Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Just wanna talk, or maybe not

Aller en bas 
AuteurMessage
Today a reader, tomorrow a leader.
Sarah Graham
Messages : 90
Localisation : pays des chocolatines
Emploi/loisirs : comédienne en devenir

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Just wanna talk, or maybe not   Just wanna talk, or maybe not EmptyDim 23 Déc - 2:43

Je ne suis pas très sociable, extravertie, ou truc du genre. Enfin, je ne crois pas. J'aime bien les gens sympas, mais j'ai une tolérance assez faible pour le reste. Puis je suis plutôt du genre à rester seule ou avec deux personnes max à la fois en dehors des cours. Ça, c'est moi, normalement. Sauf que ce soir je m'ennuyais comme un rat mort, tout le monde occupé, ou je n'avais pas envie de leur parler de toute manière, je ne sais pas trop pourquoi, puis j'avais fini mes devoirs, le reste pouvait attendre, et flemme de les faire. Un mood un peu étrange qui arrive... à peu près tous les mois. Bah ouais, c'est cyclique ces conneries. Enfin. Pour la première fois depuis que ça m'arrive, j'ai décidé de sortir. Ouais, clairement, je suis pas une habituée. Puis je n'ai pas fait d'aide aux devoirs depuis la rentrée, donc j'ai même pas masse d'économies pour me payer à boire ou quoi.

J'ai pris deux petits billets et l'espoir de me faire offrir à boire, puis je suis allée en ville. Seule. À un moment une voix m'a soufflé que c'était une folie de sortir seule, la nuit, alors que je suis une jeune femme. J'ai décidé de l'ignorer. J'veux pas avoir peur, en plus d'être intéressée par à peu près rien en ce moment. Au bar, j'ai demandé un 7Up et j'ai siroté tranquillement, paumée dans mes pensées. J'attendais que quelqu'un vienne me parler.

Quelqu'un est arrivé sous la forme d'un homme qui n'est pas un étudiant de Blackwell, plus âgé. La trentaine peut-être. Il veut me payer un verre. Je choisis un verre de jus d'orange. Il pensait un verre alcoolisé. Je ne veux pas d'alcool, je ne suis pas fan des boissons alcoolisées. En tous cas, pas celles que j'ai goûtée. Ça ne me donne juste pas envie quoi. Sauf qu'il insiste l'imbécile. Je déclare forfait et le laisse me payer ce qu'il veut. À ce compte-là, j'aurais préféré qu'il me donne la monnaie pour le verre, plutôt qu'il me paye à boire. L'argent, je peux le réutiliser, au moins. Mais bon, ça ne sert à rien d'argumenter avec ce type de personne, pas grave. De toutes façons, j'ai pas fini mon 7Up. Je veux pas toucher à son cocktail là, j'ai même pas retenu ce que c'était.

Je commence un peu à regretter. À quoi je m'attendais aussi en venant ici ? Bah, cette mauvaise compagnie est toujours mieux qu'un tête à tête avec ma morosité. Il fait une grande partie de la conversation tout seul, j'écoute d'une oreille pour répondre quand il attend que je participe. J'essaye d'accrocher le regard de quelqu'un qui semblerait sympa pour sortir de cette situation, mais je ne vois personne. Il n'a pas l'air très content que je ne touche pas à son cocktail alcool chaispasquoi, mon 7Up est bientôt fini. Non non non pas bon ! En plus je n'ai pas surveillé le cocktail, si il faut il a mis un truc chelou dedans, une drogue pour abuser de mon corps mais ça me va pas, hors de question que j'y touche à son cocktail là ! Tiens il a arrêté de parler. Je suis censée répondre à une question ? Je n'écoutais plus. Oups.

« Je n'écoutais plus, tu m'as posé une question ? »

Autant être honnête, ça ne sert à rien de mentir. Puis j'ai aucune envie de faire des efforts pour ce type quoi. Le seul bon point que je lui vois, c'est qu'il n'a pas d'alliance. Ça veut pas dire qu'il n'a pas une copine ou qu'il n'est pas marié, il aurait bien pu enlever son alliance après tout, mais au moins il ne vient pas importuner des jeunettes avec une alliance au doigt. C'est déjà ça. Il répète sa question sans montrer quelque signe que ce soit qu'il est en colère ou vexé que j'ai pas écouté. Comme s'il s'en fichait.

« Ah, bah je suis à Blackwell en Lettres. Du coup je joue comme une gamine la moitié du temps, et l'autre moitié je lis des textes de gens enterrés six pieds sous terre depuis pfffiou! » En vrai parfois je lis des gens qui sont encore en vie, et ça c'est chouette ! Il y a aussi des gens morts y'a pas longtemps. Surtout en cours de lettres modernes. « Mes meilleurs amis sont Hamlet et Antigone et je vénère la Mère Nature. »

Il ne rebondit absolument pas sur ma réponse, c'est génial. J'adore. Je me sens tellement utile dans cette conversation. Je suis juste un mur auquel il parle, un mur qui lui donne l'illusion d'être écouté et aimé. Bon sang je veux m'en aller, je suis de moins en moins discrète, et mon 7Up est vide. Je jette des coups d'oeil à droite, à gauche, à la recherche d'une âme charitable, un chevalier moderne. À ce stade, je ne suis plus très regardante, juste quelqu'un qui ferait fuir cet homme, ou me permettrait de m'en éloigner. Finalement, mon lit est plus intéressant que cette mauvaise compagnie. J'avais mis un peu trop d'espoirs dans cette soirée j'crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Just wanna talk, or maybe not   Just wanna talk, or maybe not EmptyDim 30 Déc - 23:36

Il faut croire qu’à vivre en coloc, j’en venais à avoir du mal avec la solitude. Je ne pensais pas une telle chose possible. Et pourtant, je trouvais l’ambiance à l’appartement presque glauque quand il était vide. Ca faisait longtemps que je ne m’étais pas retrouvé tout seul ici. Ophelia était chez Peter ce soir. En général, quand ça arrivait, j’en profitais pour inviter Elijah. Mais avec les vacances et la fin du semestre qui arrivaient, j’avais pas mal de boulot et notamment des copies à corriger. Je ne pouvais pas me permettre d’inviter mon petit-ami, je savais que s’il était là, je ne bosserai pas du tout. Heureusement, il était dans le même cas que moi et ne s’était pas offusqué que je lui dise de ne pas venir.

Mais pour le coup, je me retrouvais seul et j’avais beau avoir mis un peu de musique pour combler le vide, cela ne changeait pas grand chose. Je n’arrivais pas à me concentrer sur ce que je faisais. J’avais bien songé à renoncer et appeler Elijah, mais allez, un peu de motivation Teddy, si tu bosse bien maintenant, tu pourras profiter un max de tes vacances de Noël. Ce qui n’était pas une mince récompense, si vous voulez mon avis. Enfin après une heure sur la même copie, je fini par me résoudre. Je ne pouvais pas bosser ici.

Alors je jetais mes affaires dans un sac, et allait en ville, m’installer dans un bar dont j’appréciais l’ambiance. Aaah ! Là au moins il y avait de l’animation et j’étais pas trop dépaysé. Aussitôt arrivé, je m’installais à une table, commandait un café et me mit au travail. Ouais, j’allais pas boire de l’alcool alors que j’étais “en service” non plus. Etrangement, je n’avais plus de mal à me concentrer à présent, j’étais dans ma bulle, à corriger mes copies, recommandant du café quand ma tasse était vide. Ce n’est que plusieurs copies plus tard que je m’autorisais une pause. J’avais bien avancer, je pourrais même arrêter là, mais voyons mon état après cette pause.

Je relevais la tête pour prêter un peu attention à ce qu’il se passait autour. Mon regard se posa alors sur une scène assez étrange. Un gars, qui devait avoir mon âge qui discutait avec une jeune fille que je connaissais pour sûr. C’était une élève. Enfin, je ne l’avais pas en cours de musique, mais je l’avais déjà croisée dans les couloirs. Ok, je fais genre, mais j’étais aussi assez proche pour l’entendre dire qu’elle étudiait à Blackwell. Je n’étais pas un pro de l’étude du comportement, mais clairement elle semblait pas apprécier la situation et le type commençait à être sur les nerfs. Il allait devenir de plus en plus insistant. Ouais, je connais que trop bien ce genre de mec.

Je fini par me lever. J’allais peut-être le regretter hein ! Mais bon, je suis plus à ça près. Je m’approchai et je pris la jeune fille dans mes bras un court instant en lançant :

- Soeurette ! Il était temps ! Ca fait presque un quart d’heure que je t’attend ! Il y a un problème ?

Le gars semblait assez dubitatif sur la situation. Il gobait pas le fait qu’il s’agisse de ma soeur. C’est vrai qu’on se ressemblait pas du tout tous les deux. Et j’avais pas pensé à ça non plus en fait en arrivant. Heureusement, il y avait un peu de vécût dans l’affaire. J’avais vraiment une petite soeur et il se trouvait que ma petite-soeur ne me ressemblait pas du tout. Alors le type avait beau commencer à dire que, je le coupais :

- Quoi ? Tu me crois pas ? Tu veux quoi ? Nos cartes d’identité, passeport, certificat d’adoption, certificat de logement et un timbre aussi peut-être ? Sérieusement, brise pas nos belles retrouvailles de famille mec.

Je sais que j’avais pas l’avantage d’être impressionnant comme type. J’étais pas super grand, j’étais pas du tout baraqué non plus. J’avais plus l’air ridicule. Mais croyez moi que si ce type nous fait trop chier, j’aurais pas de pitié à lui en coller une. Quoique, s’il pouvait nous foutre la paix sans qu’on en arrive là, ça m’allait tout aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Today a reader, tomorrow a leader.
Sarah Graham
Messages : 90
Localisation : pays des chocolatines
Emploi/loisirs : comédienne en devenir

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Just wanna talk, or maybe not   Just wanna talk, or maybe not EmptyDim 3 Fév - 19:14

Soudain, alors que mes espoirs sont presque morts, que je me vois finir la nuit avec ce type, que je me résous aux pires scénarios catastrophes de cette nuit, un homme s’approche et me prends dans ses bras. Une telle familiarité me surprend, je ne m’y attendais pas. Du tout. Heureusement ça dure pas longtemps, et il l’explique aussitôt en s’exclamant :

« Soeurette ! Il était temps ! Ca fait presque un quart d’heure que je t’attend ! Il y a un problème ? »

Je le regarde un instant, perplexe. “Soeurette”, alors qu’il est blanc ? Enfin, tout est possible dans la vie ! Et je peux bien passer au dessus de ça si l’autre type me lâche ! La mine perplexe laisse donc la place à une tête un peu plus désolée. Genre “Oups, un quart d’heure, vraiment ? Sorryyyy”. Sauf que l’autre type, lui, il n’est pas passé de perplexe à “OK”, loin de là. Heureusement, mon héro ne se laisse pas démonter, il réplique d’un ton assuré. Un sourire naît sur mes lèvres, j’ai même envie de rire maintenant. J’y croirais presque !

« Ravie de vous avoir rencontré m’sieur, mais faut qu’j’y aille du coup, au revoir ! »

À jamais m’sieur, oui. Meh. Et je saute du tabouret, direction “Grand frère” que j’attrape par le bras pour nous éloigner du type. Pour le coup, je me fiche d’où je l’amène, un autre endroit dans le bar, la porte de sortie, je ne sais pas, je fais même pas gaffe.

« Merci. » je souffle, très sincèrement soulagée.

Puis je le lâche, estimant que je n’ai plus à me tenir si proche de lui pour faire croire qu’on est frère et soeur, ou qu’il me protège. Je remets mes mains dans les poches. J’aime bien avoir les mains dans les poches, quand je ne sais pas quoi faire d’elles.

« Heu, par le plus pur des hasards, tu serais pas de Blackwell par hasard ? J’ai l’impression de t’avoir déjà croisé mais… »

Mais aucune idée de qui il est. Les gens avec qui je partage un cours, pas de soucis, je sais. Je retiens le prénom, le nom, la tête et le cours partagé, ou les cours partagés, selon. J’ai une pas trop mauvaise mémoire pour ça. Sauf que lui, la tête me dit quelque chose, je sais que je l’ai déjà vue, mais c’est tout. Je n’ai aucun cours en commun avec lui, clairement. Est-ce que c’est même un élève ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Tobanga
Messages : 211
Localisation : Près des dortoirs Prescott
Emploi/loisirs : Totem
Humeur : Spirituelle
MessageSujet: Re: Just wanna talk, or maybe not   Just wanna talk, or maybe not EmptyMar 26 Fév - 23:26

Un habitant débarque, plutôt jeune, et pose sa main sur l'épaule de Teddy. "Vous ! Vous le connaissez, je vous ai déjà vu avec lui ! Fynn !" Puis il se retourne, suivi par un policier, et prend la fuite en hurlant à l'attention de Teddy et Sarah : "VOUS LE PAIEREZ UN JOUR !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifeisstrange.forumactif.com
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Just wanna talk, or maybe not   Just wanna talk, or maybe not EmptyJeu 28 Fév - 23:14

Je pensais pas que mon plan serait aussi efficace, mais je n’étais pas mécontent de voir ce type chelou partir, même encore plus soulagé que la jeune fille, alors que c’était elle la première victime de cette affaire. J’étais aussi content d’avoir vu juste quoi. Ca aurait été la honte si je m’étais pointé avec cette histoire de grand-frère pour que l’étudiante m’envoie bouler. Mais je sentais bien qu’il y avait un truc qui clochait. Et j’avais vu assez de scène du genre dans des bars pour savoir qu’il valait mieux agir que laisser faire quoi.

J’adressai un sourire victorieux à l’étudiante lorsque le mec s’éloigna et qu’elle me remercia. Ce n’était pas vraiment utile. Enfin, je veux dire, je n’avais rien fait d’exceptionnel non plus quoi. Je m’étais juste fait passé pour son frère quoi. Tout le monde en était capable. Maintenant qu’on se retrouvait tous les deux, quelques explication s’imposait. Le but n’était pas que l’étudiante pense que j’étais juste un autre boulet qui allait tenter de flirter avec elle à mon tour.

- Ouaip ! Je suis de Blackwell ! On a dû déjà se croiser, parce que ta tête me dit quelque chose aussi. T’es dans quel cursus ?

Elle n’était pas en art, c’était sûr et certain, vu que je ne l’avais pas en cours. Bon ça ne laissait plus énormément d’option, mais je préférai demander au lieu de me risquer à deviner. Puis une autre intervention étrange interrompit notre conversation. Je sursautais en sentant une main sur mon épaule. Un jeune qui parla de Fynn. Et qui m’accusait de sa disparition ? Il ne devait pas être très frais, vu l’endroit où on était et pour que les flics viennent le chercher… Bref, cette intervention ne me rassurait pas des masses. Je me retournais vers mon interlocutrice avec une petite grimace :

- Mmh… Ouais, Fynn, c’était un étudiant de Blackwell aussi. Il était en Art, t’en a entendu parler ?

Je n’aimais pas cette histoire. Vraiment, Fynn était un gosse génial. Ca me faisait chier qu’il aie disparut comme ça. Et je me sentais d’autant plus coupable, parce que je faisais partis des dernières personnes à l’avoir vu. J’étais là à la soirée de Tyler. Mais j’avais plus été préoccupé par mes histoires avec Elijah. J’avais juste entrevu Fynn ce soir ça. Mais je regrettais de ne pas avoir été plus attentif. Par conséquent, cette intervention me mettait un peu mal à me rappeler tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Today a reader, tomorrow a leader.
Sarah Graham
Messages : 90
Localisation : pays des chocolatines
Emploi/loisirs : comédienne en devenir

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Just wanna talk, or maybe not   Just wanna talk, or maybe not EmptyMar 9 Avr - 19:56

Le gars valide mon pressentiment. Il est bien de Blackwell ! Et à lui aussi, ma tête lui dit quelque chose, c’est fou le nombre de gens qu’on y croise, sans vraiment pouvoir retenir leur tête tout à fait. Mémoire qui fonctionne inconsciemment, et du coup à moitié. C'est déjà mieux que rien vous m'direz, et vous n'avez pas tort. Une intuition qui nous vient de l'inconscient, c'est mieux que pas d'intuition du tout !

« Je suis en Lettres, et toi ? D’ailleurs je m’appelle Sarah ! »

Juste après avoir posé la question, je me dis qu’il a quand même plutôt l’air d’être un prof qu’un élève. C’est pas qu’il fasse vraiment vieux, du tout, mais juste un peu plus que les élèves en général, quoi. Genre plutôt la trentaine. Oups. Sarah Graham, plutôt Sarah Tatoulécou oui.

À ce moment, un autre gars arrive vers nous, et pose une main sur l’épaule de mon sauveur, lui lance : « Vous ! Vous le connaissez, je vous ai déjà vu avec lui ! Fynn ! » Puis il regarde derrière lui, et je fais de même. Je vois alors un policier qui le poursuit. Le type s’en va avec pour derniers mots : « VOUS LE PAIEREZ UN JOUR ! »

Qu’est-ce que que ? Dans le genre "top des rencontres bizarres", cette interaction est au moins dans les nominées. Puis « vous le paierez », est-ce que ça veut dire que le gars qui m’a sauvée est accusé d’avoir enlevé Fynn ? ou quoi que ce soit qui lui soit arrivé ? Vu le peu que j’en sais à son propos… Enfin, que ce soit lui ou Fynn, j'en sais pas grand chose. Je me tourne vers mon compagnon d’aventure, un peu en quête d’explications… À moins qu’il ne fasse comme si rien ne s’était passé, changement de sujet, esquive. Prendre la fuite. Je serais mal placée pour le blâmer s’il faisait ça...

« Mmh… Ouais, Fynn, c’était un étudiant de Blackwell aussi. Il était en Art, t’en as entendu parler ? » reprend-t-il en grimaçant, sûrement un peu mal à l’aise avec le sujet. Compréhensible… Je ne sais pas comment je réagirais si on m'accusait d'un tel truc. À tort ou non.
« Un peu oui… Je connais des gens qui le connaissent… Mais on ne sait pas ce qu’il lui est arrivé, c’est ça ? On sait pas s’il est juste parti ou si quelqu’un l’a enlevé ou quoi, hein ? »

Moi, être au courant des derniers potins ? Tout l’inverse. Jamais au courant de rien. En même temps, à part le bouche à oreille, je n’ai pas grand chose, et quand je parle avec des gens, les actus, potins du lycée, ne sont pas les premières choses que l’on aborde. Les devoirs, la magie, les loisirs, c’est bien plus intéressant… Du moins, pour moi et les gens que je fréquente, c'est le cas, je juge pas celles et ceux qui aiment les potins ! Chacun ses centres d'intérêts et occupations hein. Puis se tenir à jour a très certainement son utilité, je suis juste loin de ça, parfois en ma défaveur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Just wanna talk, or maybe not   Just wanna talk, or maybe not EmptyMar 9 Avr - 21:09

Hey ! Comme quoi, je n’étais pas si nul ! Mon interlocutrice n’était pas dans ma classe ! Je vous avoue, ça me rassurait assez. Quelle honte si je n’arrivais pas à reconnaître une élève que j’étais censé voir toutes les semaines. Ce n’était pas si grave et sûrement compréhensible, parce que, j’avais beaucoup d’élèves. Mais quand même. Je faisais de mon mieux pour au moins retenir les visages de tout le monde, à défaut de réussir à retenir tout les noms. Quoique, je m’en sortais bien à ce niveau. Je n’avais pas une si mauvaise mémoire pour ce genre de chose.

- Musique ! Enfin, je suis prof de musique, et je m’appelle Teddy…

J’avais peut-être été un peu trop enthousiaste à l’idée de dire le nom de ma matière. Et il ne m’était pas venu à l’esprit non plus, de lui donner mon nom de famille. Sérieusement, qui se présente en disant son nom de famille dans la vraie vie ? Et tout le monde m’appelait par mon prénom qu’ils soient mes élèves ou non. Alors pourquoi se prendre la tête hein ? De toute façon, nous n’étions à Blackwell, et Sarah n’était pas une de mes élèves, donc ça réglait le problème, non ?

Nous n’eûmes pas le temps de discuter plus qu’un type étrange m’accusa pour la disparition de Fynn avant de se faire rattraper par la police. Ou tout du moins, il disparut à une vitesse éclaire avec la police qui lui courait derrière. Je n’étais pas sûr d’avoir déjà vu ce mec. Mais il devait me connaître pour me sortir un truc pareil, non ? Peut-être qu’il était à la soirée de Tyler.

- C’est ça. La dernière fois qu’on l’a vu, c’était à Halloween. Depuis plus rien. Et… Ouais la plupart des gens pensent qu’il est juste parti sans prévenir. Maiiis… C’est la deuxième disparition cette année et… j’ai du mal à croire qu’il s’agit d’une coïncidence.

Je grimaçais. Je n’aimais pas trop parler de ça. Mais en même temps, je n’allais pas ignorer les questions de Sarah. Si elle ne connaissait pas Fynn directement, elle avait tout de même le droit d’être au courant de ce qu’il se passait.

- Donc ouais, je veux pas te faire peur, mais fait gaffe quand tu sors. Clairement, je pense pas que ce type qu’on aie vu avant soit un cas isolé. C’est quand même fou que personne n’aie réagit.

Au final, si, j’avais été là pour réagir. Mais tout le monde dans ce bar voyait bien ce qu’il se passait non ? N’importe qui aurait pu intervenir. Ce n’était pas la première fois que je me faisais la réflexion. Et élève ou non, je vois une personne qui est dans une sale posture, je vais l’aider, ça me semble totalement logique. Puis ouais, surtout quand on sait qu’il y a des cas d’enlèvement en ville quoi. C’est le meilleur moment pour se serrer les coudes.

- Tu veux boire quelque chose ? C’est moi qui offre. Promis, tu peux prendre ce que tu veux, et je vais pas droguer ton verre.

Je lui souris. Je sais, c’est mal de blaguer avec ça. J’essayais juste d’être gentil, merde. Et vu que j’avais renversé son précédent verre… Même si elle ne comptait pas le boire, je lui devais bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Today a reader, tomorrow a leader.
Sarah Graham
Messages : 90
Localisation : pays des chocolatines
Emploi/loisirs : comédienne en devenir

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Just wanna talk, or maybe not   Just wanna talk, or maybe not EmptyDim 2 Juin - 18:17

Mon preux chevalier m’apprends qu’il est en… musique ! Il en a l’air super content, ça fait plaisir à entendre. Mais on n’a pas de cursus musique, à Blackwell. Il n’est pas en musique, il est prof de musique. J’me disais aussi… Et il s’appelle Teddy. Il donne même pas son nom de famille. Cool, j’aime ce pied d’égalité. Teddy donc.

J’ouvre la bouche pour répondre mais quelqu’un nous interrompt. L’allure un peu folle, un peu flippant sur les bords, le gars agresse un peu Teddy, le menace, puis s’enfuit, la police aux trousses. Teddy relance la conversation gêné, en parlant du disparu. Du coup je me permets de poser un peu des questions, parce que je ne maîtrise pas le sujet. Je n’ai pas pris l’option “actus et ragots”, malheureusement… Il confirme ce que je savais, en précisant un peu. Depuis Halloween, ça commence à faire un petit temps… Et puis le fait que ce soit la deuxième disparition, c’est vrai que ça commence à être suspect. Connor pense que ce sont les extraterrestres qui les ont enlevés. Moi, je me suis pas fait d'idées.

« Oh clairement, je sais que je dois être sur mes gardes ! Je suis jeune mais quand même, j'ai les bases. »

Disparitions ou pas, quand on est une nana, on apprend vite à se méfier de la gente masculine. Trop d'histoires de drogue de viol, d'agression et compagnie. Puis quand en plus on fait partie d'une autre minorité, le danger s'accumule ! À force, on s'habitue… enfin, si on peut s'y habituer. Puis croire que je suis naïve serait me sous-estimer.

Tu veux boire quelque chose ? C’est moi qui offre. Promis, tu peux prendre ce que tu veux, et je vais pas droguer ton verre. »

Je ris. Il m'inspire confiance, je prends pas mal la blague. J'aurais pu, avec quelqu'un d'autre. Mais là, ça va.

« Puisque tu le proposes… Tu crois qu'ils font des chocolats chauds à cette heure ? Je tuerai pour du chocolat ! »

Façon de parler, ou alors je tuerai un ennemi sur un jeu vidéo, mais je me contente du vol pour ce qui est de la criminalité.

« Sortir le soir dans un bar, c'est un bon exemple pour la jeunesse ? je le taquine, une manière d'essayer d'en apprendre plus. Tu n'étais pas accompagné d'ailleurs, si ? J'espère que je t'ai pas fait quitter des amis ou quoi ! »

Oh je me sentirais trop coupable si c'était le cas. Je veux dire, je le remercie vraiment de m'avoir sortie du pétrin, mais après ce serait gênant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Just wanna talk, or maybe not   Just wanna talk, or maybe not EmptyLun 10 Juin - 18:47

Décidément, c’était la soirée des agressions. Si Arcadia Bay était une ville plus grande, j’aurais bien proposé un boycott de ce bar fréquenté par des types étrange. Malheurement, il n’y avait pas énormément d’autre endroit pour aller boire un verre ici dont la clientèle soit plus agréable. Personnellement, je m’en fichais, je n’avais pas grand chose à craindre, vous avez vu ma dégaine ? Par contre, je n’avais pas envie que nos étudiants aient des problèmes. Il y en avait déjà eu assez avec les enlèvements de Rachel et de Fynn. Mais bon, au moins Sarah semblait savoir qu’il fallait qu’elle fasse attention. C’était un bon début.

Je lui répondit par un sourire. Je crois que je n’avais pas envie de tester ces fameuses “bases”, parce que si elle avait fait des stages de self-défense ou quoi, j’allais en prendre pour grade. Ah oui, j’étais à ce niveau de nullité. Donc autant changer de conversation et proposer à l’étudiante un verre. On était dans un bar après tout. Si on était pas là pour boire quelque chose, quoi alors ?

- Evidemment, il y a pas d’heure pour un chocolat chaud. Puis je crois que personne n’a envie de prendre le risque de se faire tuer.

Je me mis à rire avant d’appeler le serveur qui faisait semblant de travailler (mais oui gars, on le sait que tu fais semblant, ce verre n’a pas besoin d’être essuyer aussi longtemps) pour lui passer commande. Un chocolat chaud pour la petite et un café pour moi. Ouais, la bière était tentante. Mais sachant que ma résistance à l’alcool frôlait le zéro, il valait mieux être raisonnable. Le café était pas meilleur pour la santé, mais au moins je ne raconterai pas trop de bêtises si cette conversation venait à durer.

- Mais c’est pas justement une preuve de jeunesse quand on va au bar justement ? Je vais arrêter de trainer ici alors. Ils font quoi les jeunes de nos jours pour être cool alors ?

Bien sûr, je blaguais. Quand j’étais étudiant… Bon ok, si quand j’étais étudiant, j’allais déjà beaucoup au bar. C’est même à cette période que j’ai commencé à fréquenter ce genre d’endroit et depuis, on pouvait dire que j’étais un habitué. Et c’est vrai que les générations n’avaient pas les mêmes intérêts. Cependant, il me semblait que sortir boire un verre était indémodable. Pas que j’en aie grand chose à faire, à vrai dire. Je voulais juste blaguer avec l’étudiante en me faisant passer pour un de ces adultes qui voulait rester jeune à tout prix.

- Oh t’inquiète, non, j’étais en compagnie de mes copies à corriger. De toute façon, je suis déjà en retard, alors un peu plus, un peu moins. Mais ouais, j’aime bien bosser ici. C’est trop silencieux chez moi.


J’aurais pu rajouter que je n’avais pas envie de passer ma vie à l’académie, surtout que je m’étais déjà fait enfermé dans les locaux par Samuel et c’était pas top. Puis il y avait toujours l’option “chez Elijah” mais là, est-ce que j’avais besoin de vous faire un dessin ? Chez Elijah, il y avait Elijah et donc, non, pas possible de se concentrer quand il était dans les parages.

- Et toi alors ? Qu’est-ce qui t’as convaincu à venir ici ?


Sarah ne semblait pas accompagnée, elle n’avait pas l’air de vouloir se prendre une cuite non plus. La question se posait donc belle et bien. C’était peut-être bizarre à demander d’ailleurs. Maintenant que j’y pensais, ça ressemblait à une vieille technique d’approche du genre “Salut, tu viens souvent pas ici ?”. Ridicule. Franchement Teddy, ta curiosité te perdra un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Just wanna talk, or maybe not   Just wanna talk, or maybe not Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Just wanna talk, or maybe not
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fred ♦ I wanna talk to you !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!
» 01.05, 14h07 ≡ i just wanna be myself and i want you to know i am my hair
» girls just wanna have fun [15/05 à 11h12]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: ARCADIA BAY :: Ville-
Sauter vers: