Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 I'll be needing stitches feat. Allen

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen - Page 3 EmptyVen 14 Juin - 16:07

Non mais quelle soirée, les gars. Tout ça pour finir chez Comme un Wan. Si j’avais su, j’aurais directement appelé Allen et je lui aurait donné rendez-vous là en premier lieu. Ca m’aurait épargné quelques mauvaises aventures avec cette satané voiture. Mais c’était fini, de l’histoire ancienne maintenant. Il ne fallait plus penser à ça. Concentrons-nous sur ce bon repas chaud qui allait arriver. On pouvait toujours faire confiance aux Wan pour ça. Ce qui donnait au moins une source sûre dans cette ville.

- Mmh ouais, je suis sûrement leur meilleur client. Ils font de la livraison à domicile aussi, donc si je suis pas ici, je commande chez moi quoi…

Ca ne faisait pourtant pas si longtemps que j’étais de retour à Arcadia Bay. Mais il faut croire qu’on se construit vite des habitudes. C’est sûr que, dans mon cas, quand il s’agissait de manger, ça allait vite…

- Oh non ! Me parle plus de parking ! Ni de voitures ! J’ai eu ma dose là, sérieusement ! Et après on se demande encore pourquoi j’ai pas mon permi. Je sais d’avance que ça se passera mal.

Je lâchais un soupire alors qu’un Wan venait prendre notre commande. Evidemment, je ne me privais pas pour lui demander la moitié de la carte ou presque. Ouais, j’en avais besoin.

- Et toi alors ? Dans quel genre de coin tu traînes d’habitude ? On s’est jamais croisé depuis…

Pas que j’étais tout le temps dehors, mais je sortais quand même un peu. Arcadia Bay n’était pas une si grande ville, on aurait pu se croiser au supermarché ou une connerie du genre.

- Euh… En vrai, on a passé commande, mais tu veux rester ici ou tu préfère qu’on aille manger ailleurs ? On peut prendre à emporter…

C’est bon, les Wan n’allaient pas râler s’ils devaient nous servir des nouilles dans une boîte plutôt que sur une assiette. Ce n’était pas comme si on avait décidé de ne plus manger et de partir sans un mot dans leur dos.

- Si j’avais su qu’il suffirait que je me retrouve enfermé dans une voiture pour que tu débarque, je l’aurais fait plus tôt…

Je me mis à rire à ma propre blague. Je sais, ça ne volait pas haut. Mais je n’étais pas capable de faire mieux. Mais j’imagine que si Allen n’avait pas encore fuit, c’est que ce n’était pas si terrible que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We rise by lifting others.
Allen Kalon
Messages : 92
Localisation : Arcadia Bay
Emploi/loisirs : Hypnothérapeute
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen - Page 3 EmptyVen 19 Juil - 9:00



Teddy n'aimait pas les automobiles. Il semblait que celles-ci ne l'appréciaient pas non plus. C'était une relation compliquée, car de nos jours il était difficile d'éviter les véhicules. Ils étaient partout et causaient des milliers de morts chaque année. J'avais moi-même une voiture, je me demandais parfois pourquoi. Je ne partais jamais bien loin. Je ne faisais que tourner en rond depuis que j'étais arrivé ici. Je retins un soupir. Teddy était une bouffée d'air dans cette période vide. Je ne faisais que travailler et me prendre la tête avec des problèmes qui ne me concernaient pas. La nuit venue de vieux souvenirs me hantaient. J'avais des périodes d'accalmie, mais celle-ci n'en était pas une. Discuter avec Teddy me changeait les idées. Il ne se prenait pas la tête.

- Je ne sors pas tant que ça. Je préfère les endroits calmes, comme les cafés en fin d'après-midi, quand je travaille pas. Sinon, je vais me balader sur la baie ou aux alentours du phare. Le bruit me donne des maux de tête, quand je prends l'air j'évite les lieux bondés.

J'avais vu Teddy comme un fêtard, mais il ne semblait pas ivre pour un mec qui avait fini bloqué dans une voiture. Il en plaisantait lui-même tout en me proposant de commander à emporter. C'est qu'il réussit quand même à m'arracher un sourire avec sa punchline, le bougre. J'acceptai sa proposition.

- On peut aller se poser chez moi si tu veux, tu sais déjà où c'est. Va bien falloir que je ramène ma voiture, mais t'en fais pas, je te laisserai pas enfermé dedans.

Je me moquai aussi, vaine tentative de plaisanterie. Je ne faisais pas beaucoup de blagues. Je n'étais pas un gars comique, on me l'avait souvent reproché. J'étais terre-à-terre, attentif, pas le genre à se faire renverser, car je portais trop attention à mon environnement. Je ne savais pas si c'était une bonne chose. Tout ressentir n'était pas forcément signe de bonne vie. Teddy avait beau être maladroit, mais il semblait heureux. Je me trompais peut-être, je ne le connaissais encore que trop peu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen - Page 3 EmptyVen 19 Juil - 13:31

Notre première rencontre avec Allen avait été totalement hasardeuse et cette seconde, on pouvait dire qu’elle l’était un peu aussi. Mais sans ces incidents, je me demande si nous aurions été l’un vers l’autre. Parce qu’à l’écouter parler, j’avais bien l’impression que nous n’avions que peu de choses en commun. Allen aimait le calme et la tranquillité. Alors que moi… Ben j’étais le gars qui se retrouvait enfermé dans une voiture alors qu’il allait boire un verre avec des potes, je crois que ça en dit assez long.

Plus sérieusement, j’étais plutôt fêtard, on peut le dire. Pas excessif non plus. J’aimais bien une petite soirée posé à la maison aussi. Mais bon, rien ne valait l’ambiance d’un concert ou d’un festival avec des gens complètements fous, de la bonne musique et aussi souvent pas mal d’alcool.

- Et pourtant tu continues de venir quand un mec comme moi t’appelle… Woh, j’vais vraiment finir par croire que t’en pince pour moi, fais gaffe ! Tu fais quoi comme job déjà ?

Je ne sais pas s’il me l’avait déjà dit. Peut-être, mais vu l’état dans lequel j’étais à notre première rencontre, je vous avoue que certaines choses étaient encore flou dans mon esprit. Mais quelque part, on peut dire que ça avait valu le coup, vu que j’avais eu le job pour lequel j’avais passé un entretien juste avant de me faire heurter par une voiture. Et en parlant de voiture, Allen proposa d’aller chez lui. Ce qui me convenait plutôt bien.

- J’espère bien que tu comptes pas me laisser dedans ! Sinon je vais devoir me venger en conséquences !

J’avais aucune idée de la façon dont je pourrais me venger, mais je sais pas, sur le coup, j’avais trouvé ça drôle de faire semblant de le menacer. Enfin, Allen savait qu’il n’avait pas grand chose à craindre avec moi. Il savait qu’il en fallait peu pour me mettre chaos. Notre commande ne tarda pas à arriver. J’avais réussi à chopper un Wan pour lui dire que ce serait à emporter. Nous attrapâmes les sacs de notre repas du soir pour rejoindre la voiture d’Allen. Il eu à peine fermé la porte que je lâchais :

- Est-ce que tu me crois, si je te dis que je le sens mal cette histoire ? Fais gaffe à ce qu’on aie pas un accident en route, hein ? J’ai eu ma dose.

Je disais ça en riant, mais j’étais quand même sérieux aussi. vu mon karma les gars, il était fort possible qu’il nous arrive un truc en chemin. Mais après tout ça, je priais pour que non. Après tout, j’étais avec Allen en voiture. Allen le Sauveur. Ca allait sûrement briser la malédiction que de prendre la voiture avec lui, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We rise by lifting others.
Allen Kalon
Messages : 92
Localisation : Arcadia Bay
Emploi/loisirs : Hypnothérapeute
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen - Page 3 EmptyVen 26 Juil - 22:57



Cela ne faisait aucun doute que Teddy et moi étions des opposés. Il aimait le bruit et les péripéties, il était maladroit et jovial. J'aimais ma bulle de calme et étais soigneux. Notre rencontre était étonnante, mais toujours moins que le fait qu'on arrive à s'entendre. On disait que les opposés s'attiraient, et si je n'y avais jamais vraiment cru, je ne pouvais nier le fait que Teddy m'attirait à lui. La preuvre : un appel et je venais le sortir d'une voiture dans laquelle il était coincé. Je n'avais jamais cherché de compagnon, et si j'avais dû le faire, j'aurais cherché quelqu'un de calme, quelqu'un qui ne puisse me rendre dingue ou me poser problème comme ma cousine l'avait fait. Je n'essayais pas de nier le fait que c'était à cause d'elle que je préférais le calme. Elle avait été la tempête et m'avait fait tourner en bourrique. Les gens qui aimaient bouger, danser, hurler, je les évitais toujours. Mais pas Teddy. Lui, j'avais l'impression qu'il était inoffensif, trop maladroit pour vouloir faire du mal à qui que ce soit.

- Tu n'aurais pas tort, répondis-je. Il pouvait bien penser qu'il avait une touche, car c'était vrai. Je ne me cachais pas de mes émotions. Je suis thérapeute. Hypnothérapeute. Et toi ?
Je m'étais senti obligé de préciser, même si j'avais hésité. Je n'avais pas envie de perdre mon temps à expliquer en quoi consistait mon travail. Je n'avais pas envie de penser à mon boulot. Je voulais profiter d'une soirée simple avec un mec sympa. Loin de mes tourments. Nous rejoignîmes ma voiture avec les plats. Teddy fit part de son tracas, ce qui me fit sourire, bien qu'au fond j'espérais pouvoir rentrer chez moi sans souci. Nous allions voir si son karma était si puissant au point de déconcentrer le plus calme des conducteurs. Je roulai plus calmement encore que d'habitude. Si calmement qu'une voiture pressée me doubla brusquement en klaxonnant, me forçant à m'arrêter.
- Ce n'est pas avec ma façon de conduire que tu auras un accident, fis-je à Teddy.
Je repris la route, accélérant un peu plus cette fois-ci. Nous arrivâmes chez moi en bonne santé. Ce n'est qu'à l'intérieur de mon appartement que je me sentis paisible à nouveau. La route, avec les derniers événements liés à Teddy, m'avait tout de même un peu stressé, bien que je me laissais rarement gagner par le stress.
- On a survécu, on peut manger sans risque.
Je m'installai sur mon canapé, invitant Teddy à faire de même. Son karma ne nous avait pas touché sur la route, mais on ne savait pas ce qui pouvait encore se passer ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen - Page 3 EmptyJeu 1 Aoû - 19:42

Roh merde, j’avais balancer à Allen que je pensais qu’il en pinçait pour moi, en guise de blague quoi ! Et là le mec me répondait que ce n’était pas faux, il avait l’air tellement sérieux. Depuis quand j’arrive à comprendre les gens ? Il n’empêche, cette réflexion me fit sourire. J’avais l’impression que ça n’arrivait jamais ce genre de chose. En général, c’était moi qui tombait pour n’importe qui. Et après je me faisais engueuler par mes potes que j’étais trop naïf et qu’un jour je le regretterais. Mais est-ce que j’avais quelque chose à craindre d’Allen, hein ? Il m’avait quand même sauvé la vie deux fois déjà.

- Woh ! Du coup, tu térapeutise les gens avec de l’hypnose, c’est ça ? Je sais pas si je trouve ça super cool ou si c’est un peu flippant. Tu m’as pas hypnotiser pour que je me retrouve dans autant d’accidents, hein ?


Autant demander, on sait jamais. J’étais content qu’Allen me retourne la question. Pour une fois, je pouvais avouer avec fierté :

- A partir de Septembre prochain, je serais prof de musique à Blackwell. Sinon je suis… Et bien, musicien.

Ok, finalement c’était moins classe à dire que ce que j’avais imaginé. Mais j’imagine que dire que j’étais prof, j’allais éviter les réflexion du genre “nan mais c’est pas vraiment un job musicien, tu vas pas vivre de ça”. Et bien figurez-vous que oui ! Les One Brain c’était le feu ! Arhem, je m’emballe un peu, désolé. En fait, je me sentais presque bête, parce que je ne pouvais pas parler de mon job, je commençais en septembre. J’avais juste passer l’entretien d’embauche et je savais que j’étais engagé, mais sinon… j’avais quand même hâte de commencer.

En attendant, j’espérais surtout rester en vie jusqu’en septembre. Et vu mon karma avec les véhicules motorisés… Evidemment que je m’inquiétais. Mais Allen avait raison, il conduisait tranquillement. A priori, ça réduisait les risques. Puis Arcadia Bay n’était pas une si grande ville non plus. Quelques minutes plus tard nous étions chez Allen, sain et sauf. Je m’installais sur la canapé à côté de lui, tout en commençant à déballer notre dîner.

- La malédiction est briséé ! Savourons ce repas bien mérité ! Merci Allen !

J’adressais un grand sourire à Allen avant d’attaquer le repas. J’avais tellement faim, si vous saviez. Je crois que j’engloutis tout mon menu en un temps record, tout ça pour me laisser retomber sur le dossier de son canapé.

- Il est cool ton appart en fait. Je m’en souvenais pas comme ça, la dernière fois que je suis venu. Mais tout était un peu flou à vrai dire.

Je plissais les yeux, essayant de me souvenir, avant de regarder Allen et me mettre à rire.

- Ca va ? Si je parle trop, tu peux me dire de la fermer, quoique pas sûr que ça marche… Si t’as une autre idée…


Ouuh… Et c’est moi ou tu te lance dans la provoque Teddy ? Quoi ? C’est lui qui a admis qu’il en pinçait pour moi. Je voulais juste, enfin, vous voyez quoi, tâter le terrain. Voir s’il déconnait ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We rise by lifting others.
Allen Kalon
Messages : 92
Localisation : Arcadia Bay
Emploi/loisirs : Hypnothérapeute
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen - Page 3 EmptyJeu 15 Aoû - 15:12



Je ne m'étais pas attendu à une telle réaction sur mon métier de la part de Teddy. Elle était peu commune. Les gens ne considéraient généralement pas cela comme une discipline honorable, encore moins comme un métier. Il m'en arracha un rire amusé. Il fallait dire que cela me rassurait. Il n'avait pas mal réagi. Il aurait pu réellement penser que j'étais en train de l'hypnotiser, mais il se contentait d'en plaisanter.

- On ne peut pas hypnotiser les gens contre leur gré, répondis-je calmement. T'es là uniquement parce que tu m'aimes bien. Mais tu vas me dire, je devrais peut-être t'hypnotiser pour que tu n'aies plus d'accidents. Tu as certainement un lien enfoui avec les voitures.

Son métier, quant à lui, était plus mélodieux que le mien. Professeur de musique, cela semblait sympathique. Il était donc musicien. Pour quelqu'un qui jouait d'un instrument, il n'était pas très coordonné. A moins qu'il n'ait réellement été maudit par le dieu des véhicules dans une autre vie, ou qu'un ancêtre ait causé la malédiction éternelle de sa famille.
Je mangeais tranquillement. J'étais posé, calme, ce qui était rarement le cas lorsqu'un étranger était chez moi. Teddy ne me mettait pas dans un état d'alerte. Au contraire, sa positivité irradiait mon appartement, créant un cocon protecteur et chaleureux. Je souris à sa remarque sur cette fameuse malédiction. Je ne pouvais lui assurer de ne plus avoir d'accident de voiture, mais pour ce soir nous étions sauvés. Les plats chauds de Wan me paraissaient meilleurs que la première fois que je les avais goûtés. Il fallait dire que je n'étais pas très enjoué par ce nom de famille.
Ses commentaires m'amusaient, alors que la conversation n'était pas des plus intéressantes. C'était peut-être la simplicité de cette entrevue qui la rendait si agréable. Teddy avait un charme maladroit, et je ne saurais expliquer pourquoi cela fonctionnait aussi bien sur moi. Je me surpris même à rire à son flirt très moyen.

- Je pourrais t'hypnotiser, plaisantai-je en posant mon plat sur la table basse. mais je crois pas que tu en aies besoin maintenant. Mon intuition me dit que y a plus simple moyen pour te faire taire.
Je me tournai vers lui, installé de profil sur le canapé. Je n'étais pas contre la conversation. Je n'étais pas un mec compliqué. Cependant, je mentirais si je disais ne pas être sensible à la mélodie du musicien.
Ou on peut continuer à discuter, ça me va aussi. ajoutai-je, me prenant au jeu du jeune homme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 634
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen - Page 3 EmptySam 17 Aoû - 17:54

Je hochai la tête, admiratif. Je n’avais jamais rencontré d’hypnthérapeute avant. Rien que le nom, ça faisait super pro. Je voulais bien croire Allen quand il disait qu’il n’était pas en train de m’hypnotiser. Je crois bien que si c’était le cas, je l’aurais senti. Et là, je me sentais, particulièrement, normal. Et c’est vrai que j’aimais bien Allen, sinon vous pensez bien que je ne lui aurais pas demandé de l’aide ce soir.

- Oh merde, tu pourrais faire ça ? Je gagnerai du temps à chaque sortie. Sérieusement, je sais pas ce que j’ai fait aux voitures pour en arriver là.

Jusque là, je n’avais jamais pensé que c’était possible d’être maudit par une voiture. parce qu’il s’agissait que d’un objet mécanique, vous voyez. Des tas de ferrailles sans conscience. Mais j’étais peut-être tombé un jour sur la seule voiture vaudou ou une connerie comme ça. Ou alors c’était un fana de bolide qui m’avaient lancer un mauvais sort, qui sait. Mais bon, si on commençait à m’hypnotiser pour chaque chose qui risquait de provoquer ma mort un jour ou l’autre, on en aurait pas fini.

En attendant, nous avions plus intéressant avec Allen. Notre repas terminé, je sais pas trop d’où je sortais ça, mais je commençais à provoquer l’hypnothérapeute (putain ce que c’est long à écrire). Ce dernier pouvait apparemment me faire taire grâce à l’hypnose. Et je n’osais pas argumenter là dessus. C’était lui l’expert. Je me contentais de lui lancer un sourire provocateur en haussant les épaules comme pour le mettre au défi de tenter autre chose. Allen en avait profiter pour se tourner vers moi et me faire face.

Ok, est-ce que c’était vraiment une invitation, ou est-ce qu’il voulait vraiment discuter ? Parce que j’étais un peu nul pour lire les attitudes des autres. Mais là, j’avais comme le sentiment qu’il y avait quand même une sorte de tension qui en ferait rougir une bonne soeur. Pour tout vous avouer, j’adorais ce genre de situation. Je me rapprochais doucement d’Allen.

- Oh… Désolé, pendant un instant, j’ai presque cru que tu étais un homme d’action. Mais si t’aime discuter… On peut aussi se faire une tisane et parler couture…

Est-ce que j’étais en train de me foutre de lui ? Possible. Une lueur malicieuse passa dans mon regard. J’étais définitivement trop proche de mon interlocuteur pour que ce soit décent. Je passais ma langue sur mes lèvres avec toujours ce sourire de sale gosse. Je me demandait si je n’étais pas juste flippant à agir de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'll be needing stitches feat. Allen
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» « O.K sera notre toujours » {feat. Allen}
» Allen walker (fini)
» Présentation Allen Walker
» Just the same //feat Matt'//
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: THE PAST IS IN THE PAST :: Les flashbacks-
Sauter vers: