Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

It’s hard to breathe sometimes feat. Logan

 :: Les RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 29 Oct - 2:04
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 217

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Je ne savais pas trop quoi penser de tout ce qui se passait en ce moment. Ma vie avait pris un sacré tournant le mois dernier avec l’avortement, la rupture avec Logan, puis Trevor. Maintenant il y avait eu cette soirée d’Halloween totalement folle, puis la météo qui faisait n’importe quoi. C’était à en perdre la tête. Pourtant, je me sentais bien, sereine. Maintenant que j’avais Trevor pour le soutenir, je me sentais plus calme et j’avais l’impression de retrouver qui j’étais. Oui, je me sentais un peu perdue ces derniers temps et j’avais été en proie à plusieurs insomnies assez terrible.

Certes, ce soir encore, il était tard et au lieux d’être au chaud dans mon lit, j’étais assise sur un banc dans la cour à regarder les étoiles. Il faut croire qu’avec les insomnies, j’avais totalement bouleversé mon cycle de sommeil. Puis je sais pas, je me sentais bien alors, j’avais envie d’en profiter. Le calme, la fraîcheur de la nuit. Tout cela me rendait un peu mélancolique aussi. J’avais beau dire que j’avais surmonté tout ça. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser à Logan. Nous n’étions plus ensemble, c’était un fait. Et c’était mieux comme ça, je n’allais pas revenir sur ma décision. Mais quelque part, ça me faisait bizarre. On se connaissait depuis tellement longtemps. Se mettre ensemble m’avait tellement semblé comme la bonne chose à faire, la suite logique des choses…

Puis j’étais un peu inquiète pour lui aussi. Je sais, je ne devrais pas, c’est un grand garçon. Mais c’était plus fort que moi. Je me préoccupais toujours bien trop de mes proches. Il devait être soulagé de ne plus m’avoir sur le dos sans cesse. Cela ne m’empêchais pas de me faire du soucis, de me demander comment il gérait ses émotions et sa vie en général. Il me semblait l’avoir aperçu à Halloween. Mais j’avais passé la soirée plus ou moins accrochée à Trevor.

J’étais totalement perdu dans mes pensées. A tel point que, dans un premier temps, je n’entendis pas les bruits de pas qui se rapprochaient de moi. Très imprudent ça Dana, il s’agirait du kidnappeur de Rachel que tu l’aurais laissé t’avoir sans répliquer. En revenant au monde réel, je remarquais que je n’étais plus seule, il y avait un silhouette à proximité, et pas la peine de se triturer l’esprit, je le reconnaîtrais entre mille.

- Logan ? Ce n’est pas une heure pour se promener ça… Ca va ?


Je n’étais pas forcément méchante dans mes propos, au contraire, je le taquinais un peu. Je n’avais pas envie qu’on continue à se crier dessus sans cesse. Ca m’embêterai de devoir m’éloigner de Logan à nouveau après tout ce qu’on avait vécu tout les deux. Je le considérait presque comme un membre de ma famille à force. Je ne saurais trop expliquer comment. Et c’était un peu glauque d’ailleurs quand on savait qu’il m’avait mise enceinte, mais passons.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Oct - 14:00
Invité
Invité
Anonymous




Dana
&
Logan
It's hard to breathe sometimes
Tu songes à Rosie alors que tu es sous tes draps à essayer de dormir. Elle te manque. Ça faisait un sacré bout de temps que tu n'avais pas songé à ta jumelle et pourtant là aujourd'hui elle te hante. Tu n'arrives pas à fermer les yeux parce que tu songes à elle, tu aimerais qu'elle soit là. Elle aurait dû y être comme toi. Dans cette université a étudier ce qui l'inspire le plus tout comme toi. Pourtant la belle blonde n'est pas là. Elle est morte et enterrée depuis déjà plusieurs années et tu te sens seul. La tristesse te prend et tu te lèves de sous tes draps jouant une mélodie à savoir Crystallize de Lindsey Stirling, ton idole. Mais ça ne parvient pas vraiment à te calmer, alors que tu es à la moitié de ta mélodie tu te mets à pleurer et les larmes coulent tant et plus le long de tes joues. Tu es limite inconsolable.

Après avoir évacué ta tristesse tu finis par te rhabiller et tu quittes ta chambre en allant te balader. Auparavant tu faisais souvent ça. Sortir. Aller te balader quand ça ne va pas. C'était avant ça. Quand tu vivais encore avec tes parents. Tu te baladais régulièrement dans ton lotissement et tu croisais souvent Dana. Oh Dana... En voilà une autre à qui tu ne penses plus trop en ce moment depuis que vous avez rompu. Pourtant elle a existé et pas qu'un peu. C'est ta plus vieille amie et pourtant tu l'as déçue. Vous avez été en couple il y a encore peu de temps et maintenant tout est terminé. Votre relation a prit fin suite à sa grossesse. Tu ignores véritablement comment elle va, elle ainsi que le bébé qu'elle porte. Votre bébé. L'angoisse te prend alors que tu songes à elle. Voilà la raison pour laquelle vous avez rompu. Parce qu'elle est enceinte et que toi tu ne veux pas d'un bébé. Même une copine tu n'en voulais pas à la base. Tu t'es mis avec elle parce que ça te semblait normal avec le temps.

Au fond tu ne l'as jamais aimé et depuis que tu couches avec Tyler tu es de plus en plus convaincu que les femmes ça n'est pas ton truc. Tyler il est doux, il est tendre, il est beau, il est intéressant... Mais il y a ce petit quelque chose en lui qui fait que tu t'inquiètes en permanence. Et s'il te balançait un jour ? Et s'il disait que vous baisez ensemble à quelques reprises ? Tu ne peux t'empêcher d'y songer parfois et là alors que tu y songes tu es pris d'une crise d'angoisse assez importante. Tu te poses le cul par terre tandis que la Lune reflète ton corps dans la nuit noire. Tu es là posé le cul au sol en essayant de calmer ton angoisse. Tu songes alors à Dana qui t'a apprit une technique il y a plusieurs années. Il s'agit de compter jusqu'à dix, pendant ces dix secondes tu laisses la paniquer de prendre mais à dix tu devras envoyer chier ta panique. Depuis longtemps tu n'utilises plus cette technique mais là tu te sens obligé de le faire « Un... Deux... Trois... Quatre... Cinq... » Tu commences simplement en prenant une profonde inspiration tandis que tu poursuis « Six... Sept... Huit.. Neuf... Dix.. » Une fois que tu eus terminé de compter tu te redresses tu sembles calmé et tu reprends ta route.

Franchement tu ignores réellement où tu vas mais tu t'en fous, ça n'a pas grande importance, là à la limite tu veux juste oublier tes ennuis du moment. Tu ne veux pas songer à ta jumelle morte, tu ne veux pas songer à Dana ni même à Tyler ou encore à cette crise d'angoisse que tu viens de vivre. Tu veux juste te concentrer sur le moment présent. Soit sur cette balade nocturne que tu t'offres pour songer à autre chose. Et tu as parfaitement raison. Tu continues à avancer quand soudain une voix te sort de tes rêveries "Logan ? Ce n’est pas une heure pour se promener ça… Ça va ?" Tu reconnais cette voix évidemment, tu reconnaitrais cette voix parmi mille autres alors tu soupires tout en t'approchant te retrouvant face à ton ex copine « Bonsoir Dana... On fait aller. Et toi ? » Tu l'examines longtemps voilà un moment que tu ne l'as plus vue, elle ne semble pas avoir grossit depuis la dernière fois que tu l'as vue à savoir le jour de votre rupture. Pourtant elle devrait avoir grossit avec le bébé mais apparemment ça n'est pas le cas. « Qu'est-ce que tu fais dehors à cette heure ? » Tu demandes par curiosité tout en la scrutant longuement, tu t'assieds alors sur le banc à côté d'elle et tu te sors une clope que tu te grilles...

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Nov - 20:23
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 217

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
J’avais l’impression de me faire passer au scanner par Logan. J’imagine que c’était la réaction à avoir quand ça faisait un moment qu’on ne s’était pas vu et la surprise de se retrouver l’un en face de l’autre ne devait pas aider non plus. Pendant un instant, j’eus peur de devoir regretter de l’avoir interpellé et de me faire ignorer en beauté. Il y aurait eu de quoi d’ailleurs. On ne pouvait pas dire que cette relation c’était très bien finie. Mais quelque part, j’étais sûre qu’il y avait un truc entre Logan et moi, un lien, qui ne pouvait pas être détruit. Ce n’était pas parce que nous n’étions plus un couple, que nous ne comptions pas l’un pour l’autre.

Logan s’approcha en me saluant. Visiblement, il n’était pas forcément motivé pour faire la conversation non plus. Enfin quelqu’un qui répond “on fait aller”, c’est clairement que ça ne va pas, ok, ça pourrait être pire, mais j’ai pas envie d’en parler. Tout du moins, c’était comme ça que je l’entendais. Sûrement parce que je savais que les humeurs de Logan tenaient à peu de choses. Difficile à expliquer, je crois qu’il faut l’avoir côtoyé un certain temps pour comprendre.

- Hm…. Ca va !

Je répondis en souriant. De mon côté, oui, ça allait bien, je n’avais pas à me plaindre, je me sentais bien ce soir. Prendre l’air me faisais du bien, si j’étais réveillée, c’est juste parce que je n’avais pas fatigué et je ne voulais pas me forcer à rester dans mon lit jusqu’à tomber dans les bras de Morphée.

- Et bien, pas grand chose. J’ai un peu flingué mes habitudes de sommeil ces dernières semaines, j’ai un peu de mal à reprendre un rythme convenable et j’ai pas envie de me forcer à dormir alors que je ne suis pas fatiguée alors… On se montre patiente. Puis il fait beau ce soir, autant en profiter.

C’est qu’elle parle beaucoup la Dana. Mais oui, ça m’arrive quand je vais bien, je parle beaucoup, je suis contente de raconter ma vie, haha ! Il faut dire aussi qu’avec Logan ça venait presque naturellement. L’habitude de se confier à l’autre et de passer du temps ensemble j’imagine. Même si cela faisait un moment qu’on ne s’était pas adressé la parole.

- A quoi tu pense ?

Je penchais la tête vers Logan, le regardant s’allumer une cigarette. Je me doutais que s’il ne dormait pas, c’est qu’il se passait quelque chose. Mais j’avais comme l’impression qu’il y avait beaucoup trop de chose dans son esprit en ce moment. Donc au lieu de lui demander encore une fois comment ça allait ou de lui poser une autre question banale, je préférai lui demander ce qu’il pensait. C’était à la fois une questions très ciblée et vaste. Parce qu’il pouvait très bien me dire ce qui l’empêchait de dormir, ou alors pourquoi son regard s’attardait sur moi de cette façon.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Nov - 13:06
Invité
Invité
Anonymous




Dana
&
Logan
It's hard to breathe sometimes
Recroiser Dana te fait tout drôle, tu ne t'y attendais pas vraiment à la revoir pourtant il y a encore quelques minutes tu pensais à elle alors que tu fus pris d'une crise d'angoisse assez violente. A elle mais surtout à une technique qu'elle t'a apprit des années auparavant quand tu as commencé à être sujet aux crises de spasmophilie. Maintenant vous n'êtes plus ensemble mais tu demeures toujours ami avec elle tout du moins tu l'espères parce qu'elle reste une personne très précieuse à ta vie. Tu as besoin d'elle, de son amitié, de sa présence dans ta vie parce que même si ça n'a pas toujours été très simple entre vous il n'en reste pas moins qu'elle a toujours été là pour toi et ça c'est très important pour toi. Chaque fois que tu as eu le moindre petit souci tu as pu compter sur elle, elle t'a toujours soutenu et épaulé dans les mauvais moments de ta vie. Pour ça tu lui en seras toujours éternellement reconnaissant parce que mine de rien sans elle tu n'en serais sûrement pas là où tu en es aujourd'hui...

Ta situation du moment n'est pas simple à gérer du tout. Avec ton attirance pour divers gars, ton désir d'eux plus tes insomnies causées par ta jumelle c'est sûr que tu n'as pas la forme et que tu vis mal la situation. Mais tout ça tu te vois mal l'expliquer à ton ex copine surtout en vue de la façon dont vous vous êtes séparés précédemment. Tu ne peux pas te confier à elle donc quand elle te demande comment ça va tu lui réponds simplement qu'on fait aller et tu lui retournes la question "Hm…. Ça va !" Tu lui souris largement ravi d'apprendre que ça va bien pour elle puis tu t'allumes une clope assez rapidement tandis que ton ex reprend la parole "Et bien, pas grand chose. J’ai un peu flingué mes habitudes de sommeil ces dernières semaines, j’ai un peu de mal à reprendre un rythme convenable et j’ai pas envie de me forcer à dormir alors que je ne suis pas fatiguée alors… On se montre patiente. Puis il fait beau ce soir, autant en profiter." Elle est soudainement très bavarde et tu souris « je suis désolé que tu aies des soucis d'insomnies toi aussi. » Dis-tu simplement en soupirant tandis que tu tires sur ta clope en repoussant la fumée loin de Dana pour ne pas lui causer de soucis avec sa grossesse que tu imagines être toujours d'actualité.

Tu restes là posé avec ta clope à la main tandis que tu fixes Dana qui demeure pour l'instant silencieuse. A l'évidence elle pense à pas mal de choses tout d'un coup. Tu décides de la laisser dans ses pensées pour te concentrer sur ta propre personne quand soudain tu entends ton ex s'adresser à nouveau à toi "A quoi tu penses ?" Tu savais bien qu'elle finirait par te poser la question mais tu espérais qu'elle ne le fasse pas parce que tu ne te vois pas vraiment te confier à elle. Encore moins sur les hommes. Cependant lui parler uniquement de Rosie c'est probablement le plus simple d'autant plus qu'elle a l'habitude de t'entendre lui parler de ta jumelle « Rosie. Elle habite mes pensées en ce moment. Beaucoup trop. Ça m'empêche de dormir. Je culpabilise toujours de sa mort. C'était ma faute. » Tu dis machinalement en te mordillant la lèvre inférieure. Tu en as toujours cette impression. Que c'était de ta faute. Que tu es le seul responsable de sa mort alors que ça n'est pas le cas. A l'époque tu étais sortie avec une parfaite idiote et vous vous êtes séparés. A la suite de ça cette conne s'est plainte de toi à son frère et il a assassiné ta jumelle pour venger sa sœur. En soit tu n'es responsable de rien si ce type était un malade. Tu n'y es pour rien mais pourtant tu continues de culpabiliser en te disant que tu es l'unique responsable de cette tragédie. « Elle me manque... » Tu dis la gorge serrée tandis que tu baisses la tête les larmes te montant aux yeux...

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Nov - 0:39
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 217

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Je secouais la tête l’air de dire que ce n’était rien. En effet, ce n’était pas de la faute de Logan si j’avais été en proie à des insomnies. Certes, c’était partie du fait qu’il m’aie mise enceinte, mais il n’y avait pas que ça qui m’avait empêché de dormir. Puis j’avais ma part de responsabilité dans cette affaire aussi. Je n’allais pas sans cesse rejeter la faute sur lui non plus, même si c’était tentant, parce que ce serait bien plus simple. Quoique, maintenant ça ne servirait plus à grand chose. Je n’étais plus enceinte, nous n’étions plus en couple avec Logan, je pouvais donc reprendre une vie plutôt tranquille. La seule chose dont je devrais me préoccuper, sont mes cours et ce que j’allais porter à la prochaine soirée où j’avais prévu d’aller.

Le silence ne me dérangeait pas tant, mais je voyais bien que Logan avait beaucoup sur le conscience et qu’il n’osait pas en parler. Je tentais donc de la pousser à le faire. Il semblait hésitant, toujours. D’un sens, je pouvais comprendre. Nous avions toujours été proche, sortir ensemble et rompre comme ça… Evidemment, ça avait affecté notre relation de base, si je puis dire. Il nous faudrait sans doute un peu de temps avant de se refaire entièrement confiance.

Logan m’avoua alors qu’il pensait beaucoup à sa soeur en ce moment. Je posais une amicale sur son dos pendant qu’il parlait. Peut-être que je devrais garder mes distances avec lui. Mais je n’en étais pas capable, même si nous ne sortions plus ensemble, j’aimais toujours Logan. Il y avait quelque chose entre nous qu’on ne pourrait jamais effacer. Maintenant nous savions que ce que nous partagions n’était seulement pas le genre d’affection qu’un couple à l’un pour l’autre. Enfin, je pense. Et j’osais espérer que Logan ne me haïssait pas totalement.

- Tu sais que ce n’était pas ta faute Logan. A ce que je sache, ce n’est pas toi qui l’a agressée.


Je ne pouvais pas faire grand chose de plus. Je ne pouvais pas remplacer Rosie, je ne pourrais jamais. Et je comprenais qu’elle lui manquait. J’avais des frères et soeurs aussi. Et ils me manquaient cruellement, alors qu’ils vivaient seulement loin de moi. Je n’osais pas imaginer ce que ce serait que de perdre l’un deux.

- Tu te souviens de ce jour où, on a décidé d’aller faire du camping dans la forêt tous les trois ? On devait avoir huit ans ou un truc comme ça et on avait juste pris nos sac, mit n’importe quoi dedans et on était parti sans prévenir personne… On avait même essayé d’allumer un feu avec des branches en se basant sur un livre de camping que Rosie avait lui la veille…


Ca avait été un peu n’importe quoi cette aventure. Mais au moins, nous nous étions bien amusés. Et je savais que c’était dur pour Logan que de combler le vide laissé par sa jumelle. Mais ce n’était pas non plus comme s’il pouvait l’oublier. Au contraire, je trouvais que c’était important de garder un souvenir d’elle, un bon souvenir d’elle et pas qu’il se focalise sur son sentiment de culpabilité injustifié à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Nov - 11:33
Invité
Invité
Anonymous




Dana
&
Logan
It's hard to breathe sometimes
Tu ressens un vide, un vide énorme depuis que ta jumelle a disparu, tu te sens mal, tu aimerais trouver une solution pour ne plus te sentir aussi mal comme c'est le cas en cet instant précis. Rosie était ton tout et la perdre pour toi c'est juste la pire chose qui aurait pu t'arriver. Et puis il n'y a pas que ça car tu te sens coupable de ce qu'il lui est arrivé. Tu te sens coupable, tu te dis que c'est de ta faute si elle est morte aujourd'hui. Tu ne peux t'empêcher de te dire que c'est toi le fautif dans cette histoire. "Tu sais que ce n’était pas ta faute Logan. A ce que je sache, ce n’est pas toi qui l’a agressée." Tu la fixes longuement en te mordillant la lèvre inférieure « si je n'étais pas sorti avec cette pouffiasse et que je ne l'avais pas quittée comme une merde son frère ne s'en serait pas pris à ma Rosie. Et elle serait encore à l'heure qu'il est. » Tu dis gêné en étant persuadé au plus profond de ton être que c'est toi et uniquement toi le responsable de sa mort. Comme si c'était plus simple de te mettre toutes les responsabilités sur le dos plutôt que de voir la réalité en face soit qu'elle est morte assassinée atrocement par un péquenaud qui paye désormais ses crimes en prison où il y restera jusqu'à la fin de ses jours.

Si t'avais pu tu l'aurais tué de tes propres mains ce fils de chien, tu l'aurais tué doucement mais sûrement, douloureusement juste pour qu'il sache ce que ça fait de tuer. Mais tu n'en as pas eu le temps, tu as été rattrapé par la Justice qui a retrouvé ce salopard et l'a envoyé en prison. Et toi tu n'as pas pu venger la mort de ta sœur c'est sans doute ça qui te fait le plus de mal dans cette histoire. Tu n'as rien pu faire, ni la venger ni même la protéger de ce bougre monstrueux qui lui a fait énormément de mal. Mourir en étant violée et torturée c'est sans doute la pire chose qui peut arriver à une personne. Oui Rosie n'est pas morte d'un simple arrêt cardiaque, elle a subit mille tourments avant de mourir de la main de ce salopard. Pour ça tu culpabilises énormément. Le temps a beau passer ça ne diminue pas ta peine pour autant. Rosie te manque, c'est un fait indéniable et tu ne sais pas comment passer à autre chose. Tu refuses d'ailleurs de passer à autre chose. Parce qu'au fond de toi tu as cette impression que si tu passais à autre chose ça voudrait dire que tu l'oublies ou que tu acceptes sa mort alors que c'est faux tu ne pourras jamais l'oublier ni accepter sa mort.

Mais voilà ton ex compagne semble avoir une meilleure idée pour toi. Elle semble pensive en cet instant précis, elle est bienveillante et te soutien au moment où tu en as le plus besoin et tu lèves deux yeux tristes vers elle en espérant avoir un conseil ou une bonne attention de sa part comme elle t'en a toujours offert par le passé. Le truc c'est que tu n'es pas sûr de mériter la bienveillance de Dana. Pas après tout le mal que tu as pu lui faire après qu'elle soit tombée enceinte. Elle a souffert, elle a sans doute pleuré à cause de toi et tu t'en veux parce qu'elle ne méritait pas toute cette souffrance. Dana a toujours été présente pour toi, pour t'aider, pour te soutenir, pour t'aimer, te conseiller, t'apprivoiser quand ta bipolarité était à son apogée, elle fut présente comme une amie, comme une femme de ta vie et maintenant vous n'êtes plus ensemble parce que tu as été un gros con excessif comme bien souvent.

Tu la fixes alors qu'elle tente de te réconforter par de simples gestes puis la jolie brunette ouvre la bouche "Tu te souviens de ce jour où, on a décidé d’aller faire du camping dans la forêt tous les trois ? On devait avoir huit ans ou un truc comme ça et on avait juste pris nos sac, mit n’importe quoi dedans et on était parti sans prévenir personne… On avait même essayé d’allumer un feu avec des branches en se basant sur un livre de camping que Rosie avait lui la veille…" Un sourire se jonche sur tes lèvres à l'évocation de ce souvenir enfantin que vous avez partagé ensemble tous les trois. Dana a le chic pour réussir à te sortir de tes pensées obscures. Elle a ce pouvoir sur toi de te canaliser, de t'aider à avancer quand tu as ce sentiment d'être au fond du trou. Dana est forte, malgré les embûches qui se dressent sur son chemin elle garde la tête haute, tu ne sais pas comment elle fait mais tu la respectes énormément, tu es admiratif de son courage ainsi que de sa force. « Elle était tellement douce et affectueuse. Elle avait beaucoup d'imagination. Toujours a vouloir faire pleins de trucs délirants. Même plus âgée, ado, elle était comme ça. Toujours a vouloir faire des choses surréalistes sans qu'on sache comment ou même pourquoi elle voulait faire ça. » Tu dis te rappelant ta jumelle voulant absolument redécorer la chambre des parents alors que vous aviez onze ans, elle voulait faire ça avant leur retour du boulot. Vous aviez tenté, vous aviez commencé à redécorer mais voilà que vous aviez fait tomber un pot de peinture sur le lit, les draps rouges sang flingués suivis de vos parents qui sont arrivés par hasard à ce moment-là et qui vous ont puni... Elle avait toujours des idées hallucinantes ta jumelle et c'est sans doute mieux que tu te rappelles d'elle comme ça plutôt que comme un cadavre..

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Déc - 23:53
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 217

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Je lâchais un soupire. Je savais que Logan se sentait et que je ne le ferais pas changer d’avis en une soirée. Mais ça me faisait mal à moi de le voir dans un tel état. J’en avais marre de voir Logan se torturer l’esprit sur quelque chose dont il n’était pas coupable. Comment lui faire comprendre une bonne fois pour toute ? J’avais bien envie de lui coller une claque et de lui hurler encore plus fort que ce n’était pas de sa faute bon sang, mais c’était peine perdue, je le savais d’avance. Je lâchais un soupire, désespérée.

- Avec des “si” on referait le monde. On peut pas effacé ce qui est arrivé. Il y a des types qui sortent tout les jours avec des filles et qui les plaquent comme des merdes. Et ça ne se finit pas toujours par un meurtre. Et heureusement. En rejetant la faute sur toi, tu donne une excuse au frère de ton ex de s’en être pris à Rosie. Alors qu’il ne devrait pas en avoir. Moi aussi ça me ferait chier si un gars brisais le coeur de ma soeur, mais pas au point de commettre un acte pareil. C’est pas normal de réagir ainsi Logan. Ce type est fou. Et toi t’es juste… Un connard normal.

Je lâchais un petit rire en donnant un coup d’épaule amical à Logan. Puis histoire de ne pas retomber dans des discours tristes et mélodramatique, j’évoquais un souvenir d’enfance qu’on avait partagé, Logan, Rosie et moi. Je crois qu’on avait pas besoin de se déprimer plus ce soir, autant penser à quelque chose de joyeux. J’étais contente de voir que ça marchait. Logan semblait un peu moins mal. Tout du moins il pensait à autre chose à présent. C’était un bon début diront nous. Puis ça ne me faisait pas de mal à moi non plus de me souvenir un peu de tout ça. Ces derniers temps j’avais un peu oublié d’où je venais.

- Haha ouais ! Puis elle avait ce don pour réussir à convaincre tout le monde que c’était vraiment des idées géniales alors que quand on y repense… C’était super dangereux ! Sacré Rosie… Une vraie source d’inspiration.


J’avais toujours admiré Rosie. Nous n’étions pas amies pour rien. Entre ces idées farfelus et mon sale caractère, on peut dire qu’on s’étaient bien trouvées. Et avec Logan aussi. Jamais je ne pourrais imaginer un jumeau sans l’autre. Je souris. Je savais que le problème n’était pas réglé mais, au moins, j’avais pu pousser Logan à ne pas garder à l’esprit que le fait que sa soeur lui manquait et ce qui aurait pu être si les choses avaient été différentes.

- Je vais briser un peu le moment mais… Encore une fois Logan, on ne changera pas ce qu’il s’est passé alors… Au lieu de ruminer sans cesse sur les regrets, quitte à regarder en arrière, autant se souvenir des bons moments. Je suis sûre que Rosie préfère qu’on se souvienne d’elle comme de la jumelle aux idées improbables que de la victime d’un coup de colère. Tu ne crois pas ?

Je n’étais sûrement pas la meilleure des psychologues. Mais je faisais de mon mieux pour aider mes amis. Et surtout Logan parce qu’il n’était pas juste mon ami ou mon ex. On se connaissait depuis tout petits. On avait grandis l’un à côté de l’autre. On s’était toujours soutenus dans les meilleurs comme dans les pires moment.

- Ce n’est pas la seule chose que tu as sur la conscience, je me trompe ? Allez, je sais que ce n’était pas rose entre nous ces derniers temps, mais… tu peux m’en parler, tu sais ? Crois moi, je n’ai pas assez d’énergie ce soir pour t’en coller une.

Je me mis à rire doucement. Je n’étais peut-être pas aussi violente que Logan pouvait l’être dans ses pires moments, mais j’avais mon caractère aussi, il le savait. Je ne mâchais pas mes mots quand j’avais quelque chose à dire. Mais ce soir on était tranquillement posés, au calme. Il n’y avait pas de raison de s’énerver.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Déc - 10:38
Invité
Invité
Anonymous




Dana
&
Logan
It's hard to breathe sometimes
Elle est tellement douce et bienveillante avec toi, ça te fait du bien de pouvoir discuter avec Dana, qu'elle te comprenne tout en te changeant les idées, tout en te faisant comprendre certaines choses que tu as énormément de mal à assimiler. Dana semble néanmoins désespérée lorsque tu lui répètes que c'est de ta faute si ta moitié n'est plus là aujourd'hui, elle soupire puis prend la parole "Avec des “si” on referait le monde. On peut pas effacer ce qui est arrivé. Il y a des types qui sortent tout les jours avec des filles et qui les plaquent comme des merdes. Et ça ne se finit pas toujours par un meurtre. Et heureusement. En rejetant la faute sur toi, tu donnes une excuse au frère de ton ex de s’en être pris à Rosie. Alors qu’il ne devrait pas en avoir. Moi aussi ça me ferait chier si un gars brisait le cœur de ma sœur, mais pas au point de commettre un acte pareil. C’est pas normal de réagir ainsi Logan. Ce type est fou. Et toi t’es juste… Un connard normal." Tu ricanes en entendant ses mots tout en la scrutant longuement « merci du compliment. Ça me touche énormément. » Tu dis en ricanant. Elle a le don pour réussir à te remonter le moral. Elle est sans doute l'une des rares personnes à pouvoir te dire que tu es un connard sans que tu le prennes mal. Tu sais qu'au fond elle ne le pense pas vraiment. Que c'est juste par automatisme parce que tu ne te comportes pas toujours très bien.

Elle tente de t'aider à penser à Rosie d'une autre façon que comme une morte qui a été sacrifiée et te rappelle des souvenirs d'enfance que vous avez partagés tous les trois. La belle s'y prend bien parce que tu ne penses plus à ta jumelle d'une façon macabre mais plutôt à elle qui vous attirait toujours dans des plans assez incroyables "Haha ouais ! Puis elle avait ce don pour réussir à convaincre tout le monde que c’était vraiment des idées géniales alors que quand on y repense… C’était super dangereux ! Sacré Rosie… Une vraie source d’inspiration." Tu souris en acquiesçant « oui c'était exceptionnel. Elle nous faisait faire tout et n'importe quoi et nous influençables comme on l'était on la suivait dans ses délires en pensant que c'étaient des idées brillantes. La seule chose que l'on réussissait à faire dans ces coups là c'était de se faire punir pendant une semaine. Après quoi on recommençait. » Tu dis te rappelant à la perfection de ta jumelle qui venait te rejoindre en te disant qu'elle avait une nouvelle idée, ceci se passait généralement une fois que la punition était levé. D'abord méfiant tu finissais malgré tout par la suivre dans ses délires à chaque fois en te disant que ça pouvait être amusant malgré tout. "Je vais briser un peu le moment mais… Encore une fois Logan, on ne changera pas ce qu’il s’est passé alors… Au lieu de ruminer sans cesse sur les regrets, quitte à regarder en arrière, autant se souvenir des bons moments. Je suis sûre que Rosie préfère qu’on se souvienne d’elle comme de la jumelle aux idées improbables que de la victime d’un coup de colère. Tu ne crois pas ?" Tu acquiesces aussitôt en souriant « oui tu as bien raison. » Que tu réponds en soupirant, ce serait plus simple si tu voyais les choses comme elle mais malheureusement une fois que tu es seul tu n'arrives plus à t'empêcher de penser à elle comme d'une personne disparue qui n'a pas eu de chance. Mais peut-être que cette conversation avec Dana t'aidera à penser à Rosie autrement....

Cependant malgré tout ceci, malgré la mort de ta jumelle qui te manque depuis déjà plusieurs années tu ne penses pas qu'à ça. Ta situation de mec perdu est assez difficile à gérer. Tu es déboussolé à l'idée de réaliser que tu aimes peut-être bien les mecs et pas les filles. Mais ça tu ne peux pas en parler avec Dana. C'est bien trop difficile d'en parler avec quelqu'un. La tension sexuelle entre toi et Owen, plus l'attirance entre toi et Tyler, Charles qui n'est pas mal non plus dans son genre. Tout ça c'est difficile à gérer et évidemment ton amie et ex compagne le voit bien qu'il y a quelque chose que tu ne dis pas "Ce n’est pas la seule chose que tu as sur la conscience, je me trompe ? Allez, je sais que ce n’était pas rose entre nous ces derniers temps, mais… tu peux m’en parler, tu sais ? Crois moi, je n’ai pas assez d’énergie ce soir pour t’en coller une." Tu ricanes en entendant ses mots tout en secouant la tête « j'ai d'autres choses sur le cœur c'est vrai... Mais ceci je ne suis pas encore prêt à en parler... J'ai... Besoin de temps je crois. » Tu dis définitivement pas décidé à te confier à ton ex au sujet de ton éventuelle homosexualité refoulée... De toute façon en bon gay refoulé que tu es il est clair que tu ne peux pas lui parler de ça et puis tu as peur de la blesser au fond...

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Déc - 0:40
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 217

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Je souris à Logan. Heureusement qu’il ne prenait pas mal le fait que je lui qu’il était juste un connard normal. C’était l’avantage de se connaître depuis aussi longtemps. Logan savait que je ne pensais pas vraiment ce que je disais. Et il fallait bien l’admettre parfois, il était un connard, surtout avec les autres élèves, mais il ne se résumait pas à ça non plus. J’avais confiance en lui et si en ce moment il avait du mal, je savais qu’un jour il réussirait à surmonter tous ses problèmes et arrêterait d’agir n’importe comment. Ainsi, tout le monde saurait quel genre de personne il est vraiment. Et Logan, tel que je le connaissais, était loin d’être un connard.

Je ris volontiers au commentaire de Logan sur sa soeur jumelle. C’est fou ce qu’on peut être influençable quand on est jeune. Et c’est aussi fou qu’on soit aussi peu disposé à apprendre de nos erreurs. Quoiqu’à cette époque, toutes les aventures dans lesquelles Rosie nous embarquaient ne sonnaient pas comme des erreurs. Et je ne regrette pas d’avoir fait tout ça, même si cela signifiait être punis après, parce qu’aujourd’hui, ça nous faisait de bons souvenirs et de sacrées histoires à raconter.

Je ne sais pas pour combien de temps, mais au moins j’avais réussi à rendre son sourire à Logan. Je préférai largement le voir comme ça que d’errer dans la cour à se harceler l’esprit de pensées noires. Malheureusement, je savais que, si ça allait ce soir, ce ne serait pas forcément le cas demain ou après-demain. Il faudrait bien plus d’une soirée et de quelques souvenirs pour convaincre définitivement Logan de son innocence dans le meurtre de sa soeur. Cependant, j’estimais que c’était déjà un début. On y allait petit pas par petit pas. Il fallait être patient. S’il y avait bien une chose que j’avais appris en côtoyant Logan, c’était celle-ci.

J’avais appris aussi qu’un malheur venait rarement seul. Et j’étais presque sûr qu’il y avait autre chose qui perturbait mon ex petit ami. C’était un peu étrange de le formuler comme ça d’ailleurs. Mais c’est vrai, c’est ainsi que les choses s’étaient déroulée. Logan ne nia pas avoir plus sur le conscience. Cependant, il n’avait pas très envie d’en parler ce soir. D’un sens, j’étais un peu vexée, parce que je voulais qu’il me fasse confiance, comme avant, malgré ce qui c’était passé entre nous. mais je ne pouvais pas lui en vouloir, parce que oui, notre relation avait connu des bas ces derniers temps et je ne pouvais pas effacer ça d’un coup de baguette magique.

- Hmm, c’est comme tu le sens.

Je pourrais insister, mais je savais que ce serait plus une perte de temps qu’autre chose. Si Logan ne voulait pas parler, il ne parlerai pas.

- Ca t’embête que je te raconte un peu mes dernières semaines alors ?


Je lui adressais un sourire malicieux. Je sais pas trop pourquoi d’ailleurs. On pourrait presque croire que je préparais quelque chose, mais non en fait. Mes dernières semaines n’avaient vraiment pas été très glorieuses.

- En fait il ne s’est pas passé grand chose d’exceptionnel. Juste… Je… J’ai avorté. Désolé, je t’ai pas mis au courant de ça, mais je… C’était mon choix à faire et… Je pense que c’est mieux ainsi.

Il était vraiment temps que je mette Logan au courant. Il me semblait que les rumeurs allaient de bon train dans cette académie. Mais cela valait mieux que Logan l’apprenne par moi que par quelqu’un d’autre.

- Et… C’est quasiment tout ce qui s’est passé en fait, pas très passionnant haha !


Maintenant que j’en parlais, je me rendais compte qu’il s’était plus agit de semaines de remise en question. J’aurais bien aimé parler de Trevor à Logan, mais je n’étais pas sûre que ce soit une très bonne idée, vu qu’il me semblait que les deux ne s’appréciaient pas trop. Tout du moins, je savais que Trevor n’aimait pas du tout Logan.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Déc - 15:12
Invité
Invité
Anonymous




Dana
&
Logan
It's hard to breathe sometimes
Lorsque ton ex te demande ce qu'il se passe d'autre que tes insomnies à propos de ta jumelle tu lui dis ne pas vouloir en parler. Définitivement, parler de ta possible homosexualité avec elle tu ne le sens pas. Lui parler de ça c'est comme remettre en question tout ce que tu fais et qui tu es et ça te gêne énormément. Tu ne peux pas lui en parler de peur qu'elle se sente blessée. Pour le coup tu ne te vois pas non plus lui dire que tu aimes les hommes parce que tu n'as jamais été heureux avec une femme ni au lit ni en tant que couple. Bien sûr ça remettrait automatiquement en question le couple que tu as formé avec elle et ça tu ne veux pas. Dana a sa part d'ennuis avec sa grossesse et tu ne tiens pas à la flageller en lui apprenant la réalité à ton sujet. Un jour bien sûr tu seras obligé de le faire mais d'ici là tu auras eu le temps de répéter ton texte et donc tu sauras précisément comment t'adresser à elle mais pour l'instant tu ne peux pas tu es trop honteux à l'idée de te livrer à elle sur tout ce que tu vis et la belle brune semble comprendre "Hmm, c’est comme tu le sens." Tu lui lances un simple sourire en guise de réponse incapable de dire quoi que ce soit de plus.

Une prochaine fois, quand tu auras su comment te positionner face à tout ceci. Lorsque tu auras su comment accepter la chose. Quand tu auras vécu éventuellement des choses avec un homme. Mais en dehors de tout ça hors de questions de te confier à elle comme à qui que ce soit d'autre. Tu ne peux pas, tu as peur du regard que l'on portera sur toi. Logan Henderson un homo ? Non c'est bien trop violent pour toi. Tu es hétéro, t'aimes les femmes voilà ce que tu te répètes. Les hommes ils ne t'attirent pas sexuellement, certains sont beaux comme Tyler et Owen, d'autres sont fascinants comme Charles mais ils ne t'excitent pas, ils n'en ont pas ce pouvoir. Voilà ce que tu veux penser.

Et là alors que tu songes à cela Dana te scrute longuement "Ça t’embête que je te raconte un peu mes dernières semaines alors ?" Aussitôt tu lui souris en acquiesçant « dis moi tout. Je veux savoir. » Que tu réponds d'une voix douce tout en posant tes yeux bleus sur elle attendant qu'elle se prononce sur ses dernières semaines qu'elle a vécu. Tu te demandes un instant si elle va te parler de votre bébé ou si elle va simplement cesser de tenter de parler avec toi de ce bébé que vous allez avoir. " En fait il ne s’est pas passé grand chose d’exceptionnel. Juste… Je… J’ai avorté. Désolé, je t’ai pas mis au courant de ça, mais je… C’était mon choix à faire et… Je pense que c’est mieux ainsi." Tu passes aussitôt ta main sur la sienne, tu imagines combien ce fut dur pour elle d'avorter sachant qu'elle souhaitait garder cet enfant. « Comment tu te sens maintenant ? » Tu demandes tentant de voir dans quel état d'esprit elle est à ce sujet. "Et… C’est quasiment tout ce qui s’est passé en fait, pas très passionnant haha !" Tu souris en acquiesçant « c'est déjà beaucoup je trouve... » Tu lui réponds simplement en soupirant. « Ça va aller ? » Parce que tu imagines bien que ce doit être une décision difficile à prendre surtout quand on est seul. Mais c'est sûrement le mieux à faire vous n'étiez pas fait pour être parents d'un gosse ensemble de toute façon...

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: Les RP abandonnés-