Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Hello weirdo (Charlie)

Aller en bas 
AuteurMessage
Today a reader, tomorrow a leader.
Erika White
Messages : 62
Localisation : Arcadia Bay
Emploi/loisirs : Queen
Humeur : Bitch

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Hello weirdo (Charlie)   Hello weirdo (Charlie) EmptySam 9 Fév - 15:49

Le cours d'analyse littéraire parut durer une éternité. Je ne fus pas mécontente lorsque la sonnerie retentit enfin, annonçant l'inter-classe tant attendu. Sans même me préoccuper des devoirs que s'empressaient de nous donner notre professeur, je sortais déjà de la salle de classe, rangeant dans mon sac à main mon exemplaire de La Lettre Écarlate que j'étudiais pour la énième fois dans mon parcours scolaire. L'histoire d'une femme jugée pour adultère se voyant dans l'obligation de porter sur sa poitrine la lettre A en rouge. Tout à fait charmant. Cet ouvrage m'avait déjà ennuyé à l'époque du lycée, devoir me replonger dedans ne me procurait aucun plaisir.

Tout en me dirigeant vers mon casier afin d'y échanger quelques affaires et me re-poudrer le nez, je jetais un coup d’œil aux étudiants déambuler autour de moi dans le couloir. La vue de certain me répugnait. « On devrait leur attribuer des lettres à eux aussi ! » pensais-je dans une grimace avant de me concentrer à nouveau sur la seule chose qui m'intéressait, c'est-à-dire moi. J'avais accroché à la porte intérieur de mon casier un petit miroir dans lequel je pouvais m'admirer à mon aise. Rien que la vue de mon joli minois me remonta le moral. A mon agréable surprise, mon teint ne brillait pas réellement, mais par précaution je remis une petite couche de poudre afin d'éviter le désastre : un accident est vite arrivé après tout. Après quoi, je sorti de ma pochette de maquillage un rouge à lèvre Yves Saint-Laurent que j'étalais généreusement sur mes lèvres pulpeuses. C'est alors que je le vis.

Sa silhouette apparaissait dans la glace, il n'était qu'à quelques mètres de moi à son casier. Sa vue m'irrita, d'autant plus qu'il faisait tâche sur le tableau. Charlie McKenneth. Je ne savais toujours pas s'il s'agissait d'un garçon ou d'une fille. Si son absence de poitrine pouvait être révélateur, il pouvait tout aussi bien s'agir d'un garçon manqué dissimulant toute forme de féminité sous des bandages. Je trouvais ses cheveux mi-longs atroces. Fins et gras, pensait-il réellement pouvait cacher sa face d'épouvantail derrière son ingrate chevelure ? « Autant mettre un masque, cela aura plus d'effet... » conclus-je en refermant brusquement la porte de mon casier tout en pivotant sur mes talons. Je m'approchais vers le jeune homme maigrelet dont la simple vue me faisait froid dans le dos. Comment une personne aussi insignifiante que lui arrivait à provoquer un sentiment de malaise ?

« Salut le trans ! » lançais-je à Charlie en poussant d'un geste la porte de son casier, le faisant sursauter. Je m'appuyais contre celui-ci afin de l'empêcher de le rouvrir, mâchant un chewing-gum tout en l'analysant des pieds à la tête les bras croisés. Si je n'avais rien contre l'homosexualité, la transsexualité était un concept qui me dépassait totalement. Même si j'étais -très- loin d'être une Sainte, j'allais tous les dimanches à l’Église. Charlie n'entrait pas dans les normes et je n'aimais pas ça. C'était un peu le monstre de Frankenstein de la ville. Je n'aimais pas ce que Charlie représentait et j'avais ce besoin pervers de le lui faire savoir en permanence, n'hésitant pas à faire de sa vie un enfer. « Il y a encore eu une disparition ! » dis-je en faisant semblant d'examiner mes ongles fraîchement manucuré « Avoue, c'est toi qui a enlevé ce garçon, Fynn c'est ça ? Je n'ose même pas savoir ce que tu lui fais subir dans la cave où tu habites. Tu ne comptes quand même pas lui ôter ses parties génitales pour te les implanter rassure-moi ! ». J'ébauchais un sourire moqueur. Rien de tel qu'une petite confrontation pour que cette journée de merde devienne productive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creativity takes courage.
Charlie McKenneth
Messages : 125
Emploi/loisirs : Faire la planche

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Hello weirdo (Charlie)   Hello weirdo (Charlie) EmptyJeu 4 Avr - 14:14





Après avoir profité d'une heure de trou dans son emploi du temps pour se rendre à la bibliothèque afin d'y emprunter des livres sur la sculpture, Charlie avait décidé d'aller se griller une dernière clope avant de devoir reprendre sa laborieuse journée. En passant dans le couloir il évita plusieurs portes de casiers, qui s'ouvraient et se fermaient dans un ballet dont il n'avait toujours pas compris la chorégraphie mais au milieu duquel il tentait de ne pas se prendre un coin dans le nez. Enfin, il arriva à son propre casier et l'ouvrit pour récupérer un nouveau paquet de cigarettes et déposer les emprunts tout juste réalisés.

Il ne la vit pas arriver, n'ayant pas jugé utile de conserver un miroir dans la porte de son petit coffre fort personnel. Peut-être que cette rencontre le ferait changer d'avis et qu'il investirait un peu de sous dans cette forme de protection que représente le rétroviseur pour casier. Car oui, malgré son faible intérêt pour les autres étudiants de l'établissement, Charlie connaissait Erika White. Un peu trop à son goût d'ailleurs, la blonde prenant un malin plaisir à lui faire sentir [italique] qu'elle n'approuvait pas sa présence en ces lieux qu'ils partageaient, ni son existence tout court d'ailleurs. La raison ? Le blond la cherchait toujours, peinant à se souvenir lui avoir causé le moindre tort un jour. Son seul problème était probablement d'être une sorte d'Antéchrist pour le Vortex Club.

L'arrivée soudaine et les paroles de la demoiselle qu'il avait en sainte horreur le fit sursauter et il fit tomber son paquet de cigarettes à terre. Merde, bravo Charlie maintenant tu vas devoir te baisser devant elle. Sacrée buse que tu fais ! Et cela ne manqua pas, il mit un genoux à terre et baissa la tête pour récupérer son bien avant qu'elle n'ait l'idée de l'envoyer plus loin d'un coup de pied, ou pire. Méfiance avec la sorcière.

- Ne m'appelle pas... Comme ça. Grinça-t-il après s'être relevé, dents et poings serrés face à l'inaction de la totalité des personnes présentes, et enragé d'être incapable de faire ou dire quoique ce soit pour se défendre.

Les choses auraient pu s'arrêter là mais il fallut qu'elle poursuive ses provocations. Mais cette fois-ci il avait quelques idées, puisqu'elle était partie sur un terrain glissant autant poursuivre.

- Je suis au courant... Même si je ne connaissais pas Fynn. Et arrête de dire des saloperies pareilles, t'es sacrément tordue ! Je me demanderais presque si c'est pas toi qui manigance tout ça, vu les idées que t'es capable d'avoir. D'ailleurs, la précédente disparition c'était une fille... Tu n'en aurais pas profité pour une augmentation mammaire par hasard ?

Allez, bravo Charlie un peu de hargne tant que tu en es encore capable. On sait tous que tu vas finir par t'effondrer comme une mauviette.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hello weirdo (Charlie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHARLIE X)
» (M/LIBRE) CHARLIE HUNNAM
» (M) Charlie Hunnam - against all odds...
» charlie weasley - i know you like I know all about dragons
» Nous sommes Charlie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: ACADEMIE BLACKWELL :: Hall et Couloirs-
Sauter vers: