Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La loi de Murphy. feat. Alex

Aller en bas 
AuteurMessage
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 450
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: La loi de Murphy. feat. Alex   La loi de Murphy. feat. Alex EmptyJeu 31 Jan - 22:41

J’ai rien contre David Madsen. C’est un type droit, il fait son job. Ok, il était un peu sévère, mais ce n’était pas un mauvais gars. Il faisait vraiment attention à nos élèves et tous les événements récent le rendaient un peu parano, c’est tout. Enfin parano au point de confisquer un métronome/accordeur électrique à un de mes étudiants, il ne fallait pas abuser non plus. L’étudiant en question était venu me voir pour me prévenir qu’il ne pourrait pas bosser sans. Il n’avait pas eu besoin de m’en dire plus. Sincèrement, je ne voyais pas ce que Madsen aurait pu trouver de dangereux dans un outils pareil. Peut-être qu’il avait cru que le bruit du métronome était celui d’une bombe à retardement ? Qui sait…

En bon prof, je ne pouvais pas laisser un de mes étudiants continuer son année sans un outil aussi indispensable. Comment il allait pouvoir travailler sa rythmique et accorder ses instruments sans cette petit boîte hein ? Je sais, on ne dirait pas comme si, mais c’était un objet des plus utile, surtout quand on étudiait la musique plus en profondeur. Bref, ma première idée avait été d’aller tout simplement demander gentiment à Madsen qu’il me le rende. En vain, c’était comme parler à une porte de prison. L’agent de sécurité était incapable de me prendre au sérieux apparemment.

Là dessus, je pouvais le comprendre, je payais pas trop de mine. Je devais ressembler à un gosse qui demande à sa mère l’autorisation d’acheter des cartes pokémon, vous savez, le genre tout timide qui ose même pas décoller le regard du sol. Pitoyable, il n’y a pas à se demander pourquoi Madsen avait refuser. Du coup, j’avais abordé le plan B. Qui, concrètement, consistait à aller récupérer le métronome/accordeur moi-même. Je sais, c’est mal, c’est du vol, mais pas vraiment quand on y réfléchit bien. Je faisais ça pour le ‘greater good’ de ma classe de musique. N’importe quel professeur pourrait comprendre, j’en étais sûr.

Etrangement, j’étais plus doué pour m’infiltrer en douce dans le bureau de Madsen que pour lui demander de me rendre l’objet confisqué. Je crois que ça en dit assez long sur ma vie en général. Que voulez-vous, c’est pas parce que, fut un temps, j’étais un habitué de la scène, que ça m’a rendu plus charismatique et confiant face aux autres ! Bref, j’avais pas mal de chance jusque là. Madsen n’était pas sans son bureau et la porte était ouverte. Je vous l’accorde, tous ces écrans partout qui filmaient H-24 les couloirs de l’académie, donnaient une atmosphère oppressante. J’avais presque l’impression d’être dans un film d’horreur. Il manquerait plus qu’à ce qu’un fille avec des cheveux long sorte d’un des écrans vous savez.

Arrête d’être distrait par n’importe quoi Teddy, t’es en mission. Je rebranchai le thème de Mission impossible dans mon esprit et commençai mes recherches. C’était fou, le nombre d’objets que Madsen avait pu confisquer. Un harmonica, une voiture télécommandée, oh ! Un drône aussi, qui appartenait à Brooke d’ailleurs, il y avait son nom dessus. J’hésitai un instant à le récupérer aussi. Tant que j’y étais. Mais ce serait clairement faire du favoritisme là dessus. Si je voulais le récupérer ce serait juste pour faire plaisir à ma soeur quoi. Et je ne suis même pas sûr qu’elle s’en souciait énormément à vrai dire. Elle devait déjà s’en être procuré un nouveau.

Après avoir passé en revu un bon nombre d’articles intéressant, je mis enfin la main sur le fameux métronome/accordeur. Et encore, vous savez que je vous raccourcit le nom, parce que ce petit appareil a pas mal de fonction. Trêve de bavardage. Il je ne voulais pas traîner non plus. Je pris l’objet et, je réalisais à quel point j’avais été bien trop chanceux jusque là, il fallait forcément que ça se finisse mal. J’entendis des pas dans le couloir, immédiatement mon cerveau passa en mode urgence. J’espérais pendant un moment qu’il ne s’agissait pas de Madsen, dans le doute je poussais quand même une chaise devant la porte. Sans vraiment la bloquer, mais je me disais que ça pourrait ralentir la personne qui rentrerai.

Et évidemment, il fallait que ce soit Madsen qui tente de retourner à son bureau. Je pu l’entendre tourner la poignée de la porte, lâcher un juron en tapant dans la chaise. Mon sang ne fit qu’un tour. Il n’y avait pas moyen que je me cache. Alors il ne me restait qu’une solution. J’ouvris la fenêtre et sautai, pile au même moment, je pouvais entendre Madsen entrer en dégagent la chaise et en me criant dessus. Quelle aventure mes amis, je vous jure. Mais tout ne se finissait pas là.

Non, je ne suis pas mort. la chute fut difficile, mais étant donné que nous étions au rez-de-chaussé, je savais que je ne risquais pas grand chose. Oui, j’adore Mission impossible, mais je suis pas Tom Cruise, les gars, désolé. Puis les buissons en dessous avaient un peu amortis ma chute, je crois. Dans tous les cas, Madsen m’avait vu, j’avais le temps de traîner. Je fis de mon mieux pour sortir de ce buisson, quitte à m’en tirer avec quelques égratignure, avant de partir en courant comme un voleur (ce qui était un peu le cas, pour le coup).

Dans ma course, je regardais derrière moi pour être sûr que je n’étais pas suivit. Et quel imbécile, j’aurais du faire plus attention. Evidemment, mec, t’es sûr le campus, tu t’attendais à quoi ? Que tout le monde s’arrête de vivre pour te faire place ? Mais sur le coup, je ne pensais pas du tout à ce détail, ce qui me fit rentrer de plein fouet dans un étudiant. Sur le coup, je faillis tomber et poussait un cri de surprise avant de réaliser que, c’est bon, il ne s’agissait pas de Madsen.

- Alex ! Ce que tu m’as fait peur ! Désolé ! Ca va ?


Alex était un de mes élèves, donc oui, je le connaissais. Il n’avait pas musique comme spécialité, mais il était en Art et, je ne saurais trop vous dire ce que je pensais de lui. Il était du genre discret et mystérieux. Je vous avoue, qu’il me foutais un peu les miquettes aussi. Il était plus grand que moi, pâle, avec des cheveux aussi noir que la nuit et des yeux d’un bleu qui vous transperce. On aurait été dans un roman pour ado, j’aurais juré que c’était lui le vampire de l’académie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creativity takes courage.
Alex Wolf
Messages : 29
Localisation : Allez savoir
Emploi/loisirs : Sculpture - Dessin - Ecriture
Humeur : /

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: La loi de Murphy. feat. Alex   La loi de Murphy. feat. Alex EmptyVen 1 Fév - 10:54

S'il y avait bien quelque chose de bon à Blackwell, entre les cours, certains professeurs et autres choses du genre, c'était son campus. De taille impressionnante, il semblait bondé par endroits, et désert par d'autres ; un bel avantage aux yeux d'Alex, qui ne cherchait qu'un endroit calme pour se poser et dessiner. Il n'avait pas réellement envie de rester enfermé dans sa chambre. En voyant le ciel dégagé à son réveil, il s'était dit que sortir un peu ne pouvait pas lui faire de mal. Il avait fourré carnet et crayons dans son sac, passé ce dernier en bandoulière sur son épaule, et avait posé le pied dans le couloir du dortoir. Et, ignorant les blagues désagréables mais inutiles des autres jeunes hommes résonnant depuis les douches, qui lui donnaient habituellement envie de retourner se terrer sur son territoire, il était sorti.

L'ébène n'avait jamais réellement été très sociable. La sensation d'effleurer une épaule à chaque pas lui déplaisait plus que fortement, et le brouhaha incessant des couloirs le fatiguait. Il avait été difficile pour lui de supporter tout cela au lycée, en plus des murmures mauvais qui dansaient dans son dos sur son passage ; mais s'il retrouvait parfois ce genre de choses ici, tout était majoritairement plus calme. Il se sentait plus détendu, plus... libre. L'emploi du temps jouait sans doute aussi un rôle important dans cette équation, mais ce n'était pas pour lui déplaire.

Il avait commencé sa promenade du jour sans réellement chercher à se rendre quelque part en particulier. Il voulait simplement s'asseoir quelque part, loin des bavardages des filles ou des ballons perdus des autres. Des musiques qu'il n'avait que trop entendues dans les oreilles, il s'était perdu dans ses pensées, ne prêtant ainsi plus réellement attention aux directions qu'il prenait. Droite, gauche, gauche, tout droit... Il errait dans le campus, essayant un coin, puis un autre, soupirant à chaque échec, mais ne se lassant jamais de continuer sa recherche. Il était d'humeur plutôt simple, ce jour-là, assez détendue. L'heure tournait, mais cette journée étant relativement libre, il n'en avait que peu de choses à faire.

Son regard se perdit un instant dans le paysage. Il n'y avait personne. Au loin, il pouvait apercevoir un morceau du totem si célèbre parmi les étudiants de l'académie. Mais son esprit se focalisa sur les rayons du soleil filtrant à travers les branches des arbres, parsemant le sol de délicats pétales de lumières, tout en donnant aux feuilles des couleurs éclatantes. Il ne fallut que quelques secondes à Alex pour sortir son carnet, l'ouvrir à une page trop blanche, et prendre son crayon en main. Le griffonnement de la mine sur le papier créa une mélodie qu'il discerna à peine à travers la musique de ses écouteurs, mais cela lui suffit pour se perdre dans sa concentration.

Quelques minutes passèrent sans qu'il ne s'en rende compte, et, finalement, son croquis fut achevé. Il tendit son bras pour mieux l'observer. Peut-être aurait-il dû prendre ses crayons aquarelle, histoire de donner un peu plus de vie à ce simple gribouilli. Mais il aurait tout le temps de le remettre au propre plus tard, aussi fut-il satisfait. Balayant une nouvelle fois les alentours de ses yeux d'azur, il se dit que c'était un bon endroit pour continuer ses esquisses. Un peu plus loin, il repéra un banc partagé entre la douceur de l'ombre et la chaleur du soleil. Ce n'était peut-être pas un mauvais point où s'installer.

Il n'eut cependant pas le temps de s'y rendre. Il ne détourna qu'un instant son attention de son environnement pour ranger le surplus de crayons qu'il avait en main ; mais c'est durant ces quelques secondes d'inattention que son dos fut brusquement percuté. S'il réussit à conserver son équilibre, le choc permit aux crayons et au carnet de s'échapper de son emprise, finissant leur chute dans l'herbe fraîche - et potentiellement humide. L'étudiant lâcha un juron et se précipita pour les ramasser, priant intérieurement pour que rien n'ai été abîmé. Heureusement pour lui - et surtout pour la cause de cette collision, ce ne fut pas le cas.

Cependant, Alex avait horreur d'être aussi brusquement sorti de ses pensées. Se redressant, il laissa un grognement ennuyé traverser la barrière de ses lèvres. Son regard de glace se posa sur le coupable, mais il se calma légèrement en constatant qu'il connaissait ce visage. Il examina son vis-à-vis durant une seconde, avant de réaliser que ce n'était autre que Mr Scott - Teddy de son prénom, s'il se souvenait bien, son professeur de musique. Il n'avait jamais été très exalté par cette matière, mais l'attitude nonchalante et le bon vivant de cet homme l'avaient fait voir l'histoire musicale, et la musique en elle-même d'un autre œil. Il s'était même surpris à apprécier certains cours.

- Monsieur, salua-t-il avec un hochement de tête poli en réponse aux exclamations du professeur.

Etant naturellement assez grand, il dût baisser le regard pour le voir. L'homme semblait essoufflé, paniqué même, et l'ébène se demanda ce qui pouvait bien l'avoir mis dans cet état. Peut-être l'objet qu'il tenait dans les main avait-il quelque chose à voir dans cette histoire ? Plongeant de nouveau son regard dans celui du professeur pour ne pas paraître rude, il haussa un sourcil.

- Tout va bien ? Vous avez l'air terrifié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 450
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: La loi de Murphy. feat. Alex   La loi de Murphy. feat. Alex EmptyMar 12 Fév - 18:51

Je n’avais aucun de talent en matière de lectures dans les pensées, et j’étais en général plutôt nul pour déchiffrer les expressions de mes interlocuteurs. Cependant, dans le cas d’Alex, c’était un véritable cauchemar. C’était presque à se demander s’il ressentait vraiment quelque chose. Son visage avait toujours la même expression ou presque, le ton de sa voix était cordialement froid. Quand je vous dit qu’il y a de quoi en avoir des frissons. Pourtant, j’étais bien sûr que ce n’était pas un mauvais gars pour autant, au contraire, il était dans mon cours, je savais qu’il n’était pas le plus bavard de mes élèves, mais au moins il était présent et il me semblait qu’il s’en sortait bien.

J’avais l’impression que son regard de glace était en train de transpercer mon âme. Ce n’était vraiment pas pour me mettre à l’aise. J’essayais de faire abstraction de tout ça, au moins le temps de reprendre mon souffle et de me remettre un peu de mes émotions, vous savez. Je crois que j’en avais bien besoin et je l’avais mérité aussi.

- Ouais, ouais, je vais m’en remettre, Madsen m’a fichu une frousse de fou. D’ailleurs si tu le croise, tu veux bien me couvrir, s’il te plait ?


Je tentais un sourire innocent, alors que je n’avais rien d’innocent là tout de suite. Mais allez, ce n’était pas une si mauvaise chose de voler si c’était pour une bonne cause, si ? Robin des Bois l’avait bien fait plein de fois, et pourtant on lui avait jamais rien dit ! En même temps, qui ferait des reproches à un renard qui trouve mieux à faire de son temps que de manger des poules. Oh merde, si j’étais Robin des Bois le renard (oui j’ai vu que la version de Disney, soyez indulgent), est-ce que ça faisait de Ophelia, Petit Jean ? C’est vrai que le matin elle ressemblait un peu à un ours parfois. Et Madeleine serait Frère Tuck ? Sérieusement, je dû me retenir de pouffer en l’imaginant avec la même coiffure.

Je sentais pas grand chose émanant de la part de mon interlocuteur. Mais j’assumai que c’était un peu étrange comme demande et que ça nécessitait un peu plus d’explications. C’était bien beau de s’amuser à assimiler des personnages de dessin animé à mes amis, mais le monde ne s’arrêtait pas de tourner quand je me perdais dans mes pensées. Je levais l’accordeur pour le montrer à Alex.

- Madsen à confisquer ça à un de mes étudiants. Et il va en avoir besoin pour bosser sa musique, donc il fallait que je récupère. Sauf que Madsen a jamais voulu me le rendre en lui demandant gentiment alors, j’suis allé me servir dans son bureau. C’est fou le nombre de truc qu’ils stock là dedans !

Une petite pensée pour tous ces objets confisqués qui resteront sans doute à jamais dans les armoires du bureau de la sécurité à prendre la poussière… Je me demandais ce que Madsen ferait de tout ça à la fin de l’année.

- Et toi alors ? Tu fais quoi de beau dans le coin ?

C’était con comme question. Alex était étudiant ici, il devait passer la plupart de ses journées sur le campus. Il avait toutes les raisons du monde de se trouver là. Mais je sais pas, c’est tout ce qui m’était venu sur le coup. Et c’était un peu histoire de me changer les idées aussi. Oublier la terreur que venait de me causer Madsen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creativity takes courage.
Alex Wolf
Messages : 29
Localisation : Allez savoir
Emploi/loisirs : Sculpture - Dessin - Ecriture
Humeur : /

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: La loi de Murphy. feat. Alex   La loi de Murphy. feat. Alex EmptyJeu 14 Fév - 9:46

Alex laissa son professeur reprendre son souffle, se questionnant intérieurement sur ce qui avait bien pu le pousser à fuir ainsi au point de ne pas s'apercevoir de sa présence sur son chemin. Il avait réellement l'air paniqué, et l'étudiant se dit qu'il avait un peu l'air d'un fugitif échappé de prison et dont la fuite aurait été signalée par les gardiens. Il espérait tout de même qu'il ne s'était pas trop mis dans le pétrin au point de risquer le licenciement. Cela aurait vraiment été bête de perdre un aussi bon prof.

Il haussa un sourcil face à la demande étrange que son vis-à-vis venait de formuler. Ainsi, Madsen était la source de son effroi. Il n'était pas bien difficile pour l'ébène de remettre un visage sur ce nom ; il y avait des moments où tout le monde parlait de lui, surtout de son mauvais caractère. L'homme, bien que remplissant le rôle de gardien dans l'académie, était parfois excessivement sévère. Les étudiants les plus timides le craignaient, quand les autres avaient plus tendance à se moquer ou se plaindre de lui. Lui ne se souciait pas tant que ça de l'adulte ; il n'était jamais venu lui chercher des noises, et ils se saluaient même poliment lorsqu'ils se croisaient dans les couloirs. Comme pour n'importe-quel professeur, il présentait envers lui un respect cordial, simple.

Comme s'il sentait sa légère incompréhension, son interlocuteur désigna un petit objet dans sa main, un accordeur, s'il ne se trompait pas. Il lui expliqua la raison de son vol, et Alex hocha simplement la tête. Il était vrai que Madsen avait la sale manie de confisquer un peu tout et n'importe quoi aux étudiants, même si les objets en question n'étaient pas interdits, le tout en présentant souvent des raisons qui n'en étaient pas. Il imagina bien le malaise de l'élève qui ne pouvait pas travailler sans cet appareil. Il ne comprenait pas vraiment ce que le gardien avait derrière la tête, mais ne jugea pas les actions de son professeur. N'importe-qui souhaitant le bien de ses étudiants aurait fait cela - même si le vol pouvait être considéré comme légèrement radical. Mais ce n'était pas comme s'il n'avait pas tenté de lui parler avant.

- D'accord, acquiesça-t-il, Si je le croise, je prétendrai ne pas vous avoir vu.

Il s'imagina un instant des étagères remplies d'objets en tous genres dans le bureau de Madsen. Que pouvait-il bien faire de tout ça ? S'il passait son temps à confisquer des éléments innocents de la vie quotidienne comme cet accordeur, il devait bien finir par trop en avoir. Cela relevait vraiment de la paranoïa, et n'arrangeait en rien la réputation qu'il traînait sur le campus. Pas qu'il en ai quelque chose à faire, de toute façon ; chacun sa vie.

En réponse à la nouvelle question de Teddy, qui avait réellement sauté du coq à l'âne, il leva à son tour le bras, désignant ainsi son carnet de croquis ouvert à une page décidément trop pleine. Il tenait quelques crayons dans l'autre main, dont la mine usée et la petite taille témoignaient des nombreuses esquisses qu'il avaient faites. Ces éléments parlaient d'eux-mêmes, mais il articula tout de même une réponse construite, refusant de paraître trop froid. La présence de ce vis-à-vis n'était pas désagréable ; il se surpris même à apprécier cette attitude nonchalante -qui tentait sans doute d'écarter la panique précédente.

- J'avais un peu de temps à tuer, alors je cherchais des paysages à dessiner. Le campus en regorge, je n'ai pas eu besoin de sortir.

En réalité, toute Arcadia Bay renfermait de véritables oeuvres d'art naturelles. il suffisait d'accorder un peu d'attention à ce qui vous entourait, à la lumière, aux paysages, et même aux habitants ; et il y avait toujours quelques chose à dessiner. Depuis son emménagement, il n'avait jamais réellement manqué d'inspiration. Sa mère et sa soeur avaient même été surprises de le trouver plus souvent en train de travailler l'argile, chose qui lui était devenue difficile avant leur déménagement.

Ce fut en rangeant ses crayons dans la poche de son jean qu'il se souvint du devoir de musique à rendre pour le lendemain. Il l'avait fait, bien évidemment. Teddy avait le don de le faire s'intéresser à un plus grand panel de musiques, aussi n'avait-il pas rechigné à travailler sur le document donné. Mais il avait tout de même eu quelques doutes. Le professeur en question était justement en face de lui, aussi en profita-t-il pour lui exposer son problème.

- Au fait, je tenais à vous demander quelque chose par rapport au devoir de demain, commença-t-il. J'ai été assez inspiré, j'ai écris plusieurs pages, mais c'est aussi parce-que, dans mon élan, j'ai fait la comparaison avec d'autres oeuvres du même artiste, voire d'un autre. Je voulais savoir si cela vous convenait, ou si vous souhaitiez qu'on s'arrête simplement à l'oeuvre donnée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 450
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: La loi de Murphy. feat. Alex   La loi de Murphy. feat. Alex EmptyMer 20 Mar - 23:03

Ca n’avait pas été très compliqué de convaincre Alex de tenir sa langue. En même temps, je crois qu’il s’en fichait pas mal de mon affaire, puis personne n’aimait trop Madsen dans cette académie, alors j’imagine que s’ils pouvaient s’éviter des embrouilles avec lui, chacun le ferai volontiers. A croire que j’étais le seul imbécile pour me lancer dans une aventure pareille. D’ailleurs je pense que Madsen était parfaitement au courant de mon méfait. Il faut dire, ma fuite n’avait pas été très discrète. regarder beaucoup de films d’espionnages ne faisaient pas de moi un bon espion, maintenant, on en était sûr. Je pouvais faire une croix sur une éventuellement carrière de 007.

J’accordais une tape amicale à Alex sur l’épaule tout en lui disant sur un ton reconnaissant :

- Merci, je te revaudrais ça.

J’avais aucune idée comment je pourrais lui revaloir ça, mais c’est l’intention qui compte, n’est-ce pas ? Ce problème réglé, j’en profitai d’être là pour, et bien, faire la conversation à Alex, tout simplement. C’était un élève plutôt discret en général. Or j’aimais bien discuter avec mes étudiants, en apprendre un peu plus sur eux. Je sais que ça peut paraître bizarre de la part d’un prof, et pas très professionnel. Cependant, connaître chaque élément de ma classe était la meilleure façon que j’avais pour adapter ma façon de travailler à la leur. Mon but c’était que tout le monde y trouve son compte et réussisse.

Je crois que ce changement de ton soudain surprit Alex. Je cru même pendant un instant qu’il ne me répondrait pas. Mais si, il faut croire que le grand brun n’était pas aussi froid qu’il le paraissait. Ou tout du moins, il savait se montrer courtois. Je ne pouvais qu’approuver ses dires. Le dessin n’était pas du tout mon domaine de prédilection (non, sans blague), mais j’appréciais l’art sous toute ses formes quand même. Et je comprenais le point de vu d’Alex.

- Je vais pas te contredire là dessus. Ce n’est pas pour rien qu’Arcadia Bay attire autant d’artistes.


Certes, la ville n’était pas aussi réputée qu’une capitale, comme Paris, qu’on appelait la ville des artistes. Mais pour une endroit perdu dans le fin fond de l’Oregon, nous étions plutôt populaire. S’installa un silence un peu gênant. Je vous avoue que je n’avais plus grand chose en stock à lui dire maintenant. Heureusement, Alex avait une question concernant le dernier devoir que j’avais donné à faire.

- Oh non ! Ne t’inquiète pas ! Au contraire, c’est génial si tu as fait des références à d’autres oeuvres ! C’est en parti ce que je vous demandais aussi. C’est bien d’aller chercher plus loin et ne pas se contenter de ce qu’on vous donner. C’est la différence entre le lycée et les études supérieures.

Ha ! Ecoutez-le parler un peu ! On pourrait presque croire que t’es un vrai prof maintenant Teddy, félicitations ! Mais c’était vrai le pire, à quoi bon faire des études si c’est pour se contenter de faire du par coeur et cracher par écrit ce qu’on a entendu en cours. Au contraire, surtout dans une académie d’art, on cherchait de l’esprit critique, de la créativité, on voulait que chacun de nos étudiants se démarquent d’une façon ou d’une autre.

- Je t’avoue, j’ai hâte de lire ton devoir maintenant. Sinon, les cours en général, ça va ? On t’entends pas souvent en classe…


Evidemment que je m’inquiétais. Sûrement parce que j’avais été le genre d’élève à rester dans mon coin, à laisser les autres parler alors que j’avais sans doute des choses aussi intéressantes que mes camarades à partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Tobanga
Messages : 160
Localisation : Près des dortoirs Prescott
Emploi/loisirs : Totem
Humeur : Spirituelle
MessageSujet: Re: La loi de Murphy. feat. Alex   La loi de Murphy. feat. Alex EmptySam 23 Mar - 16:13

Non seulement quelqu'un était entré par effraction dans son bureau, mais en plus il s'agissait d'un professeur. En voyant Teddy Scott se jeter par la fenêtre comme un voleur, le sang de David Madsen ne fit qu'un tour. Il se jeta à la fenêtre et commença à lui crier des jurons que le coupable ignora tout en prenant ses jambes à son cou. Marmonnant furieusement dans sa barbe, le responsable de la sécurité de Blackwell observa dans quelle direction le fugitif était parti. « Tu ne perds rien pour attendre mon gars ! » pensa-t-il à haute voix tout en claquant la porte sur son passage. En moins de deux minutes, il était dehors et, bon chasseur comme il était, pister le professeur de musique ne fut pas bien compliqué. Lorsqu'il l'aperçut au loin avec un autre étudiant, David Madsen ne put s'empêcher de sourire de satisfaction à l'idée de pouvoir lui mettre la main dessus.


EDIT (suite au jet de dé): Malheureusement pour vous, vous n'avez pas le temps de fuir que David Madsen est déjà sur vous. Comment allez-vous vous dépatouiller pour vous débarrasser de lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifeisstrange.forumactif.com
Admin
Tobanga
Messages : 160
Localisation : Près des dortoirs Prescott
Emploi/loisirs : Totem
Humeur : Spirituelle
MessageSujet: Re: La loi de Murphy. feat. Alex   La loi de Murphy. feat. Alex EmptySam 23 Mar - 16:13

Le membre 'Tobanga' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Echec/Réussite' :
La loi de Murphy. feat. Alex Negq
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifeisstrange.forumactif.com
Creativity takes courage.
Alex Wolf
Messages : 29
Localisation : Allez savoir
Emploi/loisirs : Sculpture - Dessin - Ecriture
Humeur : /

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: La loi de Murphy. feat. Alex   La loi de Murphy. feat. Alex EmptyMar 26 Mar - 14:24

Alex écouta les commentaire de son professeur avec intérêt. Il s'était douté que quelques éléments supplémentaires n'auraient pas été une mauvaise chose, mais il n'avait pu s'empêcher de se poser des questions. Il se sentait soulagé : il avait toujours aimé en apprendre plus dans son coin. Ajouter des connaissances extérieures dans ses devoirs était une bonne excuse pour faire des recherches plus approfondies. Il devrait faire attention, cependant, à ne pas se laisser porter par son élan. Un hors-sujet était vite arrivé. Il s'imagina les connaissances qu'il pouvait approfondir. Étrangement, il avait hâte d'avoir un autre devoir. Cela l'aiderait à passer ses nuits d'insomnie. Quoiqu'il n'avait pas réellement besoin d'attendre d'avoir quelque chose à rendre pour se perdre dans les tréfonds d'internet.

Ce fut la question de son professeur qui le ramena à la réalité. Si les ours li plaisaient ? Honnêtement, oui. Si certaines matières étaient loin d'être ses favorites, étudier à Blackwell était globalement quelque chose qu'il ne pouvait pas regretter. Malgré son silence constant, il se plaisait, ici. Il n'aimait simplement pas discuter ni participer. Cela le mettait mal à l'aise, en soi : il n'avait jamais été très prompt à attirer l'attention d'autrui. Il hocha la tête.

- Ça va. Les sujets me plaisent, et les devoirs donnés son globalement intéressants. J'aime juste pas vraiment participer.

Alex avait toujours été du genre à encaisser les choses sans rien dire, notamment les informations, pour s'en servir plus tard. Son emploi du temps était à la fois plein et percé de plusieurs heures de trou. Les étudiants de Blackwell étaient assez libre, en soi, aussi passait-il son temps à dessiner, sculpter, ou à faire ses devoirs, partant ainsi dans ses recherches qui ne faisaient parfois aucun sens. Son historique internet était rempli de mots-clés divers et variés, parfois étranges ou effrayants. Dans la catégorie "Alex est trop curieux...", il y avait beaucoup de choses.

En parlant de liberté, le jeune homme aperçut une silhouette débouler de derrière le bâtiment. Ce n'était autre que David Madsen, le fameux chef de sécurité de l'académie, et actuellement le pire cauchemar de son professeur. Celui-ci lui faisant face, l ne pouvait pas avoir remarqué l'individu qui s'approchait lentement d'eux. Alex laissa échapper une petit grimace presque imperceptible, prévenant ainsi Teddy du danger imminent, avant de replonger ses orbes bleus dans les siens.

- Je m'excuse de le dire ainsi,/color] murmura-t-il, mais vous allez avoir des ennuis. Et c'est un peu tard pour fuir, cette fois.

Une fois sa phrase finie, Madsen était déjà très proche, voire même peut-être un peu trop pour on professeur. Si celui-ci se retournait, il aurait le gardien juste en face de lui. Il espérait qu'il ne se ferait pas trop taper sur les doigts. S'il le fallait, il interviendrait pour prendre la défense de Teddy. Même s'il avait volé un objet, cela avait été pour la bonne cause. A ses yeux, David Madsen avait peut-être agit de manière trop exagérée. L'étudiant avait besoin de son accordeur pour travailler. L'homme l'avait tout simplement empêcher de mener à bien ses études.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 450
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: La loi de Murphy. feat. Alex   La loi de Murphy. feat. Alex EmptyDim 7 Avr - 15:53

J’aimais beaucoup voir mes élèves s’investir et participer, mais il fallait que je me fasse à l’idée, qu’il y avait des étudiants, comme Alex, qui n’aimait pas ça, et qui préféraient se montrer discret. Ca ne voulait pas dire qu’ils aimaient moins mon cours pour autant, la preuve. Alex n’était apparemment pas forcément à Blackwell pour ses cours de musique et pourtant, il trouvait les sujets que je proposais intéressant et il avait l’air de passer pas mal de temps à bosser dessus. Donc à sa façon, il était très investi dans mon cours aussi. Et ça faisait plaisir à entendre. A croire que ma première année en temps que professeur n’était pas totalement un bazars sans nom.

Cette fois-ci, je me contentais de répondre en souriant. Alex avait réussi à me faire oublié les troubles que j’avais semé aujourd’hui et surtout ma peur de Madsen. Quoique, je n’étais apparemment pas au bout de mes peines. J’avais créer victoire trop rapidement. En effet, j’allais proposer autre chose, je sais pas, d’aller ailleurs, ou juste, j’allais retrouver l’élève à qui appartenait l’accordeur et rentrer chez moi. Ou aller m’enfermer dans ma salle de musique en attendant que Elijah finisse sa journée pour rentrer ensemble. Mais encore une fois, mon sale karma me rattrapa.

- Hein quoi ? Qu’est-ce que tu v…

Je n’eus même pas le temps de finir ma phrase que je sentis une main se poser sur mon épaule, ce qui me fit lâcher un cri de terreur. Je me retournais immédiatement pour voir Madsen se tenant droit devant moi. Et il n’avait pas l’air content.

- Scott. Je peux savoir ce que vous faisiez dans mon bureau et pourquoi vous êtes parti comme un voleur ?

Je tentais un sourire, j’avais aucune idée comment j’allais me sortir de là. J’accordais une tape amicale très maladroite sur l’épaule de mon collègue avant de lui répondre :

- Hey David ! Comment ça va ? Hum… Noooon t’es sûr que c’était moi ? Je… J’étais là… Pendant tout ce temps, à discuter de… De son devoir avec Alex…

Bon visiblement ça ne fonctionnait pas. L’homme chargé de la sécurité de l’école m’avait vu. Il savait. De toute façon, ce n’était pas bien compliqué, de me reconnaître, déjà, puis je lui avais demandé quelques minutes avant pour l’accordeur et il m’avait dit non. Donc il devait bien se douter que si quelqu’un allait tenter de s’introduire dans son bureau pour récupérer quelque chose… Bref. Il me fallait un autre plan.

- C’est à propos de cet… Accordeur c’est ça ? Tu sais si tu…

Madsen allait sûrement me dire que si je lui avais demandé et expliqué plus clairement mes raisons pour le récupérer, il me l’aurait rendu. Mais j’étais trop en panique pour écouter et j’avais déjà mon plan en tête.

- OH MON DIEU CETTE FILLE EST EN TRAIN DE S’ETOUFFER !

Je pointais une direction du doigt derrière Madsen. Alarmé, ce dernier se retourna pour vérifier mes propos et je me servis de cette seconde de distraction pour attraper Alex par le bras et fuir la scène du crime. C’était débile. Digne d’un gosse de huit ans. Mais il ne fallait pas trop m’en demander quand je paniquais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La loi de Murphy. feat. Alex   La loi de Murphy. feat. Alex Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La loi de Murphy. feat. Alex
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Course... Assée matinale. {Feat. Alex Parker
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Signature de contrat - Alex Kovalev
» Christel & Alex...
» Alex Tanguay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: CAMPUS BLACKWELL :: Cour et parking-
Sauter vers: