Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 It's a kind of magic feat. Sylvanus

Aller en bas 
AuteurMessage
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: It's a kind of magic feat. Sylvanus   It's a kind of magic feat. Sylvanus EmptyMer 16 Jan - 1:22

Cela faisait plusieurs fois que je passait devant ce magasin étrange sans jamais oser y rentrer. Il faut dire l’odeur ne donnait pas trop envie non plus. Pourquoi tous les magasin de hippies avaient la même odeur hein ? C’était une sorte de code pour se reconnaître entre eux ? Genre, t’es un hippie perdu, tu cherche où dormir, il te suffit de d’inspirer un bon coup pour trouver un comparse hippie qui pourra t’héberger pour la nuit et partagera son quinoa avec toi ? J’étais pas très au point sur ma culture hippie, on peut le dire.

Donc ouais, je connais le Wicc’arcadia, mais je n’en avais jamais passé la porte. Je n’en voyais pas trop l’intérêt. Cependant, en passant devant aujourd’hui, je pris un moment pour hésiter. Je n’étais pas forcément super croyant en ce genre de truc. Je sais pas, les cailloux qui vous enlève les énergies négatives ? Les grigris qui portent chance ? Je trouvais ça bizarre. Après je dis pas que c’était totalement des conneries non plus. Peut-être que ça marchait, j’en sais rien, je n’avais jamais essayé. Mais ça me semblait louche. Sérieusement, si ces trucs étaient la solution à tous les problèmes, pourquoi tout le monde n’y avait pas recours. Bon ok, je vous l’accorde, les humains sont con, c’est plutôt une bonne raison.

Avec le karma que j’avais, c’était tout de même tentant de considérer l’idée. Non mais parce que ça va bien. Je passais mon temps à m’en prendre plein la figure sans raison. Puis bon, je croyais bien au karma, pourquoi je croirais pas en un truc qui pourrait le contrer ? Mais ça m’embêtait quand même de rentrer dans ce truc. C’était pas un peu hipster ce genre de truc ? Ouais, je faisais pas confiance aux hipsters. Des types louches. J’avais un peu peur de rentrer dans ce truc et d’en ressortir avec des lunettes, une chemise à carreaux, une barbe, un bonnet, le dernier Iphone et vegan. Pour le bonnet c’était déjà fait, ok, et j’espérais bien l’avoir toujours en sortant, non mais oh ! Un si beau cadeau de ma grand-mère.

Je fini par me décider et rentrer. Je n’avais rien de mieux à faire de ma journée de toute façon. Tout le monde bossait à cette heure là. Enfin Eli et Ophelia surtout quoi. C’est pour ça que j’étais sorti me promener. Comme je l’avais prédit, cette boutique sentais le hippie à fond. Je vous avoue que j’étais pas trop dans mon élément là dedans. D’un côté il y avait plein d’objet ethnique étrange. Il y avait bien sûr plein de pierres de toutes les couleurs. Mais aussi des libres et une table et des coussins. Parce qu’ils faisaient salon de thé aussi ? Ou bar à Chicha ? J’avoue que le décors me faisait me poser la question.

- Il y a quelqu-... AAAH !!

J’avais fait quelques pas dans la boutique, histoire de visiter un peu, vous savez. Et j’avais assumé que ce truc orange poilu était une statue mongole chelou censé repousser les mauvais esprit ou une connerie du genre. Je m’attendais pas à ce qu’elle se mette à bouger et se révèle être quelqu’un. La crise cardiaque, je vous jure. Je manquais bien évidemment à détruire une étagère en même temps que j’avais sursauté. Tant qu’à faire.

- Hey ! Il faut pas me faire peur comme ça ! T’as bien de la chance que j’sois pas cardiaque gamin ! Tu bosse ici où… ?

Il avait bien une tête de hippie, mais on sait jamais. Trouver un hippie dans une boutique de hippie, c’est normal non ? Enfin j’imagine que le proprio est genre le king des hippies, ou la queen, c’pareil. Mais les clients devaient bien être dans le même délire. Comment vous voulez que je m’y retrouve avec tout ça ? Je lâchais un soupire, et enlevai mon bonnet. En laissant retomber mon bras, le bracelet que m’avait offert Elijah quelques temps plus tôt sorti de ma manche pour tomber sur ma main. J’aimais bien ce bracelet, je le trouvais cool et en plus, Eli m’avait dit en me le donnant qu’il représentait quelque chose pour lui et c’est pour ça qu’il me le donnait à moi. C’était un truc compliqué et tordu encore, mais terriblement adorable. Puis bon, Eli aurait pu me donner un sac poubelle en me disant que c’est son bonnet préféré, je l’aurai porté sur ma tête tous les jours. On dit que l’amour rend aveugle, mais moi j’vous dirais bien que ça rend surtout très con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
One person can make the difference.
Sylvanus Aspen Naumann
Messages : 149

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: It's a kind of magic feat. Sylvanus   It's a kind of magic feat. Sylvanus EmptyJeu 4 Avr - 11:13





Le propriétaire de Wicc'Arcadia avait passé une journée somme toute ordinaire, remplie de nombreux curieux et de quelques véritables clients intéressés. Ainsi, il avait pu s'extasier sur chacun et discuter avec de nombreux personnages hauts en couleur. C'était donc un bon jour, et il avait bien mérité de s'offrir une quatrième tasse de cette mixture faite maison qu'il appelait du thé.

En admirant les premières couleurs apparaître dans l'eau bouillante, le souvenir d'une fabuleux lever de soleil en Suisse lui était revenu et avait fortifié son sentiment de contentement profond. Oui, il avait réellement une belle vie, remplie et pleine de moments à chérir. Sylvanus était donc depuis de longues minutes plongé dans un silence et une immobilité contemplatifs. Debout au milieu de son échoppe en oubliant même de cligner ses yeux rivés sur un quelconque bibelot suspendu au mur, il n'entendit pas la porte s'ouvrir, pas plus qu'il ne perçut l'entrée d'une nouvelle tête dans sa boutique.

La rencontre entre le passionné des arts occultes et celui que la musique faisait vibrer fut tonitruante.

Déjà car les oreilles de Sylvanus étaient de sensibles petites choses, qui supportaient très mal les cris. Ensuite car il dut se précipiter sur l'une de ses étagères pour protéger ses chères acquisitions et fabrications de la maladresse du nouveau venu.

Dans un second temps, entendre le discours introductif du visiteur impromptu provoqua un fou-rire immense chez le propriétaire et gérant des lieux. Il savait ne pas faire son âge, mais au point d'être appelé ''gamin'' comme au bon vieux temps dans les rues avec Elijah...

- Je suis bien content que tu ne sois pas cardiaque en effet, quoique ici c'est plutôt à moi de m'inquiéter vu ton entrée fracassante. Souffla Sylvanus en essayant de calmer les soubresauts qui agitaient encore son corps après cet épisode de rire quasiment nerveux. Effectivement je travaille ici, je suis même le créateur, gérant et unique employé de Wicc'Arcadia. Sylvanus, enchanté de te rencontrer même si j'apprécierais que tu te tiennes à une certaine distance de tout ce qui casse ici, à l'avenir. Plaisanta-t-il.

Alors qu'il s'apprêtait à lui demander également son nom, lorsqu'un certain bracelet fit une apparition furtive dans son champ de vision. Tiens tiens... Quelle coïncidence. Il allait pouvoir s'amuser un peu.

- Et tu dois être … Teddy. Enchanté de te rencontrer enfin, Tulipe m'avait annoncé que je te rencontrerais mais je ne pensais pas que les astres feraient aussi bien leur travail.

Il se recula un peu, fixa une pierre étincelante posée dans un coin avant de relever les yeux au ciel et de parler à voix haute pour le plus grand plaisir de ses instincts de comédien amateur.

- Bravo pour la rapidité, merci de prévenir la prochaine fois tout de même. Rien n'est prêt pour le rituel, vous saviez que ça n'était pas sensé se passer comme ça. Silence dans la salle. Oh ça va, je sais qu'on ne choisit pas, mais tout de même. Un petit effort !

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: It's a kind of magic feat. Sylvanus   It's a kind of magic feat. Sylvanus EmptyMar 9 Avr - 19:46

La discrétion n’était vraiment pas mon fort. Félicitation Teddy, en plus d’avoir sans doute réveillé tous les esprits louches qui doivent vivre dans cette boutique, avec ta chance naturelle, t’avais sûrement cassé un artefact de qualité et libéré un démon surpuissant. Oui, mon karma en était à ce niveau. Oh, mais vous savez, on finit par s’y faire. Quoique, apparemment, non, j’avais échappé au pire, rien n’avait été cassé. Juste renversé. Je ne pu m’empêcher de lâcher un soupire de soulagement. Cependant, ce sentiment ne resta pas bien longtemps. En effet, le type que j’avais pour une statue était en fait le propriétaire des lieux. Heureusement, je l’avais appelé “gamin” et pas “truc orange poilu ressemblant à une statue mongole chelou”.

- Mmh, crois-moi, j’ai de quoi m’inquiéter aussi, grognais-je.

Je n’allais pas faire un récit de toutes mes aventures incroyables, parce que je n’avais que la moitié d’en elles en tête. Mais je crois que le propriétaire des lieux n’avait pas conscience de ce qui venait de passer les portes de sa boutique. Il avait l’air d’être un bon gars. Un peu bizarre, mais sympa. En même temps, pour tenir un endroit pareil… Cependant, niveau bizarrerie, j’étais mal placé pour émettre le moindre jugement. Je répondis à sa plaisanterie avec un petit rire :

- Enchanté et… je vais faire de mon mieux, promis ! Je ne voudrais pas réveiller les ancêtres pour rien…


Oui, c’était bien une référence à Mulan. Signe que j’avais vraiment passé trop de temps avec les Wans. En même temps, j’avais vécu avec Ophelia pendant plusieurs mois, c’était difficile d’y échapper. Mais elle n’était pas la pire de sa famille sur ce point. Et je ne pouvais pas nier que je commandais encore plus souvent au restaurant de ses parents depuis qu’elle n’était plus là. Et déjà que je commandais beaucoup avant… Je vous laisse imaginer.

J’allais commencer à expliquer la raison de ma visite à Syl… vanus ? Décidément, même son prénom n’aidait pas…. bref, j’eus à peine le temps d’ouvrir la bouche, qu’il reprenait. Et je ne refermais même pas ma bouche tellement j’étais choqué par ses paroles. Il connaissait mon nom ? Mais… D’où ? Je n’avais jamais rencontré cet homme. Et à ce que je sache, je ne portais aucun vêtement (si je portais des vêtements, laissez-moi finir ma phrase) avec mon prénom écrit quelque part. Apparemment c’était une tulipe qui lui avait dit et les astres ne se trompait pas ? C’était quel genre de magie ça ? Et maintenant il remerciait une pierre.

Mon cerveau ne comprenait pas ce qu’il se passait. Vous connaissez le bruit du modem qui tente de se connecter à internet ? Et bien c’était la même chose en ce moment, mais dans ma tête. Extérieurement, ça se résumait en moi, qui fixait bêtement du regard mon interlocuteur, la bouche ouverte. C’était un miracle que je n’aie pas encore gobé de mouche.

- Mais comment tu… Je… C’est quel genre de magie ça ?

Au moins, j’avais retrouvé ma capacité à parler. C’était un bon début, signe que le cerveau reboot bien. J’essayais d’analyser chaque élément, un par un. Mais il y avait trop de choses que je ne comprenais pas.

- Attend… J’essaye de comprendre. Une tulipe de l’espace tombée sur terre t’as dit que j’allais venir dans ta boutique et que je m’appelais Teddy ?

Oui, ce truc était clairement une pierre. Mais peut-être que c’était une étoile et j’y connaissais rien en la matière. Je savais à quoi ressemblait une tulipe, je n’étais pas si bête. Mais peut-être que les tulipes de l’espaces étaient différentes. Ou alors qu’il y avait une fleur dans cette pierre. Je n’osais pas trop la fixer, j’avais peur de la vexer. Sait-on jamais. Elle semblait parler au rouquin, elle avait peut-être une conscience.

- Et elle t’as dit quoi d’autre du coup ?

Ben ouais, j’étais inquiet maintenant ! Comment une tulipe de l’espace pouvait en savoir autant sur moi ? Vous pensez que c’était ma bonne étoile qui avait veillé sur moi tout ce temps qui était tombé sur terre ? Ca expliquerait que j’aie un karma de merde maintenant si elle n’était plus dans le ciel pour me protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
One person can make the difference.
Sylvanus Aspen Naumann
Messages : 149

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: It's a kind of magic feat. Sylvanus   It's a kind of magic feat. Sylvanus EmptyJeu 11 Avr - 13:14





L'affirmation comme quoi c'était plutôt au gérant de s'inquiéter qu'au prénommé Teddy ne sembla pas faire l'unanimité, et après réflexion le rouquin admit que si l'homme était toujours aussi maladroit il devait avoir risqué plus d'une fois la crise cardiaque.

- En effet, si tu essaies d'avancer à cloche pieds au lieu de songer à faire le poirier, tu risques plus que moi. Bien que mes précieuses marchandises apprécieraient j'en suis certain que tu te tiennes à bonne distance d'elle.

La référence à Mulan ne passa pas inaperçue et l'étrange jeune homme répondit en ajoutant sa propre réplique préférée, remaniée à sa manière.

- Ne t'en fais pas pour les ancêtres, ils sont bien endormis depuis longtemps. Remarque si mes ancêtres t'ont envoyé pour me sauver je devrais peut-être me faire du soucis. As-tu des écailles, petit lézard ? Demanda-t-il le plus sérieusement du monde avant d'éclater de rire sans attendre la réponse. C'était tout bonnement parfait, ils venaient de se rencontrer et il savait déjà comment il allait le surnommer dans le futur.

L'air ébahi de son visiteur - et futur ami, il se l'était promis - fut suffisant pour pousser Sylvanus à poursuivre son spectacle improvisé. D'accord, il n'aurait même pas eu besoin de ce prétexte, mais tenter d'imaginer jusqu'où la mâchoire de Teddy pouvait tomber était tout bonnement hilarant.

- Tu résumes mal ce qui s'est passé Teddy. Tu vois les faits comme des choses scientifiques mais rien ici n'a à prouver quoique ce soit ou à être cohérent ! Une tulipe de l'espace... Par toutes les déesses, il adorerait entendre ton charabia. L'être roux fit quelques pas en riant de bon coeur. Oh lui non plus n'était pas très doué au début... ni même à la fin. Mais son coeur est plein de poésie, tout comme le tien. Aussi, toi aussi tu finiras par comprendre les astres et leurs messages.

L'habileté et la grâce du personnage n'étaient plus à démontrer, mais pourtant il persistait à sautiller à gauche et à droite dans sa boutique, caressant un grigri, redressant un attrape rêve, et offrant un sourire éblouissant à son invité lorsqu'il se souvint de sa présence en ces lieux. Comme quoi il ne monologuait pas seul depuis plusieurs minutes.

- Tulipe m'a aussi dit que tu étais musicien... et professeur à l'Académie d'Arcadia Bay. Oh et tu as évidemment un amant, ou devrais-je dire amoureux ? Souffla-t-il tout contre son oreille, avant de reculer pour se saisir de ce qui était selon toute évidence un crâne d'origine animale. Lequel ? Excellente question.

- En dehors de cela je sais que tu as longtemps fait partie d'un groupe et que le résultat a été très probant... Lui fit-il savoir avant de poursuivre, accumulant quelques faits qu'il avait évidemment trouvé sur internet comme toute personne du vingt et unième siècle l'aurait fait. Il n'était pas difficile de trouver des informations sur Teddy Scott à vrai dire, notamment grâce à sa carrière.

Il lui restait maintenant à répondre à la fameuse interrogation sur la magie utilisée. Hm, peut-être allait-il détourner la question l'air de rien ? Oui, excellente idée que celle-là. Pourquoi expliquer et briser l'aura de mystère qui l'entourait.

- Ne cherche pas à connaître l'origine de tout ceci, petit lézard. Certaines choses nous dépassent, et l'accepter sera la première étape de ton long parcours initiatique.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: It's a kind of magic feat. Sylvanus   It's a kind of magic feat. Sylvanus EmptySam 4 Mai - 22:53

J’avais du mal à comprendre pourquoi je devrais sauter à cloche pied ou faire le poirier, mais bon, histoire de masquer mon incompréhension totale des paroles de mon interlocuteur, je lâchais un rire totalement bidon. En général ça passait toujours ce genre de truc. Heureusement, tout espoir n’était pas perdu. Apparemment, le rouquin avait une aussi bonne maîtrise de Mulan que moi. Oui, je trouvais ça rassurant. Je me demandais s’il connaissait aussi bien le film pour l’avoir vu un cinquantaine de fois dans son enfants ou si lui aussi il allait souvent manger chez les Wan. Quoique, dans ce dernier cas, on se serait sans doute déjà croisé. Or, le visage du rouquin m’était totalement inconnu.

- Dragon, dragon ! Je vois pas de lézard ici !

Oulalah, quel jeu d’acteur ! Si j’avais vraiment été Mushu, j’aurais même tenté de cracher quelques flammes pour prouver mes dires. Mais là, clairement, si je tentais de cracher, ce serait beaucoup moins glam. Maintenant, j’étais en train de me dire que ça aurait peut-être pas été si grave. Ce mec était tellement loin dans son délire qu’il aurait pu prendre mon crachat pour une marque de politesse, tu sais. Ouais, mais s’il lui venait l’idée de me cracher dessus en retour, moins top quoi.

Je comprenais tellement rien à ses histoires de Tulipe. C’était censé savoir de qui il parlait ? Non mais parce qu’on avait l’impression que c’était vraiment de quelqu’un. Mais le seul “Tulipe” qui me venait à l’esprit là, tout de suite, c’était “Fanfan la Tulipe” et j’étais pas sûr que ça colle. A moins que ce gars fasse partis d’une sorte de secte d’adorateur de ce héro français. Non, ne me demandez pas comment je connaissais ça, des heures d’errances sur le web, voilà tout.

Je suivais le rouquin qui gambadait dans son magasin. Est-ce qu’il avait l’impression d’être une sorte de fée ou feu follet mystique à faire ça ? Non, mais sans les effets spéciaux et la musique, c’était juste chelou et ça me filait mal au crâne de devoir faire du “gauche-droite-gauche-droite” comme ça. Il me rendait vraiment perplexe ce type. Et les sourires qu’il me lançaient ne me rassuraient pas du tout.

- Amoureux, amant, c’est la même chose non ? Mais ouais, ouais, je suis prof de musique à Blackwell et en couple… Sérieusement, comment tu sais tous ça ?

Si j’avais prit le temps de réfléchir quelques instant, j’aurais sans doute réaliser qu’il suffisait de taper mon nom sur google pour arriver sur le site des One Brains où il y avait une courte biographie de chaque membre du groupe. Mais bon, même avec ça, comment connaissait-il mon nom en premier lieu ? Comment pouvait-il savoir pour Eli ? Et pour Blackwell ? C’était pas écrit sur le net ça, j’en étais sûr et certain.

- Woh ! Attend, parcours initiatique de quoi ? Pour devenir un mage chelou ? C’est un pétunia qui te l’a dit ça ? Mec, t’es sûr que ça va ?

Il n’avait pas l’air high pourtant. C’était sans doute encore plus flippant, pour tout vous avouer. Ouais, parce qu’un mec drogué, on sait qu’il va finir par redescendre. Mais lui, il semblait croire dur comme fer à ses histoires d’astres et tout. Puis maintenant il me parlait comme si j’étais son disciple. Il avait rien d’un moine Shaoline pourtant, quoique ses cheveux étaient de la même couleur que les tenues qu’ils portaient. C’était peut-être lié. Oh merde, non mais voilà, moi aussi, je commençais à émettre des théories de fou.

- Et, Ô humble, maître des plantes, amis des astres et gérant de boui-boui étrange, comment suis-je censé vous appeler ?

Oh bah, vous savez, au bout d’un moment, on a plus grand chose à perdre hein. Autant entrer dans son jeu. Sait-on jamais, ce serait peut-être la meilleure façon d’obtenir des informations sur lui. Ouais, c’était injuste qu’il en sache autant sur moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
One person can make the difference.
Sylvanus Aspen Naumann
Messages : 149

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: It's a kind of magic feat. Sylvanus   It's a kind of magic feat. Sylvanus EmptyJeu 23 Mai - 20:04




Le rire totalement faux de son interlocuteur ne tarda pas à trouver un écho bien plus franc en l'éclat d'hilarité de Sylvanus. Par toutes les Déesses, Elijah avait décidément bien choisi son compagnon de vie. Ils devaient passer des moments délicieux ensemble, si le fameux Teddy manquait toujours autant de tact. Enfin, l'homme flamboyant reconnaissait le fait qu'au moins le nouveau venu dans sa vie faisait des efforts pour ne pas laisser paraître son trouble. Comme s'il n'avait pas l'habitude de semer la zizanie sur son passage habituellement.

- Des lézards pourtant il y en a partout, notamment un dans ton cœur. A moins que cela ne soit une sorte d'ours... Tout cela est très flou. Il faudra que je prie les Ancêtres pour savoir, mais nous verrons cela plus tard. Marmonna le gérant en se dirigeant vers ce qui semblait être un calendrier lunaire. Définitivement pas la bonne période. Affirma-t-il après y avoir jeté un bref regard.

Tout concerné et préoccupé qu'il l'était par l'idée de trouver la meilleure époque pour parler aux anciens, Sylvanus ne fit quasiment pas exprès de parler de son ami d'enfance en usant de son surnom. Il fallait avouer qu'il n'y mettait pas vraiment du sien pour être compréhensible, cela aurait rompu tout le charme de son commerce et de sa personne bien entendu ! Quel dommage.

Aussi lorsque Teddy confirma ce qu'il avait pu lui ''prédire'' et insista pour savoir comment il savait tout cela, le rouquin effectua deux pirouettes. Une première au sens propre puisqu'il virevolta pour se saisir d'une plume qu'il piqua dans les cheveux du visiteur, puis une seconde en évitant habilement de répondre à la question.

- Tout dépend quel sens tu donnes au mot amant... Il est coutume de l'employer uniquement pour parler de sexe pour la plupart des gens de cette contrée. Contrairement à l'amoureux, qui lui parle avec son cœur et non pas avec son … anatomie. Disserta celui qui n'avait pourtant plus connu ni l'un ni l'autre depuis quelques temps. Il aimait se dire que sa boutique et ses projets lui prenaient trop de temps, niant la réalité qui était teintée de douleur.

- Je sais tout cela car j'ai l'oreille, le cœur et l'esprit grands ouverts. Tu comprendras bientôt tout ceci, joli garçon. Sourit-il de plus belle, sans qu'il y ait une once de séduction dans son attitude. C'était juste du grand Sylvanus, âme d'enfant dans un corps d'homme.

- Je vais parfaitement bien, lui répondit-il ensuite avec un air serein et légèrement étonné par la question. Puis il supposa que sa bizarrerie frappait de nouveau, et se fit un devoir de rassurer le pauvre visiteur. Tu m'as l'air tendu, veux-tu quelque chose pour te détendre ? Je n'ai que des produits légaux ici, mais c'est très efficace.

Dire que la quasi totalité des petits vieux des entourages voulaient lui envoyer la brigage des stupéfiants... Pff. En tout cas, ce n'était pas [italique] lui qui était en train d'imaginer un pétunia en train de parler. Ou d'user de formules démodées que même ses arrières grands-mères n'utilisaient plus. Par toutes les damnations, Elijah était-il tombé sur un sorcier sans le savoir ? Sissi était-il en train de découvrir un lourd secret ? L'homme se fit – dans la mesure de sa personnalité – sobre dans sa réponse.

- Tu peux m'appeler Sylvanus, c'est mon prénom après tout. Sylvanus Aspen Naumann, si tu souhaites la version complète.

Un léger rire le secoua alors qu'une pensée émue pour ses originaux parents le prenait. Décidément, qu'avait-il de commun ?

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: It's a kind of magic feat. Sylvanus   It's a kind of magic feat. Sylvanus EmptyLun 10 Juin - 16:08

Ce rouquin me laissais définitivement perplexe. Mais en vrai, je crois que je l’aimais bien. Enfin, il semblait rire beaucoup, c’était un bon point. puis il était loin d’être méchant. Qui étais-je pour juger les gens bizarre ? Quoique, lui, il vivait quand même dans un autre monde. C’était le Luna Lovegood d’Arcadia Bay. Sincèrement, ça me dérangeait pas qu’il soit d’une autre planète hein, mais c’était gênant de pas comprendre ce qu’il racontait. Surtout qu’il ne prenait pas la peine d’expliquer aux moldus comme moi, de quoi il en retournai.

- Et bien écoute, si tu le dis. Je te fais confiance, t’as l’air d’un expert. Si les ancêtres te répondent tu me tiendra au courant, hein ?

J’étais quand même curieux de savoir quel genre de lézard pouvait vivre dans mon coeur. Qui a fait de la colocation dans mon propre corps, autant savoir à quoi on avait à faire. Je sais, le rouquin pensait sûrement pas qu’il y avait vraiment un lézard dans mon coeur, enfin pas physiquement, je l’aurais sans doute senti passé sinon. Mais laissez-moi croire en cette histoire de coloc.

Définitivement, ce petit gars ne manquait pas d’énergie. Qui faisait des pirouettes avant de répondre à une question ? Je vous jure, j’étais impressionné. Comment il faisait pour ne jamais être crevé ? Il devait super bien dormir la nuit. En même temps, j’étais presque certain que s’il n’arrivait pas à trouver le sommeil, il avait un sortilège ou des plantes pour l’aider à partir vers le monde des rêves.

- Ouais mais techniquement “amant” ça vient du mot “aimer” donc, même si maintenant ça a une conotation plus physique. Si on s’en tient aux origines de la langue, les définitions sont liés. Mais bon si tu veux amoureux et amant.

Allions-nous nous lancer dans un débat sur l’étymologie de ces mots ? Sylvanus pouvait me tester, je sais que je ne payais pas de mine comme ça. Mais hey, qui est-ce qui rédigeait les chansons pour les OB et encore pour son propre plaisir hein ? Et ouais, il s’avère que c’est plus cool pour écrire des paroles si on a un vocabulaire varié et qu’on connait la définition des mots qu’on utilise.

Pfff, le rouquin était dur à suivre, vraiment. C’était une sorte de voyant donc ? Wah. Je pensais pas que ce genre de truc marchait vraiment. C’était grave flippant. Heureusement que Sylvanus n’avait pas l’air d’un sale type. Il n’avait pas une tête de méchant de dessin animé non plus. Donc j’imagine que je pouvais lui faire confiance avec les infos qui avait réussi à glaner sur moi.

- C’est aussi passionnant que flippant, t’en a conscience ? J’allais te dire de pas aller raconter tout ce que tu sais sur moi à tout le monde. Mais bon, Google à sans doute déjà vendu toutes mes infos perso à ses partenaires, donc j’imagine qu’on est plus trop à ça prêt.

Pour être honnête, je m’en fichais totalement que le monde entier me connaisse. Ce n’était pas comme si j’étais une super star et que je ne pourrais plus sortir de chez moi à cause des fan qui m’attendent en bas de mon immeuble. C’est surtout Eli que ça ferait râler je pense, de savoir qu’il n’est plus mon premier fan.

- Euh… Ouais vas-y, balance ce que tu as. Même si c’était pas légal, j’aurais rien dit tu sais. Après tout, rien n’est illégal si personne n’est au courant.

Vous me prenez pour qui ? J’ai la gueule d’un gars qui est toujours super raisonnable et qui file droit ? Sérieusement, je vais pas vous raconter, parce que sinon, vous serez au courant et ça deviendra illégal mais je vous laisse imaginer. Et en parlant d’imagination, je crois que j’avais laissé la mienne aller un peu trop loin. Sylvanus me répondit que l’appeler par son prénom suffisait. J’aurais pu me sentir ridicule, mais en fait, je trouvai ça drôle. Je n’étais pas sûr que mon interlocuteur connaisse, mais ça sonnait comme une référence à Sacré Graal de Monty Python avec le terrible sorcier qui s’apelle Tim. Bref, un film à voir.

- Woh, tes parents manquaient pas d’imagination. Quitte à t’appeler par ton prénom, je crois que je vais me contenter de Sylv’, ce sera plus simple. Ca fait longtemps que t’es à AB ? J’ai pas l’impression de t’avoir déjà croisé…

Pas que je passe ma vie dehors à compter tous les habitants de la ville. Mais j’avais grandit dans le coin, donc ouais, je connaissais pas mal de monde. Au moins de vue. Bon du coup, on se lançait dans une conversation plutôt banale et cela me rappela pourquoi j’étais entré ici en premier.

- Oh oui ! Aussi ! Avant que j’oublie ! Les trucs pour détendre, c’est cool… Mais est-ce que t’es des trucs contre la malchance ? Genre le mauvais karma et tout ? Parce que j’en aie sincèrement marre de m’en prendre pleine la gueule tous les jours.

Et là, si Sylv’ voulait que je commence à lui raconter le genre de truc qui m’arrivaient, on seraient pas sortis de l’auberge. J’en avais pour des années de karma à décrire là. On fini par s’y faire hein ! Mais c’est quand même rageant. Donc si Sylv’ avait un petit truc pour ça, je crois que j’en avais vu assez pour pouvoir lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: It's a kind of magic feat. Sylvanus   It's a kind of magic feat. Sylvanus Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a kind of magic feat. Sylvanus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Just the same //feat Matt'//
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Militaires 3/3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: ARCADIA BAY :: Ville :: Wicc'Arcadia-
Sauter vers: