Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 I'll be needing stitches feat. Allen

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 450
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen EmptyDim 23 Sep - 3:08

Je n’arrivais pas à croire que Brooke avait réussi à me convaincre à postuler à un nouveau job. Techniquement, je n’en avais même pas besoin, j’avais gagné assez durant nos tournées, etc. pour vivre sereinement sans bosser pour quelques temps. Mais pas pour toute une vie non plus. Certes, je n’étais pas très dépensier, mais avec le loyer, les charges, les impôts, ça pouvait monter vite. Et faire vite descendre mon compte en banque aussi. Puis Brooke avait raison, si je faisais rien, j’allais devenir un déchet. Ma petite soeur me connaissait bien. Elle savait qu’il y avait de forte de chances pour que je finisse allongé sur mon canapé à me nourrir exclusivement de pizza devant la télé à critiquer toutes les émissions de musique qui passent.

Donc ouais, me trouver un job, rien que pour avoir de quoi m’occuper, un truc qui me pousse à me lever le cul le matin, c’était une bonne idée. Et je n’en revenais pas de ce que je venais de faire, j’avais déposé un CV à l’académie Blackwell pour devenir leur nouveau prof de musique. Non mais vraiment, moi, prof… C’était incroyable. Et pourtant, le principal m’avait proposé un entretien directement. Je sais pas si c’était parce qu’il avait eu un coup de coeur en voyant mon CV ou s’il était juste désespéré à ce point de trouver un nouveau professeur de musique. Mais dans tous les cas, j’étais ravi. Je n’avais jamais enseigné, mais j’étais soudainement super motivé par cette idée. Et l’entretien c’était tellement bien passé, que j’avais encore plus de mal à croire ce qui était en train de se passé.

J’étais super content, j’étais dans tous mes états en sortant de l’académie. Je marchais joyeusement, en chantant une chanson entraînante, m’imaginant déjà raconter tout ça à ma petite-soeur et à ma colocataire. Ce n’était pas sûr que j’aie le post encore. Il était question que l’académie me contact dans quelques jours pour me donner leur réponse. Et il était possible qu’ils me refusent hein ! Je ne me faisais pas trop d’illusion. Mais pour le moment j’étais content, fier de moi, alors je savourais. Ca ne m’arrivait pas souvent d’être dans cet état là. Enfin, ça ne m’était pas arrivé depuis que le groupe s’était séparé. Cela ne faisait pas très longtemps, la blessure était encore fraîche. Mais j’arrivais à aller de l’avant et je ne pensais pas que ce serait possible un jour.

Depuis qu’on était monté sur scène pour la première fois, je m’étais imaginé que ce serait ça ma vie à présent. Et que j’aurais jamais à m’inquiéter pour mon avenir tant que j’avais mon groupe et ma musique. Malheureusement, il faut croire que le karma finissait toujours par me rattraper. Et j’aurais pas dû penser à ça… Je me portais malheurs à moi-même. J’étais tout joyeux, et perdu dans mes pensées, je ne faisais pas trop attention à ce qu’il se passait autour. Et j’avoue que je n’avais pas regardé des deux côté avant de traverser la route. Evidemment, avec ma chance habituelle, une voiture passa au même moment. Le conducteur devait être distrait lui aussi.

Heureusement, la voiture n’allait pas bien vite. Il y eu une sorte “PONG” et je vous avoue, que tout est passé si vite que je saurais pas trop tout raconter. Je me souviens de la voiture que j’ai vu que trop tard et du bruit de ma personne s’éclatant sur le pare-choc et la seconde d’après j’étais en train de brouter le goudron. Heureusement, j’étais pas pas tombé la figure la première sinon, j’y aurais perdu toutes mes dents. Puis sincèrement, ça m’aurait fait un peu chier de devoir appeler ma grand-mère pour des conseils en dentier quoi. J’avais aucune idée si l’affaire était bien grave, j’étais juste étaler par terre comme une vieille loque, sonné par le choc, j’avais du mal à comprendre ce qui venait de se passer. Mais si j’avais été en état, j’aurais sûrement prié pour que le conducteur ne continue pas sa route en me passant dessus quoi. Quand je vous dit que dès qu’un truc se passe bien dans la vie, le karma est là pour me rappeler que “lol. Nope Teddy, c’est un poisseux, ça te lâchera jamais”. Quoique là, je voulais bien admettre que j’étais été super imprudent, faites pas ça chez vous les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We rise by lifting others.
Allen Kalon
Messages : 59
Localisation : Arcadia Bay
Emploi/loisirs : Hypnothérapeute
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen EmptyMar 25 Sep - 21:53



Tout ça pour un peu de beurre. Une cliente m'avait fait toute une sérénade sur la sensation que provoquait la pâte à gâteau chez elle et nous avions tout mis en oeuvre pour essayer de faire resurgir cette sensation. Seulement, elle ne se souvenait pas et m'avait dit vouloir travailler pour la prochaine fois ses pâtisseries pour faire attention à la façon dont elle se sentait et pouvoir tout me dire ensuite. J'allais lui faire un ancrage bien-être sur la sensation de remuer la pâte à gâteaux. Dans ce métier, on en voyait de nouvelles chaque jour. Du coup, j'allais moi-même faire un gâteau pour tenter de comprendre un peu mieux ce qu'elle essayait de dire plus tôt dans la journée. Il me manquait un seul ingrédient pour cela : le beurre, que je venais d'acheter à l'épicerie du coin.

La rue était calme, il ne se passait jamais rien ici, à part une petite engueulade de temps en temps lorsque les vieux du quartier gueulaient après les jeunes qui sortaient de l'école et n'avaient rien d'autre à faire que de hurler n'importe quoi. Si ça leur faisait du bien, qui étais-je pour les en blâmer ? Un crissement de pneus me fit sursauter. Sorti de mes pensées, mes yeux s'accomodèrent à la réalité et me voilà à contempler un bel accident de voiture. Un automobiliste avait culbuté un homme. Celui-ci gisait sur le sol. Je n'étais pas certain qu'il soit conscient. Etalé sur le ventre, il était dans un sale état. Je m'approchais aussitôt, sans me préoccuper du conducteur. Je m'installai à genoux à côté de l'homme, sortant déjà mon téléphone pour appeler les urgences, puis me dis finalement que l'automobiliste pouvait bien le faire.
- Restez pas là à rien faire, appelez une ambulance ! lui ordonnai-je.
Je posai une main légère sur le dos de l'homme blessé. Du sang dégoulinait de sa tête. C'était mauvais signe.

Je me demandai si je pouvais le tourner vers moi, mais préférais plutôt attendre qu'il me réponde avant d'entreprendre quoi que ce soit.
- Vous m'entendez ? demandai-je alors bêtement.
Le conducteur ne s'enfuit pas, heureusement, probablement à cause de ma présence de témoin plutôt que par culpabilité. En attendant qu'il appelle les secours, je pris la main de l'homme et lui demandai de la presser s'il m'entendait bien. Je doutais du fait qu'il soit vraiment inconscient, mais vu le choc qu'il s'était pris dans la gueule, ça n'était pas impossible.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 450
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen EmptyJeu 4 Oct - 0:45

Il m’en était arrivé des accidents, et il y en avait des trucs à me passer dessus (oui et du monde aussi si ça vous fait plaisir de le rajouter), mais une voiture, jamais. Je mentirai si je disais que j’étais un gars prudent. C’était pas du tout vrai et je n’étais pas particulièrement chanceux, au contraire. J’étais moi-même étonné d’être toujours en vie, ne vous inquiétez pas. Il faut croire que la vie ne m’aimait pas, mais assez pour me garder. On peut dire en quelque sorte que j’étais chanceux dans ma malchance aussi. Je n’allais pas m’en plaindre non plus. Je n’avais pas envie de mourir maintenant, et surtout pas aussi bêtement. Peut-être qu’avant je n’en aurais pas eu grand chose à faire, mais là je venais d’avoir un job ou presque, donc les mecs, déconnez pas !

Heureusement pour moi, il fallait apparemment plus d’une voiture pour m’achever. Quoique, sur le coup, je ne compris pas du tout ce qui m’arrivait. Je perdis conscience un petit moment. Enfin petit… J’ai aucune idée du temps qui s’était écoulé, mais il me semblait que c’était pas trop trop longtemps. En tout cas, j’avais sacrément mal au crâne le béton non plus ne m’avait pas raté. Ca se trouve j’étais tombé sur un caillou et il était rentré dans ma tempe et j’allais ensuite devoir vivre avec ça sous ma peau éternellement. Ok, j’allais peut-être un peu trop loin. Désolé Teddy, ce n’est pas aujourd’hui que tu deviendras un super-héro, puis soit réaliste. Caillou-man, ça craint. Ben ouais, the Rock, c’est déjà pris.

A défaut de pouvoir être super-héro, j’allais donc devoir me contenter du rôle de victime. Malgré mon mal de crâne horrible, cette désorientation totale, j’entendis une voix. C’était un peu bizarre, parce que jusque là tout ce que j’étais capable d’entendre c’était une sorte de bourdonnement désagréable. Donc ouais, c’était aussi étrange que ça faisait du bien d’entendre autre chose. Si mes oreilles marchait, mes cordes vocales ne devaient pas être totalement mortes non plus. Je sentis une main prendre la mienne et après un court instant, je réussi à la serrer et à bafouiller :

- MMh… ouais….

Je serrais un peu plus la main, comme si j’essayais de me raccrocher à cette personne que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam. Mais là tout de suite, il était la seule chose qui m’amenait à croire que j’étais encore en vie et conscient aussi. Il fallut encore quelques minutes de plus pour réussir à bouger un peu. Evidemment, mon but, c’était de me relever. N’importe qui aurait tenté de faire ça. Je me servais d’ailleurs allègrement du gars qui s’était penché vers moi, en tentant de prendre appuie sur lui.

- Je crois que j’ai trouvé pire qu’une gueule de bois…

C’est tout ce que t’avais à dire Teddy alors que tu venais de te faire renversé par une voiture hein ? Intelligent ça. Bon en vrai, ça va, j’avais été un peu sonné par le coup, mais il me semblait que j’étais pas trop dans un sale état non plus. Enfin si on ignorait le mal de crâne. Puis j’aurais peut-être quelques beau hématomes aussi.

- Merci gars, je.. Ca te dérange si j’abuse un peu de toi comme support ?

Oui, je suis facilement familier avec les gens. Déjà en temps normal, je me pose pas trop de question, alors quand je viens de me faire frapper par une voiture… Bref, je sais pas qui était ce gars, mais le pauvre, il aurait sûrement préféré passer sa route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We rise by lifting others.
Allen Kalon
Messages : 59
Localisation : Arcadia Bay
Emploi/loisirs : Hypnothérapeute
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen EmptyMer 31 Oct - 13:19



Il parlait, c'était déjà bon signe. Ou plutôt, il baragouinait. Je ne comprenais pas tout ce qu'il disait, mais il n'avait pas l'air d'avoir tout compris de mes mots non plus. C'était lui l'accidenté, et j'étais aussi paumé que lui. Il semblait vouloir déjà se lever alors qu'il avait la gueule éclatée. Pas une bonne idée ça, mec. Je le retins un peu au sol, bien qu'il s'accrochait à moi. Cela ne me dérangeait évidemment pas, mais je n'allais pas le porter jusqu'à chez lui et le laisser dans un sale état. Il lui fallait aller voir un médecin.
- Si tu bouges trop, c'est une gueule définitivement éclatée que tu vas avoir.
Les passants regardaient sans vraiment agir. Je sortis mon téléphone d'une main en soupirant.
- Au moins, t'es conscient, c'est déjà ça. Tu penses avoir quelque chose de cassé ?
Il ne hurlait pas de douleur, mais il devait être encore assez sonné pour ne pas pouvoir sentir l'étendue des dégâts. Je jetai un oeil à ses bras et jambes, qui avaient l'air d'avoir conservé une forme normale. Je composai le numéro des secours et expliquai la situation. Il n'aurait peut-être pas besoin d'aller à l'hôpital, mais je préférais tout de même qu'un expert jette un coup d'oeil à ses blessures. Il pouvait tomber dans le coma à tout moment et je ne voulais pas que le pauvre gars meure après s'être fait bêtement renversé sur le pavé.

L'appel terminé, je rangeai mon téléphone. Je sentais que ce mec était loin d'être naturellement calme. Il allait peut-être vouloir partir comme si rien ne s'était passé.
- Les secours vont arriver. Mieux vaut vérifier que tu n'aies rien de grave. Je t'aiderai à rentrer après, si les secours ne te gardent pas. Je suis Allen, et toi ?
On m'avait conseillé de le faire parler, mais je n'avais a priori pas besoin de le pousser à la parole. Et puis, l'inconscience ça me connaissait, si ce mec s'apprêtait à tomber dedans, je le verrais tout de suite. Je n'étais pas médecin du corps, mais je savais soigner la conscience. C'était déjà ça. A vrai dire, ça s'avérait pratique lors d'un accident traumatisant pour la victime. Je recevais souvent des patients traumatisés et je les aidais à surmonter ce traumatisme. Cela dit, ça ne semblait pas vraiment être le cas de cet homme. Pour cet accident, du moins. Je ne connaissais pas le reste de sa vie, je ne pouvais pas juger.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 450
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen EmptyDim 11 Nov - 14:32

A défaut de réussir à dire quelque chose de compréhensible, je grognais. Je n’avais pas envie de rester par terre. J’imagine qu’un esprit intelligent avait bloqué le périmètre pour que personne ne tenter de me rouler à nouveau dessus, histoire de m’achever. Sincèrement, ça aurait pu être pire. Heureusement qu’il y avait encore des gens bon dans cette ville. Merde, même une voiture qui me passe dessus ne suffit pas à m’empêcher de faire ses jeux de mots pourris.

Je m’accrochai au gars qui était venu m’aider. J’avais aucune idée de qui il était et d’où il sortait. Mais il était tout ce que j’avais dans l’immédiat. Je n’avais rien, ni personne d’autre à qui m’accrocher alors, le pauvre, il allait encore devoir me subir un moment. Mon interlocuteur me demanda si j’avais quelque chose de cassé. Qu’est ce que j’en savais moi ? J’avais mal partout et je suis pas médecin. Je grognais encore, vu que c’était mon meilleur moyen d’expression avant de réussir à formuler :

- Jsais pas… Je pense pas… J’ai surtout mal aux côtes et au crâne…

Peut-être que j’avais une côte ou deux de fêlé. Et ma tête avait quand même bien claqué contre le béton,...

- On se croirait à un lendemain de cuite….

C’était tout ce dont j’étais capable de penser pour comparer. Très classe. Le type au dessus de moi appela les secours, alors que mon esprit était en train de se barrer de nouveau ailleurs. Et je serais possiblement retombé dans les vapes s’il n’avait pas raccroché et commencé à me parler.

- Merci mec… Teddy… Moi c’est Teddy. Tu passes souvent par ici ?

Quelque chose me disait que rester conscient serait mieux. Donc ok, ma question sonnait comme celle d’un gros lourd qui drague en boîte, mais vu le contexte, il y avait peu de chances pour qu’Allen pense que je le drague quand même. Mais j’avoue, je serais pas dans un état pareil, ça aurait pu arriver. Il était pas désagréable à regarder comme type.

Les secours finirent par arriver, j’avais aucune fichue idée du temps que ça leur avait pris. Une bonne femme d’une quarantaine d’année pris la place d’Allen pour m’examiner et me faire passer quelques test. Bref, de mon avis, tout ce bazar fut assez long avant qu’on m’aide à me relever, qu’on m’examine à nouveau, me colle des pansements là où j’étais apparemment blessé. D’après les secours je n’avais rien de grave, j’étais plutôt solide comme gars, mine de rien. Il ne faudrait cependant pas que je me lance dans le sport extrême dans le jours à venir.

Alors qu’on s’occupait de moi, il y avait un type qui discutait avec Allen. Je me demandait ce qu’il lui racontait. Il lui demandait peut-être des détails sur ce qu’il s’était passé. C’était rien le bordel cette histoire. Le chauffeur de la voiture était là aussi et vint s’excuser. Vu que j’étais pas mort, je lui dit que c’était pas si grave, c’était un peu ma faute aussi. Bref, il reparti soulagé de savoir que j’allais pas le poursuivre en justice. J’avais pas envie de me prendre la tête avec ça de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We rise by lifting others.
Allen Kalon
Messages : 59
Localisation : Arcadia Bay
Emploi/loisirs : Hypnothérapeute
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen EmptyMer 14 Nov - 20:25



Ah ça, pour un lendemain de cuite, il avait pris sacrément cher. Combien de verres fallait-il boire pour arriver à un tel état ? Je préférais ne pas le savoir. Sa comparaison de cet accident à un lendemain de beuverie me fit rire, mais je ne le lâchai pas néanmoins. Il avait l'air au bord du gouffre, aussi chacune de ses réponses me rassura. Il n'avait pas l'esprit clair, mais il se souvenait de son nom. Teddy. J'espérais qu'il ne délirait pas et que ça n'était pas en réalité le nom de son nounours quand il était petit, je craindrais le traumatisme crânien. Si j'étais docteur, j'aurais pu vérifier qu'il n'avait rien de grave, mais manque de bol pour lui j'étais thérapeute. Il n'avait pas besoin de moi pour triper, son accident l'avait déjà envoyé voir les nounours du ciel.

- Je passe souvent par là ouais. Je m'appelle Allen.

Je me demandais bien comment il était dans son état normal. Il avait l'air déluré, son absence de panique me montrait qu'il n'avait pas froid aux yeux. Il venait de se prendre une voiture dans la gueule et il ne pleurait pas un torrent de larmes. Il n'avait pas l'air si choqué que ça. Avait-il l'habitude de se blesser ainsi ? Ou ne comprenait-il pas encore ce qui lui arrivait ? J'espérais pour lui qu'il ne se prenait pas un véhicule par semaine, ça ferait lourd sur le dossier médical.
Les secours arrivèrent enfin et je pus laisser Teddy se faire examiner. Je regardais à quelques mètres pour laisser de la place aux secouristes. Il n'avait pas l'air si mal que ça, il avait eu de la chance. Il était assez étrange, ce type, mais j'aimais bien son air. J'étais curieux de savoir comment il était en général. Il devait être pas mal, en bon état. Pour l'instant, sa belle gueule était abîmée, mais autrement il devait attirer quelques regards intéressés.
Je m'approchai de lui une fois les secours au courant de toute l'histoire. Je n'avais pas eu grand chose à raconter, le responsable de l'accident étant là en personne. Il finit par partir, mais je ne me voyais pas faire de même. Je devais m'assurer que la victime avait un moyen de transport. Je le voyais mal rentrer chez lui dans cet état. Il avait beau être conscient et sans blessure grave apparente, si les secours ne l'emmenaient pas il allait se retrouver tout seul sur la chaussée.
- Ils doivent t'emmener ? demandai-je d'emblée.
Au moins, je serai fixé. J'aurais été plus utile que le chauffeur lui-même. Teddy, lui, s'en sortait plutôt bien finalement, si on considérait le fait que des gens mouraient dans de tels accidents.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 450
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen EmptyMer 14 Nov - 22:57

Je sais pas trop ce que j’allais faire des infos qu’Allen m’avait donné. Enfin ça me servait à quoi de savoir qu’il passait souvent par là hein ? Il fallait vraiment pas en demander beaucoup à mon cerveau défoncé par une voiture. Heureusement, les secours se pointèrent vite pour tenter de me remettre sur pied. Cela pris un moment et au final, ouais j’avais rien de bien grave. Il faut dire que la voiture roulait pas bien vite et avait freiné rapidement. Pas assez pour ne pas me rentrer dedans, mais assez pour limiter les dégâts quoi.

Je savais pas trop ce que j’allais faire maintenant d’ailleurs. J’avais toujours le cerveau un peu choqué et traumatisé par l’accident. En vrai, je m’étonnais d’être aussi calme. Quoique, j’étais d’un naturel calme. Là, je devais surtout avoir l’air défoncé et pourtant les secours ne m’avaient pas filé de morphine ou de truc du genre (ouais faites pas chier avec les détails médicaux, je suis pas médecin). Si on devait me demander ce que je ressentais là tout de suite… Je dirais que je me sentais surtout con et perdu. Il y avait eu tellement de monde à s’activer autour de moi pour pas grand chose au final.

Je pensais d’ailleurs que tout le monde allait se casser aussi vite qu’ils étaient arrivé et que j’allais me retrouver tout seul en plein milieu de la rue. Avec la chance que j’avais si on me laissait en plein milieu de la rue, il y avait possibilité pour qu’un seconde voiture me passe dessus d’ailleurs. Mais apparemment Allen était pas un de ces types qui fit sa BA du coup et se casse, fier de lui raconter sa journée à sa bonne femme. Il revint me vers moi pour me demander le verdict des secours.

- Nan, pas besoin de m’emmener apparemment. Faut juste que je reste au calme un moment, que je tente pas de sport trop extrême dans les jours à venir et que je regarde des deux côtés de la route la prochaine fois que je traverse.

Je parlais quand même beaucoup pour un mec qui a faillit se faire rouler dessus. Mais comme je l’avais dit plus tôt, ça ressemblait presque à un mal de crâne de lendemain de cuite et… Croyez-moi, ça, je connaissais bien.

- Je voudrais pas abuser de toi mais… Ta proposition m’aider à rentrer tient toujours ?

J’avais vraiment pas envie de rester tout seul en plein milieu de la route. Je vous jure, je jouais les fanfarons là, mais j’allais avoir super peur de passer une route tout seul dans les jours à venir. Ca m’apprendra à être plus prudent tient !

- Merde, j’habite où…


Je fronçais les sourcils en fixant un point au sol. Réfléchir me faisait encore plus mal au crâne. Et j’étais déjà pas un pro de l’orientation en temps normal, alors je vous raconte pas dans un état pareil. J’avais beau faire de mon mieux pour me creuser l’esprit, il y a rien qui me venait. C’est super con pourtant, parce que je connais bien Arcadia Bay quand même, c’est pas une grand ville non plus. Mais là, c’était le vide total quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We rise by lifting others.
Allen Kalon
Messages : 59
Localisation : Arcadia Bay
Emploi/loisirs : Hypnothérapeute
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen EmptyMer 21 Nov - 20:17



Ils n'avaient pas besoin de l'emmener. C'était bon signe. Je n'aurais pas été témoin d'un homicide involontaire aujourd'hui. Je n'avais pas un très bon karma, j'avais tendance à tomber dans les pires situations sans rien demander. Cela m'avait appris à réagir vite. Ma formation en psychologie, hypnose et programmation neuro-linguistique m'aidait à analyser les situations pour résoudre les problèmes au plus vite.
Sauf qu'ici, il n'y avait pas de problème à résoudre. Il n'y avait que Teddy, sonné, qui demandait de l'aide pour rentrer chez lui. Et il ne se souvenait pas d'où il habitait. Je pensais à l'amener sur le trottoir pour réparer son amnésie, mais il était déjà bien sonné et une transe hypnotique n'était pas la bienvenue dans ces conditions. Il ne restait donc qu'un moyen pour aider Teddy.

- Je n'habite pas très loin. Tu peux venir te reposer le temps de te souvenir. Je vais quand même pas te laisser à la rue.

Je l'aurais pu, mais ça n'aurait pas été très gentil, et j'étais un bon gars, dans le fond. Je l'aidais à se lever, passant son bras autour de mon épaule et le maintenant de mon bras libre par la taille. J'espérais qu'il puisse marcher normalement vite, mais je ne voulais pas qu'il s'évanouisse non plus et s'étale par terre à nouveau. Il avait assez tapé le bitume pour aujourd'hui.

- Tu veux venir ou tu préfères appeler un proche ? Si ton téléphone a survécu à l'accident...

Je doutais qu'il se souvienne d'un numéro de téléphone, et si son téléphone portable - il devait bien en avoir un sur lui - fonctionnait encore, il pourrait contacter un proche pour venir le chercher et le ramener chez lui. Dans tous les cas, je n'étais pas libre de sitôt. J'avais l'impression de devoir absolument aider Teddy. C'était la culpabilité dans ma tête, cette dangereuse culpabilité, qui m'ordonnait d'aider, de ne pas lâcher avant d'être certain que Teddy se portait bien. Et je ne pouvais pas repousser cette culpabilité, car je savais ce qui était arrivé lorsque je ne l'avais pas écoutée.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 450
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen EmptyJeu 29 Nov - 23:58

Merde, j’étais totalement perdu. A croire que cet accident m’avait grillé le peu de neurone qui me restait. Je plaignais vraiment Allen, il ne savait pas dans quelle genre d’aventure il venait de s’engager. J’osais imaginer que si ça l’embêtait tant d’être ici, il serait déjà reparti chez lui. Surtout qu’il venait tout juste de me dire qu’il ne vivait pas très loin. Il me proposa même de venir chez lui pour me reposer, le temps de me souvenir où j’habitais. Là encore, il fallut un instant à mon cerveau pour analyser la proposition, la comprendre et, de toute façon, est-ce que j’avais une meilleure option hein ?

- T’es un ange mec…


Allen m’aida à me lever et passa mon bras sur ses épaules pour me soutenir pendant qu’on marchait. A priori, ça allait, je n’allais pas m’effondrer non plus. Mais je n’osais pas non plus le repousser. Alors même si j’aurais bien pu marcher tout seul, je restais accroché à Allen. Et je sais pas, j’aimais bien ce gars. Sûrement parce qu’il venait de me sauver la vie, oui… C’est une bonne raison je pense.

Pendant qu’on marchait, Allen évoqua l’idée d’appeler un proche pour qu’il/elle vienne me chercher. Mon portable. Je fronçais les sourcils et de ma main libre, je vérifiais mes poches. Je n’eus pas trop de mal à trouver l’appareil en question dans une de mes poches arrières. Non mais j’hallucine. Mon téléphone n’avait même pas une égratignure alors que ce n’était pas une Nokia 3310.

- Pff… Regarde ça, même mon portable est moins amoché que moi. C’est injuste.

Je lâchais un soupire et appuyait sur la touche pour le déverrouiller et… Plus de batterie. C’était bien ma veine ça. Mon portable était dans un bon état, mais il ne s’allumait pas. J’aurais dû le recharger avant de sortir, si j’avais su. Enfin si j’avais su j’aurais sans doute pu éviter cet accident. C’était fou ça… Si j’étais arrivé une minute plus tôt ou une minute plus tard, je serais sûrement déjà chez moi à l’heure qu’il est.

- Je crois que j’ai plus trop le choix… Eventuellement, je peux juste squatter quelques minutes, le temps que mon tel recharge ?


Je m’en voulais d’exploiter la gentillesse d’Allen comme ça.

- Je te revaudrais ça, c’est promis.


Sérieusement, dans mon malheur, j’avais eu de la chance de tomber sur un type pareil. Nous nous rendîmes donc chez lui et il ne m’avait pas mentit. Il habitait vraiment pas très loin. Habituellement, ça ne me dérangeait pas trop d’aller chez les autres. J’étais un bon squatteur diront nous. Mais là, c’était différent, je ne connaissais pas du tout Allen.

- Oh, sympa ton appart’... Ca fait longtemps que tu vis ici ?

Quitte à ce qu’on reste ensemble un moment, autant entamer un peu la conversation, et je vous avoue, je n’avais rien d’exceptionnel qui me venait à l’esprit là tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We rise by lifting others.
Allen Kalon
Messages : 59
Localisation : Arcadia Bay
Emploi/loisirs : Hypnothérapeute
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen EmptyVen 28 Déc - 20:39




Son portable avait étonnamment bien tenu le choc. Cela dit, avec sa batterie nulle, je commençais à penser que le karma existait réellement, et que Teddy avait dû lui faire quelque chose de pas cool. C'était une sacrée mauvaise journée pour lui, pourtant il gardait l'humour. Ce n'était pas un type anodin.
Il accepta  finalement de venir chez moi et je l'y emmenai en portant une attention discrète à sa démarche. Vu comment la voiture l'avait frappée, j'étais étonné de le voir en si bon état. Il avait eu un coup de chance, après la malchance de s'être fait renverser. Etais-je vraiment en train d'associer la chance à un accident de voiture ? Cette journée cassait ma routine habituelle. En quittant le boulot, il ne m'était pas venu à l'idée que j'assisterais à un accident de voiture et que de cet événement un jeune homme - plutôt bien bâti, il fallait le souligner - se retrouverait sur mon canapé. Non pas que ça me déplaise, j'en étais seulement surpris.
- Pas si longtemps, non, éludai-je en apportant du thé et du sucre. Je te propose pas d'alcool, je n'en ai pas, et de toute façon vu ce qui vient de t'arriver, je ne le recommanderai pas.
Installé à mon tour, je me servis une tasse et lui proposai du thé d'un signe de la main. J'imaginai que le mieux était de donner du sucre à quelqu'un qui venait de subir un choc, mais Teddy réagissait bien, outre la petite perte de mémoire. Heureusement, j'en connaissais assez sur le cerveau pour l'aider à se souvenir de son lieu de vie.

- Toujours aucun souvenir ? demandai-je néanmoins. Je ne dis pas ça pour que tu t'en ailles, t'en fais pas, je demande seulement où ça en est.
Je n'avais pas prévu de recevoir quiconque ce soir, mais ça ne me déplaisait pas. J'étais un homme assez curieux pour vouloir que Teddy reste encore un peu et me parle de lui. Qu'est-ce qu'un mec comme lui pouvait bien faire dans la vie ? Etant donné ce qui s'était passé plus tôt dans la rue, je n'en avais aucune idée. Ses vêtements non plus ne m'indiquaient rien de particulier, et son air perdu n'allait pas m'aider à deviner. Pourtant, j'étais très bon à ce jeu-là. Mais Teddy n'était pas là pour jouer. Il n'était pas un divertissement. Bien que je sentais rien de négatif en sa présence.
- Tu te souviens de ce que tu fais dans la vie, ou c'est aussi flou ?
J'en profitais peut-être un peu pour lui extirper quelques informations. Mais au moins, je n'avais pas de mauvaises intentions. Au contraire, si sa perte de mémoire était plus importante qu'on ne l'imaginait, le cerveau de Teddy était entre de bonnes mains.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'll be needing stitches feat. Allen   I'll be needing stitches feat. Allen Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'll be needing stitches feat. Allen
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» « O.K sera notre toujours » {feat. Allen}
» Allen walker (fini)
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Présentation Allen Walker
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: THE PAST IS IN THE PAST :: Les flashbacks-
Sauter vers: