Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 This is us - Jolane

Aller en bas 
AuteurMessage
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Perceval Cardin
Messages : 47
Emploi/loisirs : Professeur en microbiologie

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: This is us - Jolane   This is us - Jolane EmptyLun 28 Jan - 17:45

This is us
Jolane & Perceval

« L'hiver s'installa, gelant les coeurs, brisant les rêves encore en floraison »
Cela faisait près d'un mois que ma dernière discussion avec Jolane avait marqué le début de ma descente dans les profondeurs abyssales de la vie morne d'adulte. Ma vie, depuis des semaines, se résumait à donner des cours, me prendre la tête avec ma compagne, regarder la télévision, me lamenter sur mon sort auprès de Sylvanus. Une vie pénible dont toutes les saveurs semblaient avoir le goût de cendre. J'en étais revenu au stade premier, le même stade qui m'avait poussé à emménagé ici, à Arcadia Bay. Et il fallait l'admettre, dès maintenant. Je n'étais pas heureux, pas avec elle. Et rien n'y changerait, j'en étais désormais conscient. Elle n'avait rien à faire là, à essayer de se battre contre un poteau qui depuis le début, et même s'il en avait pas conscience, n'en avait rien à faire. Dans la situation présente, le poteau était moi, hermétique à toutes les tentatives de ma compagne pour sauver ce qu'elle pensait que nous avions. C'est à dire, pas grand chose. Même le sexe était devenu d'une lassitude exaspérante. Comme si le fait d'insérer mon pénis en elle allait faire revenir une flamme qui n'avait jamais existé. J'ai soupiré, le pire, c'était que j'étais certain qu'elle savait. Elle n'était pas bête, j'étais sûr qu'elle savait qu'elle n'était rien. Et quelque part, ça me dégoûtait de penser ça, je n'étais qu'un être déplorable.

Et comme si la vie n'était pas déjà si compliqué, l'objet de mes désirs, assise au fond de la salle, s'évertuait depuis quelques temps, à me montrer à quel point sa vie semblait plus belle sans moi. Du flirt du matin au soir, du soir au matin, dans la cour, dans le parking, à la cafétéria, dans les couloirs et en cours. Je fis crisser ma craie sur le tableau noir. "Freeman, veuillez cesser vos gloussements répétitifs. vous aurez tout le temps de galocher qui vous voudrez en dehors de ma classe, pour l'instant présent, concentrez vous sur l'appareil génital de la page 187 de votre manuel, merci."
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
This is us - Jolane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: ACADEMIE BLACKWELL :: Salles de cours théoriques :: Salle de sciences et maths-
Sauter vers: