Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue

 :: LIFE IS STRANGE :: Présentations :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 21 Sep - 20:52
One person can make the difference.
Kyle Davis
Messages : 288

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Davis
Break Free From Everything

behind my smile, I bite



Kyle n’est ni un enfant de cœur, ni un garçon facile à vivre. Du moins, si ce n’était pas le cas auparavant, c’est désormais une autre réalité bien ancrée dans sa vie. Adepte du cynisme et de l’ironie, sans être le plus éloquents des hommes, il manie néanmoins avec une aisance étonnante tous les mots qu’il emploie. De fait, il n’est plus à prouver que le jeune homme se plait à instaurer le trouble chez les autres, de part de discrètes manipulations verbales qui ne vous mènent bien souvent qu’à un constat : il vous a roulé d’un bout à l’autre.

Néanmoins, le plus marquant quant à sa personnalité reste ce manque partiel d’empathie et d’émotion. Il ne va pas jusqu’à être vide, en réalité il est même plutôt expressif dans son attitude et ses gestes, mais cela n’atteint jamais son regard. Il a du mal, avec ce genre de choses, tout ce qui concerne affection et sociabilité. Il n’est pas asocial. Pas même un sociopathe, loin de là. Mais demeure cette entrave légère qui le pousse à adopter une attitude parfois déplaisante.

Offrant un beau contraste avec ce vide interne parfois pesant, Kyle est un jeune homme impulsif et sanguin. Pas bagarreur outre mesure, bien qu’il faille entendre par là qu’il n’ira pas chercher de lui-même les ennuis, il sera en général celui qui portera la première parole acide ou le premier coup. Mais vous devez bien vous en douter, pas vrai ? Envoyer un poing dans la mâchoire est plus aisé qu’appuyer sur la détente. De là à dire qu’il n’est qu’un aimant à disputes, il n’y a qu’un unique pas. Pourtant, il possède une facette plutôt douce, et calme lorsque l’on s’entête à creuser derrière ce mur d’amertume et de colère permanente.

Enfin, un point important à son propos, c’est que sa sortie de prison le pousse à vivre sans conditions. Il est en constante recherche d’adrénaline, de frissons et de cette excitation noire qu’il avait ressentie à l’époque. Il ne l’a jamais retrouvé. Le fait de prendre tous les risques permet au moins de se dépenser et de ne plus y penser. Tourner la page ? Peut-être.



a piece of my broken me


+++

Il n’est pas uniquement un jeune homme violent et caractériel ; en réalité il est même plutôt doux et calme à première vue. Fait notable et pourtant inconnu du grand public, il voue un certain attachement aux peluches. C’est ridicule, il le sait, mais il craque toujours au moins une fois dans l’année face à des rayons pleins.

+++

Il a certains tics, certains plus remarquables que d’autres. Celui que vous risquez de noter le plus aisément, c’est qu’il se frotte son pouce contre son index lorsqu’il nage en plein stress, ou en surplus d’émotion. De même, il lui arrive de se gratter le bras avec plus de vigueur qu’il n’en faudrait. Entre autres, des claquements de langue ponctuent son agacement, et il prend toujours deux pailles dans un verre. Inutile ? Oui. Mais c’est une habitude comme une autre.

+++

Il parle avec les mains. Beaucoup, tout le temps. Il n’est pas capable de s’en empêcher, peut-être un vestige des jeux presque silencieux faits avec sa sœur. Entraver ses bras revient à lui retirer presque la moitié de sa capacité à discourir.

+++

Il fume et boit sans concession, mais n’en arrive que rarement au point où il doit décuver. Il n’apprécie pas spécialement le goût, plutôt la sensation, mais soit sa tolérance est élevée, soit il ne pousse jamais ses limites bien loin. Excellente question.

+++

Il voue encore à ce jour une affection profonde envers sa sœur, malgré tous ses problèmes. Elle est une des seules à trouver grâce à ses yeux. Il ne semble pas réaliser qu’elle a souffert plus que lui, d’un certain point de vu.

+++

Son séjour dans l’univers carcéral lui a laissé quelques séquelles, dans le sens où sa méfiance est aiguisée, qu’il a bien du mal à se confier ou à faire confiance, et qu’il a développé une grande allergie à tout ce qui se rapproche de la justice. Il n’ira pas jusqu’à paniquer en voyant la police, mais risque bel et bien de s’en éloigner, voir de changer de trottoir.

who are you?

18 ans.
Serveur, cherche autre chose.
Célibataire.
Pansexuel.
Américain
Moyen à bancale.
Tricot Rayé.
feat Niclas Gillis
in real life
Je m’appelle PERSONNE. Aka Vuoksi, en général, parce que c’est bien. J’ai 18 balais, et je suis en prépa d’école d’ingénieur. J’ai découvert le forum grâce à KittyKate.
avatar by MOI. ☆ icon by Uh.



It keeps me Alive


Les personnes les plus dangereuses ne sont guère celles qui ont besoin d’antécédents pour frapper. Il s’agit au contraire de ceux qui agissent sur une impulsion, sans raison et sans cause. L’effet, en revanche, est inévitable. Un jour venu, l’ange se révèle sous le plus mauvais angle, et alors commence la déchéance. Kyle n’avait jamais connu misère ou douleur, quelles que soient les fables qu’il peut conter aux plus naïfs. Mais telle est la réalité, et ainsi commença une chute qui ne trouve pas encore sa fin.
I


Le confort et la tranquillité. Ce sont deux choses dans lesquelles il avait toujours évolué. New-York , qui fait rêver certains, était une part de ce refuge. La banlieue, plus calme que la folie des grandes villes, berçait l’enfance du gamin qu’il était. Cette bulle, car c’est ainsi qu’elle s’appelait pour lui, pour eux, offrait une paix relative savamment entretenue par des parents aimants. Et lui aussi, il aimait ses parents, et pas uniquement à cause des peluches qu’ils lui cédaient à la suite de quelque caprice. Plus encore que ses parents, il aimait sa sœur. Une jumelle de douceur à laquelle il vouait une affection toute particulière, inconditionnelle. Et elle partageait ses rêves fous et colorés, ses histoires imaginaires de petit garçon, et c’était à ses yeux la meilleure des petites sœurs -car tout jumeau qu’il fut, il soutenait évidemment qu’il était l’aîné. Il gravitait, autour d’elle, autour de ce petit monde, comme un électron turbulent mais toujours proche, retenu par ce lien fort qui les unissait.

Elle était la seule à comprendre ses jeux, à les rendre si vivants malgré leur silence et leurs bruits étranges. Des regards échangés à table, des demi-sourires de garnements lors de quelques bêtises qu’ils firent, tout cela attestait alors d’une complicité innocente et d’une douce alchimie. Ils parlaient sans paroles, communiquaient sans langage, et se comprenaient sans explication. Alors, lorsque Kyle était seul, il ne l’était jamais vraiment. La forêt accueillait leurs jeux, sans exception, et lorsque sa sœur en venait à lire des choses qu’il ne parvenait à apprécier, le blondin s’enfuyait à un mètre ou deux à peine pour lui-même se plonger dans des pensées à lui seul, des secrets de mioche. La seule présence de Violet suffisait alors à lui donner du baume au cœur et l’apaiser un peu.

A tout enfant, néanmoins, succède un adolescent. Les bois ne connurent bientôt plus d’épopées silencieuses.

II



Il entendait, les mots, prononcés derrière les murs de sa chambre. Crise d’adolescence. Une phase. Juste un mauvais moment à passer, selon eux. Mauvais moment ? C’était faux. L’excitation en lui était si grande qu’il en peinait parfois à respirer. Il se souciait peu de leur causer du tort. Voilà bien des années qu’il n’avait prononcé la moindre excuse, la moindre forme de compassion semblant s’effacer de son cœur. A moins qu’elle n’y ait jamais planté ses racines. Il se plaisait à penser qu’il ne ressentait rien lorsqu’il sentait l’accent inquiet dans la voix de sa mère, mais il savait également que c’était faux. Il peinait à croire qu’il s’apprêtait à faire ce grand saut vers l’inconnu. Il en avait envie. Cela le rongeait, le brûlait de l’intérieur au point de l’éveiller la nuit.

Mais telle était la situation de l’adolescent : il n’avait aucun problème. Ses notes chutaient en raison de la plus totale des mauvaises foi, et son esprit était de toute manière bien trop accaparé par ce qui faisait frémir tout son être. Il l’avait vu, par hasard. Il cherchait une pompe pour remettre un peu de pression au pneu d’un vélo, rien d’autre, ça il en était jusqu’alors persuadé. Son regard bleu, dur, avait glissé sur le métal rutilant, la crosse impeccable, et il avait senti s’ébranler tout son corps jusqu’à son cœur qui, jusque là calme et monotone, s’était emballé. Il avait refermé le tiroir en se promettant de ne plus y penser.

Il y pensait. Il y pensait, encore et encore. Il sentait monter le désir en même temps qu’il faisait diminuer ses paroles. Le sang coula, le long de son bras pâle. Il n’avait pas même encore appris à vraiment se raser, tout blond qu’il était, mais la lame était déjà d’usage. Cela le fascinait. C’était apaisant. Mais la douleur était trop grande, et la félicité ne dura pas. Il lui fallait… Plus. Davantage. Un éclat de fer. Qu’est-ce que cela pourrait faire ? Est-ce qu’il… Ressentirait plus, des choses inédites, plus grandes encore que tout le reste ? Tic. Tic. L'horloge tournait. Les dés étaient jetés dès l’instant où le grain de psychose s’était faufilé en lui.

Et la peur succéda ensuite, prenant place, écartant tout le reste tandis que l’échéance approchait. Violet. Violet et sa douceur, ses yeux tendres qui lisaient en lui comme s’il était une part d’elle. Il ne pouvait se permettre cela. Pas alors qu’il commençait à se faire à l’idée. Alors il s’enferma. Il prit la décision sur un coup de tête, sans préavis, du jour au lendemain.

III


La solitude lui offrit les bras de l’ennui et de la patience. Il avait besoin de temps. Savez-vous combien se lancer est difficile ? Non. Bien sûr. Ils sont bien rares à le savoir. Il savait qu’il n’aurait sûrement qu’une chance pour vérifier ce qu’il voulait. Pour cela, il devait échapper à sa sœur. Elle qui pouvait ruiner tout ce qu’il planifiait, elle qui saurait, le trahirait et rendrait toute envolée impossible. Le risque était trop grand à jouer, et il ne le tenta même pas.

Toc.

Toc.

Presque chaque soir, il écoutait les coups donnés à sa porte, yeux ouverts dans le noir, bleus et glacés, la lame tournant dans sa paume alors même qu’elle n’avait plus été utilisée. Et une nuit, il décida qu’il ne tenait plus. Il ne le réalisa que lorsqu’il tira l’arme de son sac. Ce ne fut pas l’euphorie. Il resta étonnement calme, et ce fut ce qui perdit tant de personnes. A grands tirs aveuglés d’excitation, il n’aurait guère touché qu’une épaule, tout au plus. Mais malgré les palpitations dans sa poitrine, et son bras qui tremblait -oh si, il tremblait, car c’était un savant mélange d’horreur et de joie morbide qui le prenait-, il était d’une précision chirurgicale. Glacé devant le sang. Sourd aux cris, sourds aux pleurs.

Toc.

Le bruit de l’arme qui tombait au sol. Il avait le sentiment de s’être pris une détonation dans la poitrine. Sa sœur semblait avoir vu un monstre, et il ne le comprenait pas. Il ne le comprend toujours pas. Quel mal y avait-il alors à ressentir cette violence triviale, ce feu ardent dans ses veines ? Il se mit à lui en vouloir, à l’instant, mais cela se dissipa. A la place, il se sentit perdu, parmi les corps, mais n’eut pas le loisir de s’y attarder. Déjà, quelqu’un se jetait sur lui. Le reste fût noyé dans la décharge d’adrénaline qui le poussa à se défendre. Se défendre… Ce n’était pas de sa faute, après tout. Simplement un mauvais lancé, un dé qui avait ripé sur la surface d’un grand plateau de jeu.

IV



Le visage de sa mère, défiguré par la peine la plus crue et l’horreur la plus vive. Son père, qui affichait ces mêmes émotions mêlées à la colère. Kyle était fichu. Il était jeune, mais il le savait. Il resta calme et lointain durant toutes les procédures. Peut-être savourait-il, même si son visage semblait plein de remords. Il avait vite compris que c’était celui-ci qu’il devait afficher pour être plus tranquille. La haine et la rancœur ne le touchaient pas, pas si profondément du moins. Il n’avait pas revu sa sœur. Il ne la revit pas non plus derrière les barreaux et cela planta une dague de glace dans sa poitrine.

Kyle Davis. 13 ans. Condamné pour meurtre. A quelques mots près, c’était le topos, le panneau qu’il affichait autour de son cou. Tant pis. Ce pan ci de l’histoire est vague. Quand bien même vous parveniez à cueillir ses confessions, jamais il n’en offrira une même version à deux personnes. Maison de redressement, prison pour mineur, l’un comme l’autre échapperont à sa bouche de façon alternée. L’essentiel reste qu’il en a écopé pour cinquante années. Cinquante ans, c’est long, à 13 ans. Il comprit alors tout son intérêt dans le fait de ne plus faire de vague. Ce furent cinq années douloureuses. La bulle avait explosé. Il était un assassin. Les gardiens le méprisaient, les autres détenus, mineurs également, le couvaient d’un œil méfiant.

Il n’avait pas la tête de l’emploi. Une gueule d’ange, à première vue, mais des yeux glacés. Rien ne fut une partie de plaisir. Vivre. Supporter. Fermer sa gueule, courber l’échine, pleurer sur des méfaits dont il gardait l’unique souvenir d’une intense chaleur dans son corps. Vivre avec la haine de sa sœur dont il ignorait tout. Le seul regret, le plus amer. Il était persuadé qu’il lui manquait. C’était… Normal. Le lien était mort avec les dernières bribes d’enfance, mais il se flouait à l’ignorer.

Bonne conduite. Ces mots sonnaient un glas délicat à ses oreilles. Il n’avait plus parlé depuis bien longtemps. Pas de façon longue, du moins. Cinq ans. De l’enfance à l’âge presque adulte. Il ne savait même pas combien il avait changé. Il ne se regardait même plus dans la glace. A quoi bon ? Il mourrait sans doute en ces lieux. Mais le sort était joueur, et la majorité associée à son attitude irréprochable, sans doute couplé à un manque de place, l’éjectèrent allégrement vers une liberté longtemps oubliée. Le début d’une toute nouvelle ère pour lui.

V


Kyle ne chercha pas à rentrer. Il ne chercha pas plus à retrouver des liens avec le passé. Il avait passé son temps à méditer à cette sortie. Pensez-vous qu’il était idiot ? Il ne l’est guère. Il n’y avait plus rien de bon pour lui à cet endroit. Il risquait tout au plus de croiser des victimes encore en vie, des parents affligés, des reproches et du malheur. La seule chose qu’il lui restait, à minces espoirs dans son cœur, c’était sa sœur. Alors il la chercha elle. Et il la trouva, tout débrouillard qu’il était. Sans essayer de comprendre sa fuite, sans essayer de se poser et d’hésiter. Arcadia Bay. Elle était là, c’était tout ce qu’il possédait. Mais il n’alla pas tête baissée la retrouver. La rumeur de sa libération, peut-être, remonterait aux oreilles de la jeune fille. En attendant son heure, le désormais jeune homme décida de se débrouiller. Sa belle poire, ainsi que l’anonymat relatif du lieu lui permirent d’obtenir bien vite un petit travail alimentaire, qui lui permit de s’installer. Alors il ne vit pas dans le luxe, mais il vit. Il est libre. La page se tourne.

Les souvenirs demeurent, et ressurgissent parfois. Si ce n’est qu’il était un cauchemar revenu à la vie.


Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Sep - 21:35
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 665
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenuuue Kyle What a Face !

Oh god ! Cet avatar ! Je pensais pas le voir un jour sur un fo ! Il était dans ma liste des éventuels avatars à jouer un jour Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 4041958914 ! Je peux donc qu'approuver ce choix oo ! Puis je trouve qu'il colle bien au perso aussi oo ! Enfin, cpas mon scéna mais... Arhem ! Super choix de vava, de scéna, on est content de t'avoir dans nos rangs !
Bon courage pour finir ta fiche ! Si tu as des questions ou besoin d'aide, n'hésite pas hein ! Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 1364328705
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Sep - 22:17
One person can make the difference.
Kyle Davis
Messages : 288

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Aaaah merci bien! Et ouaip, cet avatar m'a fait de l'oeil, je vois que j'avais raison de flasher dessus Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 897117458

A priori j'ai terminé, reste plus qu'à avoir le feu vert de soeurette -ou le non feu vert aussi o/- et bien sûr celui de l'équipe de choc de la validation!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Sep - 22:47
Invité
Invité
Anonymous
OMG ce perso est tellement cool ! Du coup bienvenue ! Faut qu'on se mp pour un lien soon ! Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 1364328705 Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 389211052
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Sep - 9:02
Creativity takes courage.
Violet Davis
Messages : 99
Localisation : bibliothèque
Humeur : pensive

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 1743988990 Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 1743988990 Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 1743988990
j'aime bcp ta fichette I love you
tout est parfait, ça va donner une chouette collaboration Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 4041958914
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Sep - 12:04
We rise by lifting others.
Tosca Evans
Messages : 138
Localisation : Arcadia Bay

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Salut et surtout bienvenue ! Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 3113439116
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Sep - 15:11
Creativity takes courage.
Tyler Wood
Messages : 317
Localisation : Blackwell Academy
Emploi/loisirs : Etudiant

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur le forum Kyle cheers Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 2645326263
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Sep - 15:46
One person can make the difference.
Kyle Davis
Messages : 288

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Aaaah merci tout le monde, c'est gentil Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 3450697094 Au plaisir de Rp avec vous, héhé Kyle Davis | Fantôme d'une enfance révolue 897117458
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Sep - 1:07
Knowledge comes, but wisdom lingers.
Teddy Scott
Messages : 665
Emploi/loisirs : Professeur de musique

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur

everybody dance now !

Bienvenue et félicitation pour ta validation tu peux désormais aller flooder comme il se doit, voter aux topsites (et passer faire un tour quand tu le voudras sur PRD et Bazzart poster un petit message gentillet sur le forum, si tu trouves quelque chose de bien choupinou ou non à dire What a Face) Voici les liens que tu devrais consulter pour mieux t'intégrer dans la communauté d'Arcadia Bay et partout sur le forum

Tu peux donc te créer des réseaux sociaux en cliquant par ici, te faire un cercle d'amis, demander des liens et te faire quelques ennemis aussi en cliquant par là et en effectuant quelques demandes particulières pour ton personnage !

Tu devras passer par ici pour répertorier ton pseudo ainsi que ton avatar, et tu pourras même t'inscrire (ou même créer) à un club ou une association en allant par là !
ici ou bien, si tu es étudiant, vient donc nous dire quel est ton cursus et ta spécialisation juste !

Pour finir, si tu veux créer ton scénario ou un ou plusieurs pré-liens, il te suffira d'y accéder en allant ici si tu es perdu, n'hésite pas à contacter l'un des admins qui se fera un plaisir de t'aider ! Amuse toi bien parmi nous !
ouiii
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: LIFE IS STRANGE :: Présentations :: Présentations validées-