Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Another one of those days. feat. Kate

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 184

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate EmptySam 15 Sep - 15:49

Tout devait rentrer dans l’ordre. Tout devait bien se passer à présent. Et pourtant, j’avais l’impression que c’était tout le contraire. Mais de quoi je me plaignais franchement ? J’avais rompu avec Logan, je m’étais débarrassée de l’alien dans mon ventre, je m’éloignai des personnes toxiques dans le genre de Victoria pour me concentrer sur mes relations avec des gens ouvert et compréhensifs comme Trevor. Pourtant, j’étais bien en train de craquer, je n’arrivais pas à me convaincre que tout allait bien, que je pouvais aller de l’avant. C’était terrible. Pourquoi je haïssais cette sensation de vide au lieu de la savourer ?

Je ne pouvais pas m’empêcher de me repasser la scène qui avait eu lieu avec Trevor quelques jours plus tôt. On avait eu du mal à se comprendre, ça, c’était sûr. Et je m’en sentais coupable. Parce que j’aimais passer du temps avec lui et j’avais quelque chose pour lui, mais je n’arrivais pas à déterminer si je devais suivre mon instinct ou si je devais suivre ma raison qui me disait de rester loin de toute relation pour le moment. Et j’avais surtout l’impression d’avoir fait n’importe quoi avec lui. Mais je faisais n’importe quoi avec tout le monde en ce moment. Même Juliet était assez distante sans que je ne sache trop pourquoi.

A cause de toutes ces pensées, je n’arrivais pas à dormir. Pourtant, j’étais bien, dans mon lit, en pyjama. C’était tellement insupportable que je fini par me relever pour boire quelque chose. J’aurais bien aimé quelque chose de chaud, mais je n’avais qu’une bouteille d’eau dans ma chambre. Peut-être faudrait-il que je songe à acheter une bouilloire ou une machine à café un jour. Ca pourrait être utile. Et m’épargnerai d’avoir à épuiser toute ma monnaie dans les distributeurs de l’école aussi. Je n’osais pas regarder mon portable, de peur d’avoir un message de Trevor qui me fasse encore plus regretter mon comportement récent à son égard.

J’avais l’impression d’étouffer dans cette pièce. Pourtant la fenêtre était déjà ouverte. Il faisait chaud ce soir, donc il n’y avait pas vraiment d’air qui entrait. J’entrouvis donc la porte en espérant créer un courant d’air. De toute façon, à cette heure-ci, il ne devrait pas y avoir beaucoup de passage dans les couloirs. Ainsi, j’étais assise dans mon canapé, avec mon verre d’eaux devant moi, à résister à la tentation que représentait mon portable. J’aurais pu appeler Trevor pour lui dire que ça allait pas, il aurait débarqué immédiatement, je le savais. Mais je ne pouvais pas toujours abuser de sa gentillesse et surtout des sentiments qu’il avait pour moi, comme ça. Je n’étais peut-être pas un ange, mais je n’étais totalement un démon non plus.

Quoique, j’avais parfois des doute sur qui j’étais réellement. Parce que clairement, ces derniers temps, je n’avais pas géré du tout. J’étais totalement perdue. Même ma mère l’avait remarqué et elle n’avait cessé de m’appeler dès qu’elle avait un peu de temps pour me donner des conseils… Mais il s’agissait surtout de, comment cacher ses cernes ? Comment avoir un teint éclatant même quand on est pas au top ? Et d’autres conseils bien superficiel. Je ne pouvais pas en vouloir à ma mère. Je savais qu’elle faisait de son mieux. Mais cela avait quand même tendance à m’énerver, parce que ce dont j’avais besoin, c’était de vrai conseils sur ce que j’allais faire de ma vie, pas sur ce que j’allais mettre demain pour ne pas ressembler à l’épave que j’étais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creativity takes courage.
Kate Marsh
Messages : 204
Localisation : Appartement de Teddy et Ophélia
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, violon, lecture
Humeur : En paix

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate EmptyDim 16 Sep - 23:10

 
It's okay to cry sometimes feat. Dana

Allongée dans mon lit, je fixais le plafond. Impossible de m'endormir, mon esprit refusait de cesser de fonctionner à toute allure et à tout heure. Mais ce soir, ce n'était pas l'inspiration qui me gardait éveillée mais la tourmente. Cent questions me brûlaient les lèvres et j'avais envie de les hurler si fort. Pourquoi ? Pourquoi moi ? Pourquoi moi seigneur ? Quand est-ce qu'ils oublieraient ? Oublieront-ils ? Comment ma famille réagirait-elle si elle l'apprenait ? J'étais terrifiée rien qu'à y penser.

Mon souffle se faisait court et ma gorge était sèche. J'étais en train de perdre pied. Tout dans ma vie m'échappait. Oh seigneur, pardonnez-moi mais je ne vois plus de lumière. Je continuerai à me battre mais... à quoi bon. Des larmes commencèrent à couler le long de mes joues. Je me sentais seule, horriblement seule... Je me remis à fixer le plafond, le regard mélancolique. Lointain est le temps des rires et du jeu. L'espoir s'échappait de mon cœur jour après jour. Mes blessures y ajouter des orifices de manière exponentielle et il n'y avait rien qui pouvait arrêter l'hémorragie.

Je tentai une dernière fois de m'endormir, fermai les yeux et commençai à compter les moutons. Mais comme je m'y attendais, ça ne marcha pas. Je me levai donc et fis les cent pas dans ma chambre. Comment m'occuper l'esprit pendant cette insomnie pour éviter de penser à tous ces démons qui m'assaillent ? Je décidai de sortir de ma chambre pour prendre un peu l'air. Dès que je fermai la porte, j'entendis un son provenir du couloir. Un son étouffé mais assez sonore pour l'entendre. Que faire ?

Mais je réalisai quelques secondes après que c'était des sanglots, tus et coupables. Je discernai dans la pénombre une faible source de lumière. Ça devait venir de la chambre de la fille en question. Sans rester statique plus longtemps, je me dirigeai d'un pas assuré mais également prudent vers la porte entrouverte. Par politesse, je toquai avant de murmurer avec un ton tendre :
"Hum... bonsoir, je m'appelle Kate Marsh. Je t'ai entendu sangloter depuis le couloir. Qu'est-ce qui ne va pas ?"
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 184

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate EmptyJeu 20 Sep - 20:23

J’avais fini par céder à mes sanglots. Tant pis, je ne pouvais pas me retenir et autant que ça sorte un bon coup. Ce n’était pas comme si qui que ce soit viendrait me voir à cette heure là de toute façon. Alors tant pis aussi si j’avais les yeux rouges et gonflés et que je ne ressemblait à rien. Je n’en pouvais juste plus de tout ça. Pourquoi est-ce que tout ne pouvait pas redevenir comme avant ? A une période où je n’avais pas à me forcer pour sourire, ou tout me semblait bien et logique. Je n’étais pas du genre à me laisser abattre par les événements comme ça. Allez Dana, ressaisit toi un peu, que dirait ta mère si elle te voyait dans un tel état ? Mmh, elle se mettrait sûrement à paniquer et tenterai n’importe quoi en espérant que ça m’aide.

Je n’avais pas songé un instant à ce que quelqu’un puisse m’entendre. En même temps, nous étions en plein milieu de la nuit. Il y avait peu de chance que quelqu’un passe dans le coin. Ainsi, je ne faisais pas du tout à d’éventuel bruit dans le couloir. J’étais bien trop perdue dans mes pensées. Ainsi, je fus surprise de voir une tête dans l’embrasure de ma porte. Elle ne ressemblait pas du tout à Jack Nicholson dans The Shining et heureusement ! Sinon j’aurais fait une véritable crise cardiaque. Elle était était arrivé calmement et s’était exprimé sur le même ton. J’essuyais mes larmes et tentais de lui faire un petit sourire.

- Bonsoir Kate je… Oui, je te connais un peu je crois… Moi c’est Dana. Dana Ward.

Il me semblait qu’elle était en photographie avec Victoria et Taylor. Elles avaient déjà dû parler d’elle. Puis il faut dire qu’on avait bien rit en voyant les affiches de son club aussi avec Juliet. Maintenant que j’y repensais, ça n’avait vraiment pas été sympa de notre part. Kate était simplement gentille et innocente. On aurait sans doute besoin de plus de gens aussi purs dans cette école. Je lui fis signe de me rejoindre. Quitte à parler, autant que ce soit ici plutôt qu’elle ne reste dans le couloir.

- Désolé de t’attirer là dedans… Je… J’ai juste du mal à faire du tri dans mes pensées je crois…

Ca me faisait bizarre de parler de ça à quelqu’un à qui je n’avais jamais adressé la parole auparavant. Mais je sais pas, il était tard, j’étais trop fatiguée et déprimée pour songer à ce genre de détail je crois. Quoique, j’avais un peu de mal à lui confier grand chose. Pourtant, j’avais l’impression que Kate était douée pour écouter.

- Et toi… Qu’est-ce que tu fais debout à cette heure ? Quoique… je sais pas trop quelle heure il est.

Je n’avais pas osé déverrouiller mon portable pour regarder. Peut-être que j’aurais un message de Trevor. Et je n’avais pas trop envie de savoir ce qu’il pourrait bien me dire. Sans doute quelque chose de gentil ou une bêtises encore, qui me ferait bien rire. Et cela ne me ferait que me sentir encore plus coupable de ne pas être capable de lui répondre et surtout de ne pas savoir comment je devais me situer avec lui. Je veux dire, au niveau de notre relation. J’avais l’impression de lui faire tellement de mal, Trevor ne méritait vraiment pas ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creativity takes courage.
Kate Marsh
Messages : 204
Localisation : Appartement de Teddy et Ophélia
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, violon, lecture
Humeur : En paix

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate EmptyDim 30 Sep - 16:38

 
It's okay to cry sometimes feat. Dana

Je n’avais pas encore réussi à distinguer l’identité de mon interlocutrice. Ce qui était sûr, c’est qu’elle était en proie à un profond chagrin. Du moins, c’est ce que je ressentais à travers ses sanglots étouffés. J’osais à peine m’approcher, appréhendant sa réaction de savoir que quelqu’un l’avait entendue. Mais finalement, elle me répondit d’une petite voix qu’elle s’appelait Dana Ward.

Je fis deux pas pour me trouver face à elle et je la reconnus tout de suite. C’était une cheerleader qui semblait être très appréciée de tout le monde. Elle était toujours très entourée. Du peu de fois qu’elle m’avait adressée la parole, elle m’avait parue très joyeuse et extravertie. Contrairement à Victoria et ses deux sbires, elle n’était pas mesquine ou prétentieuse. Mais après tout, je ne savais rien d’elle… Je n’aimais pas être méfiante envers autrui mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser qu’elle aussi avait regardé cette affreuse vidéo et que ça lui avait procuré un grand divertissement… Heureusement, elle m’interrompit dans mes désagréables pensées.

- Désolé de t’attirer là-dedans… Je… J’ai juste du mal à faire du tri dans mes pensées je crois…

Elle marqua une courte pause avant de continuer.

- Et toi… Qu’est-ce que tu fais debout à cette heure ? Quoique… je ne sais pas trop quelle heure il est.

Son ton dégageait une immense détresse, probablement malgré elle… Je me devais de l’aider, de l’écouter. Mes sentiments pouvaient attendre.

« Ne t’en fais pas, je te comprends très bien. Moi aussi j’ai du mal à faire du tri dans mes pensées comme tu dis. Je… j’ai de l’insomnie depuis quelque temps donc j’allais me rafraîchir un peu en me rinçant le visage. Et il est trois heures du matin… »

Je restais sur la réserve, hésitant à lui accorder ma confiance. Ce n’était pas vraiment nécessaire pour l’instant, je devais lui offrir mon aide, pas en demander…

« Tu peux me dire ce que tu as sur le cœur si tu en as envie… On se sent toujours mieux après, crois-moi. » proposai-je en lui offrant un sourire rassurant.

Voyant les larmes qui continuaient à couler sur ses joues mattes, je lui saisis la main et la serra vigoureusement pour bien lui faire comprendre que j’étais là pour elle. J’étais impressionnée par moi-même d’être si peu réservée avec Dana. Pourtant, j’avais toujours le sentiment d’être jugée ou méprisée lorsque je parlais à quelque élève que ce soit mais étrangement, elle me mettait à l’aise, sans avoir dit quelque chose en particulier. Je suppose que c’était lié au fait qu’on soit toutes les deux en souffrance, éveillées à trois heures du matin, incapables de se rendormir.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 184

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate EmptyLun 8 Oct - 18:51

Trois heure du matin n’était vraiment pas une heure pour être debout en effet. Mais quelque part, j’étais un peu rassurée de ne pas être la seule en proie à des insomnies. Ou tout du moins à penser trop pour pouvoir dormir. Je ne connaissais pas très bien Kate, à part les rumeurs qui traînaient à son sujet. Mais là tout de suite, je me sentais plus proche d’elle que n’importe qui dans ce dortoir. Elle ne jugeait pas, elle comprenait ce que j’étais en train de traverser, parce que, quelque part, on partageait un certain mal-être. Je me doutais qu’il n’était pas de la même origine pour elle que pour moi. Et bien sûr, je ne lui souhaitais pas d’être la proie de pensées qui lui torturait l’esprit.

Kate me proposa de se confier à elle. Elle ne me forçait pas la main non plus, mais m’encourageait vivement à le faire. Je ne saurais vraiment comment le décrire. Kate avait une sorte de douceur naturelle qui donnait envie de tout lui dire, alors qu’en temps habituel, je n’aimais pas pleurer devant des personnes que je ne connaissais pas et encore moins leur raconter l’origine de mon mal-être. Toutefois, là, c’était différent, Kate n’était pas n’importe qui. J’avais l’impression qu’elle pourrait comprendre et qu’elle ne voulait pas que je me confie à elle pour retourner ces informations contre moi. Je pouvais lui faire confiance.

- Mh… C’est un peu confus à vrai dire. Je sais pas trop où j’en suis. Parce que, j’ai toujours pensé que j’avais la situation en main quoiqu’il arrive. Que personne ne pourrait avoir une quelconque influence sur ma vie. Je sais, c’est un peu débile. Mais je sais pas, j’avais ma famille, Juliet, Logan, l’équipe de cheer, l’académie et… C’était simple.


J’avais du mal à expliquer toute la situation à Kate, on allait pas se le cacher. Après tout, on se connaissait à peine toute les deux. Donc pas évidement de lui remettre toutes les choses en place. Mais peut-être qu’elle en avait entendu un peu sur moi. Quoique, je doutais que Kate Marsh soit du genre à écouter les rumeurs. Puis quand on voit la tête de certaines d’entre elles, s’en tenir loin ne fait jamais de mal à personne.

- Il y a eu l’incident et depuis… Je sais plus. Enfin, je pensais que je savais. Je me disais qu’après l’avortement tout rentrerait dans l’ordre. Il me suffisait de quitter Logan, de rester loin de Victoria et proche de mes amis et tout irait bien. Mais il y a Trevor aussi et… J’ai tellement aucune idée de comment gérer ça. D’habitude je sais ce que je veux, je sais ce qu’il me faut, mais là… Non… J’aime beaucoup Trevor, mais je sais que lui il aimerait bien en avoir plus, même s’il reste adorable. Et je m’en veux pour ça. Je devrais pas continuer à passer du temps, j’ai l’impression de jouer avec ce qu’il ressent et d’en abuser…

Kate devait me trouver bête. Avoir des insomnies pour des histoires de garçons, vraiment. J’imagine que c’était de notre âge quelque part. Mais il y avait bien pire que ça.

- Mais je sais pas où j’en suis, je lui aie dit, j’ai besoin de… De temps. Mais j’ai peur qu’il l’ait pris comme un rejet et j’ai pas envie non plus. Enfin, je sais pas je… J’ai juste pas envie de m’engager dans quelque chose trop rapidement. Vu comment ça s’est passé avec Logan. Et je sais que Trevor est le total opposé de Logan, mais qui sait ? Puis j’ai peur de perdre mes amis aussi… Je sais qu’ils ne sont pas forcément toujours très sympa avec les autres, mais j’aime bien les membres du Vortex Club…

Enfin sauf Victoria, c’était une vraie pimbêche. Mais Juliet était ma meilleure amie, et je n’avais rien contre Taylor, Courtney, Zach… C’était un peu tendu avec Logan du coup, mais je pense pas qu’on reste tant en de mauvais termes non plus. Bref, j’avais l’impression de monopoliser la conversation. Ce qui était totalement le cas d’ailleurs. Kate allait vraiment regretter d’être venue dans ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creativity takes courage.
Kate Marsh
Messages : 204
Localisation : Appartement de Teddy et Ophélia
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, violon, lecture
Humeur : En paix

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate EmptyMer 19 Déc - 12:41

 
It's okay to cry sometimes feat. Dana

Il ne lui en fallut pas plus pour commencer à se confier à moi. Je retirai ma main pour qu’elle se sente plus à l’aise pour s’exprimer. Elle toussota un bon coup avant de prendre la parole. Puis, la voix un peu fébrile par moments, elle s’ouvrit à moi. Une grande vulnérabilité s’émanait d’elle tandis qu’elle me racontait son histoire. Son ex petit-ami, l’avortement, son ami dont la relation était assez ambigüe et cette sensation de perdre le contrôle de sa vie…

En réalité nous n'étions pas si différentes. Certes, nous n'avions pas le même genre de problème mais cette sensation de ne plus être maître de son destin, je la ressens tous les jours. C'est comme une cage dont les murs se rapprochent dangereusement chaque seconde. Un étau qui se resserre...

J'étais particulièrement attentive à ce qu'elle me racontait. Néanmoins, certaines choses m'échappaient, sûrement parce que je ne parvenais pas forcément à me mettre à sa place. Mais j'avais l'impression qu'elle était entourée de personnes qui étaient à l'origine de son mal-être, des personnes toxiques en somme et populaire comme elle est... je me disais bien qu'elle pourrait trouver d'autres amis ?

Quand elle finit son récit, je décidai de lui donner mon ressenti sur tout ce dont elle m'avait parlé :
"D'abord je voulais te dire que je compatis avec toi. Cette sensation de ne plus maîtriser sa vie, elle ponctue la mienne à présent... Mais on se laisse sûrement emporter... je ne sais pas... Dans tous les cas, ce que je te conseille là c'est de rester avec les personnes qui te font sentir bien.
Tes vrais amis. Et je précise tes vrais car je pense qu'il y a des personnes toxiques dans ton entourage, qui veulent profiter de toi. On se connait pas beaucoup Dana mais tu m'as l'air d'être une fille authentique, sensible et vraiment gentille mais qui ne se laisse pas marcher sur les pieds.
Alors je t'en prie, ne laisse pas ceux qui veulent profiter de ça te pourrir la vie. En ce qui concerne Trevor, eh bien, c'est à toi de voir si tu as envie de te mettre en couple avec lui, mais si tu n'en as pas envie, je pense que c'est toujours mieux d'être honnête que d'avoir peur de le blesser sur le moment et ne rien dire. Voilà... je ne sais pas si j'ai été claire mais ce sont mes humbles conseils."

Je lui lançai un sourire gêné puis baissai la tête. Je savais bien que Dana s'étant exprimé, ça allait être à mon tour... J'avais envie d'en parler mais qui dit qu'elle n'avait pas rigolé devant cette vidéo... Ma gorge était nouée et mon souffle se faisait court. Mes mains commençaient à trembler légèrement. Respire... tout va bien se passer...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 184

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate EmptyDim 23 Déc - 21:45

C’était une sensation étrange. A la fois, parler de tout ça, l’exprimer à voix haute, me faisait du bien, mais d’un autre côté, ça me faisait prendre conscience de ce qui se passait et m’effrayait encore plus. J’ai aucune idée comment c’était possible. Un peu comme si j’avais une main sur ma gorge qui se desserait pour se resserrer juste après. Ca en devenait insupportable en fait et m’empêchait de respirer normalement. Heureusement, j’avais encore assez de présence d’esprit pour réussir à me concentrer sur ma respiration, histoire de ne pas mourir bêtement ou au moins m’évanouir par manque d’air.

Kate était attentive. Elle savait écouter, il fallait bien lui donner ça. Je m’en voulais pour les sale coup que le Vortex Club lui avait jouer. Elle ne méritait vraiment pas tout ça. Je sais que je ne lui avait rien fait personnellement, mais j’avais laissé les autres agir, je n’avais rien fait pour les stopper et donc en ce sens, j’étais coupable aussi. A croire que ce soir, je me sentais coupable pour beaucoup de chose. Et je pu voir mon interlocutrice se mette dans un état similaire à ce que je ressentais. Elle était adorable, elle voulait m’aider alors qu’elle n’allait pas mieux. Je m’en voulais de me plaindre alors qu’il y avait bien plus grave.

Je posais une main sur les siennes, comme elle l’avait fait avant, pour lui montrer mon soutient. Je n’étais pas forcément douée pour ce genre de choses, mais je crois qu’il n’y avait pas besoin d’en faire des milles non plus.

- Merci Kate. Je sais pas trop quoi dire, désolé je… Tu as raison, je devrais juste, me concentrer sur les personnes en qui j’ai vraiment confiance pour le moment et aviser du reste quand ça ira mieux et… et toi alors ? Tu tiens le coup ? Je veux dire… Je suis vraiment désolé pour ce qu’il s’est passé au Vortex je… je n’ai pas énormément de contrôle sur ces choses, mais je suis vraiment désolé, c’est horrible ce qu’il s’est passé…

Sans m’en rendre compte, j’avais commencé à serrer la main de Kate sous la mienne. Je m’en voulais tellement et je savais qu’il n’y avait rien que je puisse faire qui pourrait réparer nos erreurs. C’était de ma faute si Kate n’arrivait pas dormir.

- Je… Hm… Tu veux quelque chose à boire ? J’ai du chocolat aussi quelque part…


A ce qu’il paraît le chocolat peut servir d’anti dépresseur. Je ne m’étais jamais penchée sur le sujet, mais que ce soit vrai ou non, je savais que ça faisait du bien de manger un peu parfois pour se redonner le moral. Et là, il n’y avait rien que je trouvais à dire ou à faire de mieux.

- Désolé Kate, tout ce que je peux te promettre c’est que ça ne se reproduira jamais. J’y veillerai, je… Vraiment si tu as besoin de quoique ce soit, n’hésite pas…

Je me sentais redevable. Et si Kate voulait que tout le Vortex s’excuse publiquement devant toute l’académie, je ferais en sorte que ça se fasse. Personne ne refuse rien à Dana Ward. Si j’étais sûr que Victoria et Nathan plieraient difficilement le genoux, je savais que je pourrais les avoir à l’usure ou alors compter sur une des combine de Juliet pour y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creativity takes courage.
Kate Marsh
Messages : 204
Localisation : Appartement de Teddy et Ophélia
Emploi/loisirs : Dessin, écriture, violon, lecture
Humeur : En paix

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate EmptyMar 29 Jan - 13:44

 
It's okay to cry sometimes feat. Dana

Lorsque j'eus terminé de parler, Dana posa sa main sur les miennes. Elle dégageait une douce chaleur, comme si elle voulait me rassurer d'une certaine manière. La délicatesse de ce geste me toucha. Je lui souris et elle commença à me répondre, un air désolé sur son visage.

Elle approuva ce que je lui avais déclaré mais s'excusa également, profondément. Ce n'était pas nécessaire car elle ne m'a jamais personnellement attaqué. Ça a toujours été l'oeuvre de Victoria et de ses sbires. Ses yeux brillaient, même à travers la pénombre du couloir, je parvenais à le distinguer. A cet instant, je m'en suis voulu d'avoir dévoilé mon désespoir, sans même un mot, mais au fond de moi, je savais que j'avais besoin d'en parler.

C'est alors qu'elle me proposa de boire quelque chose et réitéra de plates excuses. Je tentai de lui faire comprendre, par le regard, qu'elle n'avait pas à le faire. Ça me touchait énormément bien sûr, mais elle ne devait pas se sentir coupable... Je rendis son étreinte bienveillante sur sa main puis acceptai sa proposition :
"C'est très aimable de ta part... Je voudrais bien un chocolat chaud, si tu en as à disposition, s'il te plaît." demandai-je en entrant de la chambre.

Un frisson me parcourut l'échine. Je ne pouvais pas éluder sa question. Elle avait été si tendre avec moi, malgré toutes les horreurs qui circulent à mon sujet que... je me devais de lui en parler. Pas seulement pour elle, mais pour moi-même également. Je pris une grande inspiration, fermai les yeux puis commençai :
"Eh bien, non... Je vais sûrement faire déballage de mes sentiments d'une manière peu pudique mais ça m'est égal... Tout ça m'est insupportable. Si tu savais Dana... j'ai tellement honte de moi. Je me répugne d'une intensité indicible. Tout ce qu'il y avait de bon chez moi se fait chasser par toutes les choses affreuses qui se déchaînent dans ma tête. L'inspiration, la spiritualité, l'espoir, disparus... Je ne parviens plus à écrire, à chanter, à faire de la musique ou à prier... Je ne souviens plus la dernière fois où j'ai souri sincèrement et... tout s'effondre, tout simplement."

Sur ces mots, des larmes brûlantes apparurent dans mes yeux et perlèrent sur mes joues. Brûlantes car épidémiques, trop de fois versées. Je baissai la tête, les joues ardentes et un le cœur battant à tout rompre. J'eus soudain très froid, des frissons parcourant mon corps soudain gelé. Je me lovai dans mon plaid, encore plus mais rien n'y faisait... L'émotion était trop intense.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 184

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
MessageSujet: Re: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate EmptyJeu 31 Jan - 1:22

Il n’y aurait jamais assez de mots pour réussir à s’excuser de ce que le Vortex avait fait à Kate. Personne n’aurait aimé être à sa place. Et pourtant ça faisait rire tout le monde. Les jeunes étaient cruels. La pire, c’est que nous étions censé être plus mature une fois le lycée terminé. Nous étions censé nous comporter en adultes responsables. Mais j’ai bien peur qu’il n’y aie pas que les jeunes qui soient cruels entre eux. Mais un coup pareil, c’était vraiment, vraiment bas et immature. Je m’en voulais, évidemment, parce que j’avais participé à cette soirée et que je n’avais pas vu le coup venir. J’aurais pu empêcher ça.

Pleine de remord, je me forçais tout de même à sourire et fit signe à Kate de s’installer sur le canapé dans ma chambre pendant que je préparais sa boisson. Nous n’avions pas de cuisine dans nos chambre. Mais cela ne m’empêchais pas d’avoir une bouilloire, un micro-onde et même un mini-frigo. Toujours équipée la Dana, j’avais une réputation à tenir haha ! Plus sérieusement, j’étais bien contente d’avoir tous ces équipements dans une situation pareille. Même si ça prenait beaucoup de place.

Quelques minutes me suffirent pour revenir auprès de Kate avec deux tasses de chocolat chaud que je posais sur la table devant nous. Et alors, elle se mit à parler, à vider son sac, si je puis dire. Je voyais bien que ça lui coûtait de me dire tout ça, qu’il s’agissait de sentiment trop longtemps gardé pour elle-même, qu’elle en supportait plus. C’était un récit de pensées terrible et je vous avoue que tous les chocolats chauds du monde ne pourrait pas m’empêcher de pleurer avec elle. Cette vidéo l’avait détruite. C’était encore pire que tout ce que j’avais pu imaginer.

Je n’avais même pas touché à ma tasse, bien trop bouleversée par le discours de ma camarade. J’avais passé un bras autour de ses épaules. Je sais, on ne se connaissait pas énormément et peut-être qu’elle n’avait pas envie d’un tel contact, mais c’était plus fort que moi. Je voulais la réconforter, lui prouver que j’étais là. Je ne devrais peut-être pas pleurer autant non plus. Cependant, je n’arrivais pas à me retenir.

- S’il te plait Kate, n’abandonne pas… Tu n’es pas quelqu’un de mauvais, au contraire et ce qu’il s’est passé… C’était terrible parce que tu ne contrôlais rien. Tu n’as pas à te sentir responsable. Tu pourrais porter plainte tu sais, contre le club, contre Nathan… Je pourrais témoigner en ta faveur et Juliet aussi…

Je n’avais pas beaucoup mieux. Et je savais quelque part, que ce n’était pas un bon conseil. Personne ne serait assez fou pour attaquer un Prescott en justice. Ils avaient déjà presque acheté cette académie. Il ne lui en faudrait pas plus pour acheter tout un tribunal pour protéger son fils. Même si Nathan s’en mordrait sûrement les doigts, Kate risquerait de souffrir encore plus de cette défaite.

- Je suis désolé Kate, je ne suis pas très bien placée pour te dire tout ça. Mais je suis là si tu as besoin d’aide. Et je ne suis pas la seule qui serait prête à t’aider tu sais. Tu es déjà allé en parler avec Ophelia ? Je sais, personne n’a vraiment envie d’aller voir un psy. Mais Ophelia est adorable. Elle m’a beaucoup aidée cette année.

Malgré les larmes, j’adressais un sourire à l’étudiante en art. J’espérais pouvoir l’aider, ne serait-ce qu’un peu. Malheureusement, quelque chose me disait que dans cette situation, cela demanderait plus que d’une bonne amie et quelques conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Tobanga
Messages : 160
Localisation : Près des dortoirs Prescott
Emploi/loisirs : Totem
Humeur : Spirituelle
MessageSujet: Re: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate EmptyMar 26 Fév - 12:04

Des rires de filles passant dans le couloir résonnent dans les dortoirs. Elles parlent de la vidéo de Kate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifeisstrange.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Another one of those days. feat. Kate   Another one of those days. feat. Kate Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Another one of those days. feat. Kate
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [JANUS] There are some days ... feat. MI AE ♣
» Partenaire ▪▪ Eva McAllister ▪▪ Feat Kate Beckinsale RESERVEE
» Kate Weasley [Validée]
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: DORTOIRS PRESCOTT :: Dortoirs des Filles-
Sauter vers: