mais il n'en reste pas moins que ça m'embête parce que je m'ennuie au plus haut point maintenant.

Je suis posé sur une chaise devant la caisse enregistreuse, je suis tout seul dans la boutique, et je guette l'arrivée de nouveaux clients. Sauf que les fameux clients n'arrivent pas et je désespère. Je dois fermer la boutique vers dix-huit heures et je suis agacé de devoir galérer encore une heure.

Alors que je scrute l'heure sur mon iPhone je roule des yeux en constatant que pendant mon service qui a commencé à quatorze heures j'ai déjà reçu pas moins de cinq messages de la part de Ron. Il ne m'abandonnera jamais. Cet homme a détruit ma vie comme tout mon être et pourtant il ne peut s'empêcher de continuer à me harceler.

C'est ça le problème avec les Pervers Narcissiques : ils ne lâchent jamais leur proie. Et je suis sa proie. Sa proie idéale parce que je suis resté six ans avec lui donc il s'imagine que je lui appartiens à lui tout entier. Sauf qu'il se trompe, je ne lui appartiens plus, je me suis libéré de son emprise et j'en suis très heureux.

Alors que je songe à cela je lève mes yeux de devant mon iPhone et remarque un homme debout devant moi qui me salue. Je verrouille mon iPhone que je range dans la poche arrière de mon jean et me lève aussitôt en scrutant cet homme qui semble être un client.

« Oh bonjour... Excusez moi ! » Dis-je dans un premier temps, quelque peu mal à l'aise. « Bienvenue chez Fiona's & Co. Que puis-je faire pour vous aider ? » Je demande au jeune homme tout en le suivant jusqu'aux divers rayons pour l'aider à trouver quelque chose qui lui conviendra.

Je profite également de ce laps de temps pour replacer mon bandeau sur mon poignet avant que ça n'éveille la curiosité de cet homme que je ne connais absolument pas...
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Fév - 10:58
Today a reader, tomorrow a leader.
Alec McArchty
Messages : 405
Localisation : Tu vois le trou qu'il faudrait arrêter de creuser, là ? Ouais bah je suis là.
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres Modernes & Serveur/Caissier au Croissant de Lune ☽ au chômage technique
Humeur : Avada Kedavra d'ton humeur !

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur

QUE PUIS-JE POUR VOUS ?
Feat Sacha McCaley
Assis sur sa chaise inconfortable, l’étudiant fit rouler sa tête sur son cou pour faire craquer sa nuque. Des heures s’étaient écoulées sans qu’il n’ait vu la lumière du jour ou senti l’air frais sur son visage. Le jeudi était son jour de cours le plus chargé. Les classes s’imbriquaient et ne laissaient à sa promotion aucun moment de répit. Les quelques minutes qu’ils avaient pour déjeuner étaient généralement passées à prendre un café pour pouvoir rester éveillé toute l’après-midi. Les lectures étaient passionnantes, mais leur pluralité n’aidait pas à rester concentré. Le dernier cours touchait à sa fin et le grand brun n’écoutait plus ; il ne faisait que penser à la soirée qu’il allait passer avec Arthur. Cette histoire avait tout d’un rêve, et Alec s’était maintes fois surpris à se pincer pour vérifier qu’il ne dormait pas. Un sourire s’étira sur le coin de ses lèvres lorsqu’il songea au beau blond. Leurs retrouvailles étaient inespérées. C’était peut-être cela, la magie de cette ville.

Quittant le bâtiment, le lettré attrapa son téléphone portable dans sa poche pour envoyer rapidement un message à son meilleur-ami. Il ne l’avait pas vu depuis un moment et s’étonnait de ne pas avoir de ses nouvelles. En réalité, une crainte le tiraillait depuis quelques jours. Teddy, son petit-ami, avait percé à jour le secret de leur amitié en quelques heures quand Elijah était resté aveugle durant des années. Maintenant, Alec craignait que le musicien n’ait pu tenir sa langue. Il ne savait même pas lui-même ce que cela signifiait. Ajustant ses écouteurs, le jeune homme lança sa playlist du moment.
L’écossais ne rentra pas tout de suite se préparer pour sa soirée. La journée était peut-être longue et éreintante, mais elle se finissait suffisamment tôt pour lui laisser le temps de faire quelques emplettes. Il voulait se trouver une tenue, ou quelque chose de nouveau à porter pour rencontrer Arthur et repartir métaphoriquement sur de nouvelles bases. Mais quoi ? L’heure avançait et il avait peur de repartir bredouille. Il ferait sûrement mieux de déranger le vendeur qui, franchement, avait l’air de s’ennuyer.
 
« Bonjour… », il s’aventura pour attirer son attention.
 
Ce dernier s’éveilla presque et le regarda d’un air surpris et désolé. Cela fit sourire Alec qui avait l’impression de l’avoir pris en flagrant délit. Commerçant, le jeune homme s’excusa et demanda s’il pouvait l’aider.
 
« Pas de problème. Mmmmh… Oui, je cherche un tee-shirt, ou peut-être une chemise ? Je ‘sais pas vraiment… Pour tout vous dire, c’est pour un rendez-vous. Et le truc, c’est que je ‘veux pas trop en faire, parce qu’on se connaît déjà, et que ça serait trop bizarre. Mais en même temps… Je parle trop. Désolé. »
 
Le vendeur pouvait sans doute s’apercevoir de la détresse du jeune homme. Pourquoi était-il si stressé ? Ce n’était pas comme s’il ne le connaissait pas. Ce n’était pas comme si Arthur et lui n’avaient pas déjà passé des soirées entières ensemble. Ce n’était pas comme s’ils ne s’étaient jamais embrassés. Oui, mais là, ça compte… C’était officiel. Et il ne voulait pas tout gâcher. Son regard criait à l’aide.
©️ FRIMELDA & BrolinSkeep

Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Fév - 11:18
Invité
Invité
Anonymous
Que puis-je pour vous ?@Alec McArchty & SachaJe suis posé à la boutique et je me perds sur mon mobile quand soudain j'entends un homme me saluer, lorsque je relève la tête je salue l'homme en m'excusant. Oui je suis gêné parce que c'est un manque cruel de professionnalisme et si il en arrive à se plaindre à ma boss je vais sans aucun doute avoir de sérieux ennuis.

Donc je tente de rattraper le tir en lui offrant mon aide. C'est le moins que je puisse faire et puis c'est mon métier après tout. L'homme m'explique alors ce qu'il souhaite soit une tenue pour son rendez-vous ce soir, j'acquiesce alors en souriant. Il semble gêné et ça m'amuse.

« Est-ce un rendez-vous galant ? Ou plutôt un rendez-vous amical ou autre ? » Je demande en souriant. « Je vous demande pour réussir à vous aider à trouver une tenue adéquat. » J'ajoute juste pour qu'il ne me prenne pas pour un curieux qui a la langue un peu trop pendue.

Après avoir eu les informations sur le type de rendez-vous qu'il va avoir c'est à dire un date romantique je lui déniche plusieurs vêtements. Une chemise blanche et un pantalon en soie qui pourrait aller avec, je lui montre aussi un petit haut gris avec un jean slim bleu et au final je lui montre également une veste de costume avec une chemise et un pantalon de costume.

« Que pensez-vous de tout ceci ? Est-ce que certaines de ces tenues proposées vous plaise ? » Je demande au client en souriant largement.

Je n'ai aucun doute quant au fait que je suis doué dans mon métier et que je finirai par lui trouver la tenue idéale qui sera digne de la personne qu'il va rencontrer.... Il peut avoir confiance en moi, il sera à tomber ce soir...
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Fév - 21:35
Today a reader, tomorrow a leader.
Alec McArchty
Messages : 405
Localisation : Tu vois le trou qu'il faudrait arrêter de creuser, là ? Ouais bah je suis là.
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres Modernes & Serveur/Caissier au Croissant de Lune ☽ au chômage technique
Humeur : Avada Kedavra d'ton humeur !

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur

QUE PUIS-JE POUR VOUS ?
Feat Sacha McCaley
Le garçon qui lui faisait face avait des cheveux blonds lui aussi. Mais plus clairs encore que ceux d’Arthur ou d’Elijah. Le jeune homme se demanda naïvement s’il s’agissait de sa couleur naturelle. Il dégageait ce quelque chose que seuls ceux qui pratiquaient la scène possédaient. Musicien ? Comédien ? Tant de questions qui resteraient sans réponse. Le vendeur se rattrapa de justesse et lui offrit son aide. Une proposition qu’il ne tarderait pas à regretter. L’écossais n’avait aucune idée de ce qu’il était venu chercher dans cette boutique. Un peu d’amour propre, peut-être. Il n’était pas dans ses habitudes de douter et de se mettre une pression folle pour un rendez-vous amoureux. Cela était d’autant plus pathétique quand on savait leurs sentiments réciproques, mais c’était plus fort que lui ; plus fort qu’eux, même. Alec sourit timidement lorsque le garçon lui demanda de préciser la nature de sa rencontre. Les deux ? Non, ce n’était pas une réponse acceptable, et elle n’aiderait pas l’employé à trouver la tenue parfaite.

« Romantique ! », se précipita-t-il. « Romantique », reprit-il plus calmement.
 
Le jeune homme perdait tous ses moyens lorsqu’il songeait aux lèvres chaudes d’Arthur qui n’avaient pas frôlé et touché les siennes depuis si longtemps.
 
« Pas de soucis. »
 
Il ne voulut pas le regarder trop longtemps, au cas où son sourire aurait trahi la moindre moquerie. Il n’était pas là pour se faire humilier, mais pour se rassurer et surprendre l’élu de son cœur avec une nouvelle tenue. Le jeune homme se sentait d’autant plus crouler sous la pression : ils avaient été amis, et devaient aujourd’hui trouver un équilibre entre leur passion et cette amitié si forte. Alec suivit le blondinet dans les rayons pendant que celui-ci rassemblait les tenus auxquelles il avait, décidément, bien pensé.
 
« Mmmmh et bien… »
 
En réalité, il n’avait pensé qu’à un tee-shirt. Mais maintenant que le choix s’était réduit, le jeune homme se sentait séduit.
 
« Je pense que celle-ci serait trop… habillée pour l’occasion. Celle-ci serait peut-être un peu trop décontracté. J’veux dire qu’on se connaît déjà, donc j’aimerais… le surprendre, vous voyez ? »
 
Il sourit, inconscient de sa révélation. Parler de ses amours au masculin ne le dérangeait plus depuis plusieurs années. Elijah avait sans doute eu quelque chose à voir dans cette histoire.
 
« Mais celle-ci serait parfaite. Je peux l’essayer ? », il demanda poliment en se saisissant du pantalon en soie et de la chemise blanche.
 
Alec se tourna, à la recherche d’une cabine d’essayage. Il fallait que tout soit parfait… Ils s’étaient attendus beaucoup trop longtemps.
©️ FRIMELDA & BrolinSkeep

Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Fév - 19:58
Invité
Invité
Anonymous
Que puis-je pour vous ?@Alec McArchty & SachaIl m'indique que c'est pour un rendez-vous romantique, je ne peux m'empêcher de sourire. Il est jeune, amoureux, il a de la chance. Moi aussi je l'étais autrefois mais je me suis douloureusement planté sur la personne que j'aimais. Espérons que ce gars aura plus de chance que moi. Il semble vraiment attaché à cette personne vu combien il semble anxieux à l'idée de se choisir une tenue donc c'est signe qu'il est attaché.

L'anxiété montre bien l'attachement que l'on a pour quelqu'un. Moi aussi au début de ma relation avec Ron je passais mon temps à m'inquiéter à propos de mon look craignant que le style rock et gothique l'effraie mais finalement ça lui plaisait bien. Puis le groupe s'est brisé et j'ai adopté un look plus coloré et joyeux.

Et là je scrute l'homme en lui proposant plusieurs tenues différentes, l'une d'elle retient son attention et il me dit qu'il souhaite LE surprendre. Je souris. Où sont donc passés les hétéros ? Dans le trou du cul du monde sûrement ou a HétéroLand mais pas ici en tout cas.

« Je vois bien. Et bien n'ayez crainte je pense qu'il sera surpris et heureux de vous voir aussi bien habillé. » Je dis au jeune homme en souriant alors qu'il me demande s'il peut les essayer. « Bien sûr. Suivez moi je vous prie. » Je réponds d'un ton enjoué tout en le conduisant jusqu'à une cabine d'essayage. « Si vous avez besoin de quoi que ce soit n'hésitez pas je ne serai pas loin. » J'ajoute à l'attention de l'homme tout en le laissant s'habiller...
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Mar - 21:49
Today a reader, tomorrow a leader.
Alec McArchty
Messages : 405
Localisation : Tu vois le trou qu'il faudrait arrêter de creuser, là ? Ouais bah je suis là.
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres Modernes & Serveur/Caissier au Croissant de Lune ☽ au chômage technique
Humeur : Avada Kedavra d'ton humeur !

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur

QUE PUIS-JE POUR VOUS ?
Feat Sacha McCaley
Leur relation n’avait pas toujours été aussi romantique et du type « au secours, j’ai un rendez-vous, et je veux vraiment l’impressionner ». En réalité, leur couple était né d’une amitié forte de plusieurs mois. Arthur l’avait protégé et avait pris soin de lui. Il l’avait fait rire au pire moment de sa vie et lui avait rendu un sourire que le grand brun avait été désespéré de retrouver. L’étudiant fit part de son anxiété au vendeur qui se démenait pour lui trouver la tenue parfaite. Il jeta finalement son dévolu sur un des choix et demanda où se trouvait la cabine d’essayage. Le jeune homme faisait confiance aux goûts de l’employé, mais préférait sentir le tissu sur son corps et se voir à l’intérieur. Les vêtements n’étaient peut-être pas du tout taillés pour sa morphologie. Il aurait peut-être l’air d’un sac de pommes de terre ? Et ce n’était certainement pas l’effet recherché. Au contraire, il voulait attirer tout l’attention du beau blond, et lui rappeler leur attirance mutuelle.

« Si vous le dites… »
 
D’où venait ce soudain manque de confiance en lui ? Alec savait parfaitement qu’il ne raisonnait plus ces dernières minutes. C’était comme si entrer dans la boutique lui avait fait perdre tout sens des réalités. Le vendeur le guida jusqu’à la cabine, annonça être à sa disposition et le laissa se déshabiller dans l’intimité de la petite pièce fermée par un long rideau. Le jeune homme retira son haut et enfila la chemise blanche qu’il boutonna jusqu’au cou. L’étudiant retira ensuite son pantalon pour se revêtir de soie noire. Dans le pantalon ? Ou hors du pantalon ? Alec soupira…
 
« Excusez-moi, je ne voudrais pas abuser, mais… Vous pensez que ça ferait mieux dans le pantalon, ou hors du pantalon ? »
 
Demanda-t-il en passant la tête par le rideau. Il tira celui-ci pour lui laisser le champ libre.
 
« J’ai l’air d’un idiot, pas vrai ? », il rit.
©️ FRIMELDA & BrolinSkeep



HJ: Sorry, I'm late. Wink Crazy week!
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Mar - 11:30
Invité
Invité
Anonymous
Que puis-je pour vous ?Alec & SachaCet homme semble tellement stressé face à son futur date, je trouve ça aussi mignon que touchant. Au moins ça prouve qu'il est vraiment attaché à ce Monsieur et je trouve ça cool. Moi aussi durant un temps j'étais heureux et amoureux. Ou tout du moins je pensais être heureux mais je me voilais la face.

J'imagine que je ne devrai pas penser à ça maintenant alors que je m'occupe des clients mais je ne peux m'empêcher d'y songer parce que voir l'excitation de même que le stress dans les yeux de ce type me rappelle d'à quel point j'étais flippé et excité moi aussi lors de nos premiers dates. Bien sûr ça remonte à loin maintenant. Un peu plus de six ans maintenant. Mais je le trouve touchant cet homme.

Alors qu'il se change il passe sa tête entre le rideaux et me demande ce que je pense concernant sa chemise, si elle serait mieux hors du pantalon ou à l'intérieur. Puis il me demande s'il a l'air d'un idiot je ricane alors en secouant la tête.

« Hors du pantalon ça me semble bien, je vais vous trouver une ceinture attendez. » Je dis en souriant. « Et non vous n'avez pas l'air d'un idiot, je pense surtout que c'est mignon. » J'ajoute tout en m'éclipsant le temps d'aller trouver une ceinture idéale. Lorsque j'en trouve une je reviens vers lui. « En voilà une. » Dis-je en tendant la ceinture vers le rideau en attendant qu'il la prenne et me donne son point de vue...
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Avr - 11:55
Today a reader, tomorrow a leader.
Alec McArchty
Messages : 405
Localisation : Tu vois le trou qu'il faudrait arrêter de creuser, là ? Ouais bah je suis là.
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres Modernes & Serveur/Caissier au Croissant de Lune ☽ au chômage technique
Humeur : Avada Kedavra d'ton humeur !

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur

QUE PUIS-JE POUR VOUS ?
Feat Sacha McCaley
Enfiler le pantalon de soie n’était pas la partie la plus difficile et sentir les manches de tissu blanc courir le long de ses bras non plus ; c’était se regarder qui posait problème à l’étudiant. Debout devant le miroir de la petite cabine de la petite boutique, Alec se sentait ridiculement petit et mal à l’aise. Sa taille était pourtant enviée de beaucoup d’hommes. Il mesurait un bon mètre quatre-vingt cinq et n’avait jamais eu à en rougir auparavant. Elijah, son meilleur ami, avait bien sûr tout fait pour essayer de l’intimider, mais ses tentatives s’étaient chaque fois soldées par des échecs. Le brun pencha légèrement la tête sur le côté et s’observa avec encore plus d’attention. Comment se décider ? Il ne voulait pas paraître trop à l’aise, mais pas trop coincé non plus. Le choix aurait sans doute été plus aisé si l’écossais avait décidé du message à envoyer avec sa tenue ce soir. Se retrouvaient-ils pour céder à une passion trop longtemps refoulée, sans réfléchir plus largement aux conséquences de leurs actes et à leur amitié potentiellement mise en péril ; ou bien se retrouvaient-ils pour discuter longuement, rire comme au bon vieux temps et s’apprivoiser jusqu’à ne plus en pouvoir ? À l’aide ! Alec préféra se tourner vers le vendeur qui avait l’air de bien connaître son métier. Le blond platine avait maintenant tout le loisir de le regarder et de le juger dans sa tenue. Pour la défense du lettré, celle-ci avait été choisie par les soins du vendeur et la faute ne pouvait lui être imputée. Le menu jeune homme se décida à sa place et courut lui trouver une ceinture pour parfaire l’ensemble. Alec se pinça les lèvres en songeant à la chance qu’il avait eu de tomber sur un vendeur aussi serviable. Le britannique avait encore du mal à se faire à la politique américaine du “client a toujours raison”. Les marchands de son pays d’origine étaient pour la plupart serviables, mais bon nombre d’entre eux n’étaient pas commerçants dans l’âme. L’étranger ne savait pas comment se positionner, partagé entre l’hypocrisie et l’agrément d’une telle différence culturelle. Déjà revenait-il, l’Usain Bolt du magasinage, et lui tendait-il une ceinture sobre et travaillée à la fois. Un bandana était accroché à son poignet et sa couleur vive attira le regard de l’exilé. La traction avait eu pour effet de soulever le tissu et révéla à ses yeux quelques marques tantôt blanches, tantôt rosées. L’étudiant cligna des yeux plusieurs fois, incapable des les ignorer. Il décida pourtant de rester muet à leur sujet et remercia plutôt le commerçant. Des centaines de pensées lui traversaient l’esprit alors qu’il faisait passer la ceinture dans les passants de son nouveau pantalon.

« C’est parfait ! », s’exclama-t-il. « Je pense que je vais tout prendre. Je peux les garder sur moi directement ? Ou vous préférez que je me change ? »

Sa requête formulée et acceptée, les deux jeunes gens se dirigèrent vers la caisse pour procéder au paiement.

« Combien je vous dois ? », demanda-t-il en sortant son portefeuille de sa poche intérieure.

Il tenait ses vêtements de la journée dans sa main gauche et s’acquitta de sa dette de l’autre, libre.

« Au risque d’être le mec le plus chelou de votre journée, j’aimerais beaucoup vous payer un café pour vous remercier. Vous avez été très patient. »

Il proposait cela sincèrement, mais voulait également s’assurer que le vendeur n’était pas dans une quelconque détresse.
©️ FRIMELDA & BrolinSkeep

Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Avr - 14:00
Invité
Invité
Anonymous
Que puis-je pour vous ?Alec & SachaLa plupart de mes amis ont beau me connaître depuis bien longtemps, des années pour certains, au fond ils ne me connaissent pas et quand on y songe c'est fort triste. Quand je songe parfois à Teddy qui est mon meilleur ami depuis que je suis gosse et qu'au fond il ne me connaît pas tant que ça bah ça me rend super triste en fait. On a tout vécu ensemble lui et moi mais officiellement il ne sait pas que je suis gay, il ne sait pas pour mon histoire avec l'autre enfoiré, il ne sait pas que je me scarifie encore... Au fond Ted ignore tout de moi... C'est déprimant.

A qui pourrais-je bien me confier sur mon quotidien ? A Mallory ? Aussi adorable est-il, et beau en plus, je ne suis pas convaincu que je le pourrai bien qu'il a découvert par inadvertance que je suis gay et que j'ai vécu une histoire difficile avec un Pervers Narcissique. Mais même à lui je ne pourrai pas me confier réellement. Je l'adore mais je ne pourrai pas j'aurai peur de détruire à tout jamais sa bonne humeur s'il savait d'à quel point je suis malheureux et mal dans ma peau.

Y'a Elijah aussi le mec de Ted, j'adore ce type mais très franchement je doute que je pourrai me confier à lui de peur qu'il balance à Ted tout ce que je lui ai confié. Oh je ne pense que Elijah est un traître juste que par principe et par amour pour Teddy il ne conserverait pas pour lui les infos que je lui ai donné.

Définitivement je suis seul. Enfin pas maintenant étant donné que mon client me demande s'il peut conserver les fringues sur lui ou s'il doit les enlever, je sors donc de mes pensées et acquiesce tout en souriant au jeune homme face à moi. Professionnel jusqu'au bout.

« Vous pouvez les garder sur vous je vais juste vous enlever l'anti vol ainsi que les étiquettes pour que vous n'ayez pas de soucis. Quant à vos autres vêtements que vous portiez je vais vous les mettre dans un sac. » Dis-je joyeusement au jeune homme tandis que nous passons en caisse.

Il semble enchanté et ça me ravi de savoir que j'ai fait les choses correctement avec cet homme, lui qui semblait tellement perdu en arrivant maintenant il semble beaucoup plus à l'aise ce qui est une bonne chose parce qu'il est beau et les vêtements qu'il porte mettent cet homme en valeur. Il me demande alors ce qu'il me doit alors que j'enlève l'anti vol de son pantalon et de son haut puis j'enlève les étiquettes grâce à une paire de ciseaux que j'ai trouvé.

« Trente-quatre dollars en tout. » Dis-je joyeusement au jeune homme tandis qu'il me propose d'aller boire un verre, je le fixe quelque peu surpris en consultant l'heure sur mon iPhone, seize heures, ça va être l'heure de la fermeture et donc du goûter je vais pouvoir fermer la boutique et rentrer chez moi... « Boire un verre peut-être ce soir en quittant le boulot mais sinon on peut aller se manger un goûter ensemble maintenant si vous voulez? » Je propose en souriant au jeune homme...
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Avr - 10:07
Today a reader, tomorrow a leader.
Alec McArchty
Messages : 405
Localisation : Tu vois le trou qu'il faudrait arrêter de creuser, là ? Ouais bah je suis là.
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres Modernes & Serveur/Caissier au Croissant de Lune ☽ au chômage technique
Humeur : Avada Kedavra d'ton humeur !

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur

QUE PUIS-JE POUR VOUS ?
Feat Sacha McCaley
Vivre dans une petite ville comme celle-ci pouvait avoir ses inconvénients. Vous tombiez bien souvent sur des gens qui connaissaient vos proches et vos ami.e.s.. Cela n’avait bien sûr pas d’incidence si vous ne cherchiez pas à leur cacher des choses. Quel humain pouvait cependant se prétendre si transparent ? Les mystères et les secrets faisaient partie de la nature humaine, on ne pouvait y échapper. Parfois, il était bon de garder jalousement une part d’intimité pour soi. D’autres fois, c’était cette même sournoiserie qui nous faisait du mal, et qui nous blessait un peu plus chaque jour. Bien sûr, il existait une manière de s’en débarrasser : il fallait partager son poids avec ses proches. Mais dans toute sa fourberie, cette intimité réclamait le silence et vous poussait à vous taire, se complaisant dans le mal-être et la douleur. De petites traces blanches, incisives, parcouraient le poignet du si gentil vendeur. Quel mal profond l’avait poussé à se scarifier ? Quelle affliction secrète l’avait incité à se cacher ? Cela ne le regardait très certainement pas, mais Alec ne pouvait garder les yeux fermés sur le malaise évident du jeune homme.

Le petit blond l’informa qu’il pouvait garder les nouvelles fringues sur lui, et qu’il ôterait simplement les antivols et les étiquettes directement sur sa personne. L’universitaire rassembla ses effets personnels et suivit le commerçant jusqu’à la caisse. Là, il laissa le champ libre au marchand pour qu’il puisse retirer l’antivol qui se trouvait dans la poche arrière de son nouveau pantalon, celui qui se cachait dans le col de sa chemise ; puis, dut retrousser le haut pour qu’il puisse accéder aux étiquettes avec sa paire de ciseaux.

« Merci, c’est parfait. »

Il demanda alors le prix et fut étonné du nombre annoncé. How cheap! Ce magasin était une belle affaire, il reviendrait très probablement. Le jeune homme sortit deux billets de vingt dollars et les tendit au commerçant avant de refuser la monnaie. C’était le moins qu’il puisse faire pour le remercier pour sa patience et pour sa gentillesse.

« Du coup, je vous laisse fermer et on s’y retrouve directement ? Ou vous fermez boutique maintenant et on s’y rend ensemble ? »

Proposa-t-il pour ne pas être impoli.

« Je pensais au Croissant de Lune, mais on peut aller ailleurs si vous voulez. Je ne connais pas encore très bien le coin. Je ne suis pas d’ici. »
©️ FRIMELDA & BrolinSkeep

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: Les RP abandonnés-