Revenir en haut Aller en bas



AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Always had high, high hopes. feat. Violet

 :: Les RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 29 Aoû - 22:24
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 217

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Ce n’était pas parce que l’année venait de commencer que les Cheerleaders allaient s’accorder un peu de repos, bien au contraire. Avant même mon arrivée à Blackwell, je m’étais inscrite dans l’équipe et l’ancienne leader, qui avait fini ses études et qui était une amie, m’avait cédé la place, en me faisant confiance pour continuer de pousser nos sportifs à faire le meilleurs d’eux même. Et je comptais bien la rendre fière. J’adorais être une cheerleader, j’avais fait ça toute ma scolarité, donc on pouvait dire que je n’en étais pas à mon coup d’essai. Quoique, l’ambiance était un peu différente à l’académie. Et malheureusement, les étudiants n’étaient pas forcément attiré par cette discipline.

Mais il en faudrait plus pour décourager Dana Ward ! Avec mes quelques coéquipière, nous avions passé la nuit à imprimer des flyers rédigés par nos soins. Et aujourd’hui, chacune d’entre nous avait pour mission d’en distribuer un maximum. Autant vous dire que j’étais particulièrement motivée en ce moment. Ma vie avait pris un sacré tournant. J’avais rompu avec Logan, et surtout, j’avais enfin eu ce fichu avortement. Je n’osais pas trop en parler à qui que ce soit, en dehors de la psychologue de l’académie. J’avais un peu évoqué le sujet avec Juliet et Trevor aussi. Mais je n’étais pas naïve à ce point, je me doutais qu’il y avait des rumeurs qui couraient à ce sujet, sans vraiment savoir de qui elles venaient, étant donné que j’en avais pas énormément parlé.

Bref, je me sentais renaître et j’étais particulièrement contente de la tournure que prenait ma relation avec Trevor. Pour une fois, j’avais quelqu’un de vrai et d’authentique dans mon entourage, il était une vraie bouffée d’oxygène, surtout après ce début d’année difficile. Et donc maintenant que j’étais pleine d’énergie, autant la dépenser pour une bonne cause ! Il y avait bien Halloween et la traditionnelle soirée qui allait avec qui approchait, mais chaque chose en son temps. D’abord, il nous fallait recruter plus de Cheerleaders si on voulait assumer cette saison.

Ainsi, une fois mes cours terminés, je déclinai l’offre de Trevor qui m’invitait à aller traîner au skate park avec lui Justin et Fynn, pour prendre du temps pour mes flyers. Pas question que je fasse faux bond à ma propre équipe. Même si l’idée de passer un peu plus de temps avec Trevor était tentante. Il ne fallait pas que je me laisse détournée de toutes mes responsabilitées non plus. Voyons Dana, quel genre de jeune femme tu ferais sinon ? Heureusement, Trevor s’était montré compréhensif. Et c’était comme notre marathon : partie remise. D’ailleurs j’espérais qu’il se préparait pour ce marathon, je n’allais le laisser y échapper !

L’avantage à Blackwell, c’est que personne ne finissait à la même heure. Donc il y avait toujours du monde qui sortait et entrait de l’académie à tout moment. Je m’étais donc placé stratégiquement dans la cours, pas loin de l’entrée principale. J’avais réussi à distribuer quelques flyers, mais jusque là, rien de très glorieux. C’est fou ça, pourquoi personne ne prenait même pas la peine de s’arrêter ? Je n’étais pas méchante pourtant, si ? Mais il en faudrait plus pour me décourager. Après un nouveau refus j’approchais une jeune fille qui, il me semble, était nouvelle en ville.

- Salut ! Je m’appelle Dana ! Je suis Capitaine de l’équipe des Cheerleaders ! Tu as déjà songé à rejoindre une équipe du genre ?

Je sais, ça faisait très témoin de Jéhovah comme entrée en matière. Mais c’était le plus efficace, me semblait-il. Je n’aimais pas trop tourner autour du pot non plus. Certaines personnes n’avaient juste pas envie qu’on leur parle. Etant donné que mon interlocutrice s’était arrêtée, j’avais pris ça pour une première victoire et poursuivit :

- Si tu connais pas trop, les cheerleaders, c’est pas seulement sauter partout et amuser la galerie pendant les matchs, on fait pas mal de trucs à l’extérieur aussi. On s’occupe de faire les affiches pour prévenir des prochains match, on organise des soirées sur le campus, on organise des collectes de fond aussi. C’est un sacré investissement, mais crois-moi, on regrette pas, c’est plein de bons souvenirs et de bons moments passés ensemble !

Si je ne croyais pas en mon discours, je n’aurais pas été Cheerleader pendant toutes les années de ma scolarité, croyez moi. J’avais bien l’impression que mon interlocutrice s’était plus arrêtée par politesse qu’autre chose, mais bon… Ne perdons pas espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Sep - 4:20
Creativity takes courage.
Violet Davis
Messages : 99
Localisation : bibliothèque
Humeur : pensive

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Always had high, high hopes.Dana & Violet

      Violet descendait les escaliers donnant sur la cour de l'académie Blackwell, sortant de son dernier cours de l'après midi. Elle aimait bien ce cours, l'art plastique, et la professeure réussissait réellement a intéresser son audience. Violet n'avais jamais été réellement une manuelle, mais ce cours en particulier lui avait donné envie de rentrer rapidement chez elle pour essayer d'améliorer son dessin. Peut être qu'elle les montrerai à Charlie une fois achevés, il était de bon conseil, et surtout elle admirait beaucoup les dessins de son ami.
      Perdue dans ses pensées, elle appréciait tout de même le léger souffle du vent dans ses cheveux. Le temps se rafraîchissait, novembre étant très proche, mais Violet aimait tout particulièrement la fraîcheur de la fin de l'automne. Elle leva les yeux vers le ciel, et fronça les sourcils. Les nuages étaient très noirs et surtout, ils ne laissaient aucun aperçu de ciel bleu dépasser. Elle serra son manteau sur ses épaules, et frissonna, se dirigeant vers la sortie de l'académie pour rentrer chez elle. Elle marchait plus rapidement, tentant plutôt vainement de se réchauffer.
      Mais son pas fut interrompu par la voix claire d'une jeune femme qui l'interpella. Elle se senti pâlir. Cette voix enjouée, elle la connaissait. C'était celle de Dana, la jolie Cheerleader qui faisait fondre le coeur de Trevor. Tendue, elle se retourna, un sourire qu'elle voulait poli sur le visage. Quand elle prononça son prénom, Violet sentit sa mâchoire se crisper un peu plus. Merde. Elle était encore plus jolie de près. Elle détailla le visage de son interlocutrice. Le teint légèrement hâlé, ses yeux de biche, son sourire si sincère, tout était parfaitement placé. Elle avait l'air tout simplement gentille, et bien intentionnée. Pour la petite blonde, il était presque impossible de se concentrer sur les mots qui sortaient de la bouche de Dana. Elle ne pouvait que penser que Trevor avait trouvé une personne parfaite pour lui. Elle était juste mal entourée. Elle retourna à la réalité et tenta d'écouter ce qu'on lui disait. C'était si dur de rester en face d'elle, si dur d'avoir devant ses yeux tout ce qu'elle n'était pas pour Trevor. Elle pouvait presque sentir sa gorge se serrer a chaque secondes qui passaient. Elle déglutit difficilement.
      Dana voulait qu'elle la rejoigne dans son équipe de Cheerleader. Elle ne put retenir un petit rire, qu'elle regretta aussitôt. Elle ne voulait pas paraître hautaine, être Cheerleader, c'est du travail, ce sont des efforts. Elle se racla la gorge, et dit d'une voix moins forte qu'elle aurait voulu : "Excuse moi, j'ai ri parce que je ne suis pas une grande sportive..." Elle était tout de même flattée qu'une des personnes populaires de Blackwell lui prête attention. "C'est gentil de me proposer ceci dit, mais très franchement je ne pense pas que j'ai ce qu'il faut pour être une Cheerleader, mais je pense que... " Elle fut coupée par une gigantesque goutte de pluie s'écrasant sur son visage, rapidement suivie d'autres. Un bel orage se lâchait dans la cour de l’académie. Elle soupira. Vu l'état du ciel, c'était a prévoir. En tout cas, pas question pour Violet de passer tout le chemin qui la séparait de chez elle sous la pluie battante et les éclairs qui commençaient à apparaître dans le ciel de plus en plus noir. La cour s'était vidée de tous ses occupants, ils avaient tous couru à l'intérieur. Elle chercha autour d'elle l'abri le plus proche, et la seule chose qu'elle vit fut la ramure d'un bel et grand arbre de la cour. Elle hésita. Un arbre, c'est dangereux en cas d'orage. Et puis elle se souvint de la piscine, elle était accessible de l'extérieur. Elle commença à marcher rapidement vers le bâtiment, la pluie se faisant plus forte. Les éclairs commençaient à déchirer le ciel et le tonnerre était de plus en plus rapproché. Elle commença à courir, prenant par réflexe Dana par le bras pour l'entraîner avec elle. Une fois devant la porte, elles étaient déjà trempée. Violet ouvrit la porte avec difficulté, le vent poussant la porte contre elle. Enfin, elles réussir à entrer.
      Violet se colla contre le mur, les cheveux dégoulinant contre son visage. Elle rougit et lâcha précipitamment le bras de Dana. Elle l'avait gardé un peu trop longtemps entre ses doigts. Observant la pluie à travers les vitres, elle murmura presque. ''Excuse moi si je t'ai fait mal...''
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Sep - 15:07
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 217

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
J’essayais de ne pas trop me vexer en entendant mon interlocutrice se mettre à rire. Ma proposition était si absurde que ça ? J’aimais tellement le Cheerleading que ça me faisait un peu mal de voir les gens me rire au nez quand je leur en parlait alors que je prenais ce sujet très au sérieux. Mon interlocutrice dû s’en rendre compte car il s’excusa immédiatement en m’informant qu’elle n’était pas très sportive et donc qu’elle n’était pas intéressée, ce qui me fit soupirer. Il n’y avait donc vraiment plus aucun espoir pour mon équipe hein ? Mais non Dana, il faut pas arrêter d’y croire ! Tu sais qu’avec un peu de motivation, on arrive à tout.

Je gardais donc mon sourire, bien qu’un peu déçue par la décision de mon interlocutrice. Et j’espère bien qu’elle ne pensait pas m’échapper aussi facilement hein ! Si vous saviez le nombre de fois où on m’avait sortis cette excuse, j’étais prête maintenant, Dana Ward a réponse à tout ! Un sale trait de caractère qu’est celui de toujours vouloir avoir le dernier mot. Malheureusement, j’ai bien peur d’avoir de qui tenir dans ce domaine. Et j’avais mon argument en tête, j’attendais juste patiemment que mon interlocutrice finisse sa phrase, je suis quelqu’un de poli voyons. Chiante, mais polie.

Malheureusement nous fûmes interrompu par une changement de météo soudain. Il se mit à pleuvoir violemment, et sûrement par réflexe, mon interlocutrice m’attrapa le poignet et me tira vers la piscine pour s’y abriter. C’était une bonne idée. Mais aussi rapide nous avions été, nous étions tout de même trempées. C’est fou que le temps aie pu tourner aussi vite. La blondinette finit par me lâcher, réalisant qu’elle me tenait toujours et par réflexe, je frottais mon poignet, c’est qu’elle avait un peu serré. Mais elle s’en excusa rapidement. Je lui adressai un petit sourire.

- Ce n’est rien t’inquiète. Au moins on est à l’abri maintenant, merci.

J’aurais pu me débrouiller toute seule, mais tout s’était passé tellement vite. J’essorai mes cheveux et mes vêtements du mieux que je pu. De toute façon, on était dans une piscine, ils n’était pas à un peu plus d’eau près. Puis en repensant à ce qu’il venait de se passer, j’eus un petit rire :

- Finalement, tu quand même plus sportive que ce que tu semble dire.


Je disais ça pour la taquiner un peu, évidemment. Mais je pense qu’il valait mieux rire de cette situation plutôt qu’en pleurer. Je m’approchai d’un fenêtre et grimaça en voyant que qu’il pleuvait toujours autant.

- Et dire que la météo avait prévu du soleil pour toute la journée. Je crois qu’on va rester là pour un petit moment. Euhm… Tu m’as pas dit, comment tu t’appelle ?

Quitte à passer du temps ensemble, autant faire un peu connaissance. Histoire que je passe pas des heures à l’appeler “la blondinette”. Puis soudainement, en voyant nous vêtements trempés, je réalisais :

- Oh ! Mais j’ai un casier ici ! J’ai sûrement quelques vêtements de rechange ! Ce sera toujours mieux que rien.


D’un petit mouvement de la tête, j’invitais ma camarade à me suivre jusqu’à mon casier. Je ne faisais pas partie de l’équipe de natation, mais j’aimais bien venir nager de temps à autre, pour garder la forme vous savez. Du coup, j’avais demandé à Michelle Barenchi si je pouvais avoir un casier et elle m’avait dit oui. De toute façon il y avait toujours bien plus de casiers que d’élèves pour s’en servir. Une fois dans les vestiaires, je fis donc l’inventaire des vêtements que j’avais.

- Alors… Bon, on va éviter le maillot de bain hein. Euuh… J’ai un sweat de sport et un pull, un jogging et… une jupe de cheerleader… j’ai des basket aussi mais je crois qu’on peut faire sans pour le moment... Oh ! Par contre j’ai plusieurs paires de chaussettes, c’est cool ça ! Qu’est-ce qui te ferait plaisir ?

En même temps, je sortais les vêtements pour les montrer à ma camarade. Je crois que ça m’amusait bien trop de jouer à la “vendeuse”. Et oui, j’avais plein de vêtements dans mon casier, c’était le cas de tout mes casiers. Parce qu’on sait jamais Murielle ! Regarde ! Aujourd’hui on est deux, on est trempées et on est bien heureuse de pouvoir profiter de mes vêtements de rechange ! Je suis quelqu’un de prévoyant et peut-être même un peu trop. Juliet dit souvent en riant que je suis comme la maman de notre groupe d’amis.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Sep - 5:30
Creativity takes courage.
Violet Davis
Messages : 99
Localisation : bibliothèque
Humeur : pensive

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Always had high, high hopes.Dana & Violet

Violet ne put s'empêcher de sourire a la réflexion de sa camarade, et son malaise s’estompa un peu. C'est vrai qu'elle avait été rapide, son excuse ne fonctionnait plus tellement. Elle haussa les épaules, amusée. ''Tu m'as eue, la...''. Son regard se perdit vers la pièce. Heureusement que la piscine était accessible de la cour, l'orage à l'extérieur tonnait et illuminait le ciel qui était si bleu quelques heures auparavant. Elle sourit devant le désarroi de sa compagne. ''Ouais, c'est les temps marins. J'aime bien l'orage moi, c'est joli et ça sent bon.'' Elle se mordit la lèvre. Bonjour la première impression. D'abord elle avait ri de la passion de Dana, ensuite elle avait manqué de lui briser le poignet, et la, elle lui disait des choses tout sauf ''normales''. Bien Violet, bien. Elle se passa une main dans les cheveux, mal à l'aise. ''Euh, oui, pardon, je ne me suis même pas présentée. Je m'appelle Violet. Excuse moi.'' Elle leva les yeux aux ciel, irritée de sa propre niaiserie. Comment on pouvait s'excuser autant dans une phrase si courte ? C'était assez simple a expliquer, en fait. Violet était terriblement intimidée par Dana. Elle avait tant de prestance, et elle représentait tout simplement les élèves remplis de succès qui finissaient par sortir de Blackwell pour trouver un travail intéressant. Mais surtout, il y avait Trevor. Les phrases que le jeune homme lui avait dit a propos de la jolie brune tournaient dans sa tête, lui donnant presque la nausée.
Elle déglutit difficilement et se concentra sur sa camarade, qui était déjà partie, sautillant presque. Son enthousiasme lui tira un sourire. Elle était vraiment sympathique. Après une seconde d'hésitation, Violet se résolut à la suivre, sans être réellement sûre que cette remarque lui était destinée. Peut être que Dana voulait juste se changer tranquillement, sans avoir une audience à côté d'elle. Timidement, elle s'assit sur un banc des vestiaires tandis que la cheerleader farfouillais dans l'impressionnante pile de vêtements au fond de son casier. Elle n'avait pas fait de remarque par rapport a la présence de Violet à ses côtés, la blonde se résolut a penser qu'elle était invitée à l'essayage. Timidement, Violet se mis à sourire. Elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander comment autant de vêtements tenaient dans un si petit espace. Elle se risqua à lui demander. ''Dis donc, tu as sacrément de vêtements la dedans. Comment tout tient ? Parce que ça ne doit pas arriver tous les jours d'être coincée dans les vestiaires en étant trempée'' elle rit doucement. ''Merci beaucoup en tout cas, ça m'aurait embêtée de tomber malade maintenant. Je ne veux pas abuser, mais je ne dirais pas non à un pull et à des chaussettes sèches...''.
Songeuse, elle jouait avec ses cheveux encore dégoulinants. Elles allaient rester enfermées la un moment, le temps que l'orage passe, mais Violet n'était pas réellement douée pour faire la conversation. Elle sortir de sa rêverie pour prendre les vêtements que Dana lui tendait gentiment, sans oublier de la remercier, encore une fois. Elle hésita avant de les enfiler, pudique. Elle demanda avec hésitation ''Euh.. Tu aurais une serviette de rechange ? Je suis encore trempée... Enfin si tu en as une pour toi, sinon je vais attendre de sécher !'' Elle termina sa phrase avec un rire timide. Elle était toujours intimidée par l'étudiante, mais elle était consciente que maintenant, ce n'était pas le moment de se renfermer dans sa bulle. Subir un silence gêné jusqu'à dieu sait quand, ce n'était une bonne expérience pour personne. Alors tant qu'à faire, autant essayer de tisser des liens, aussi douloureux que c'était pour elle. Dana, c'était le souvenir permanent et douloureux que jamais Trevor ne reviendrait vers elle. Et même si elle ne s'était jamais leurré sur une histoire entre eux deux, en avoir la preuve devant ses propres yeux était un coup à l'estomac, le genre qui coupe le souffle et qui rends vos yeux humides. Elle sentit sa mâchoire se crisper, et tenta tant bien que mal de retenir ses larmes. Elle adressa un sourire qu'elle voulait amicale a la jeune fille.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Sep - 0:53
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 217

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
J’adressais un grand sourire à mon interlocutrice. Oui, j’aime bien quand on me dit que j’ai raison. Mais j’ose imaginer ne pas être la seule dans ce cas. Puis j’ai bien peur que malgré tout ça, Violet ne rejoindrait pas l’équipe de Cheerleading. Tant pis, ce serait pour une prochaine. Quoique, ce ne serait pas aujourd’hui que je recruterai plus de monde vu le temps. Ca me blasait un peu. J’espérais que les autres filles de l’équipe avaient eu plus de chance que moi. Dans tous les cas, il n’était pas question qu’on abandonne nos sportifs sans les soutenir alors qu’on soit trois ou une cinquantaine, on ne lâchera pas l’affaire !

Je vous avoues, la blondinette avait l’air un peu, bizarre comme fille. Un peu ailleurs je dirais, mais c’était un truc d’artiste, d’aimer des choses un peu étrange comme… et bien comme l’orage. Mon cerveau de scientifique avait un peu de mal à comprendre en quoi se prendre une rafale d’eau dessus était beau, mais je ne fis pas de commentaire. Je me contentais de hausser les épaules, un peu indifférente à ce sujet. Après, je ne disais pas que Violet était une sorte de psycho à éviter. Chacun aimait ce qu’il voulait après tout. Puis j’aimais bien les gens qui avaient un point de vu qui sortait de la norme. Et mon interlocutrice fini par se présenter, Violet, ça lui allait bien comme prénom. Je sais pas trop pourquoi d’ailleurs, mais j’aimais bien.

- C’est rien, t’en a pas trop eu le temps non plus.

Je souris à nouveau avant de me soucier de notre santé. Si on rester avec nos vêtements trempés on allait finir par tomber malade, c’était sûr. Heureusement, maman Dana avait toujours une solution de secours. Puis on était au bon endroit, heureusement que j’avais un casier ici pour entasser des affaires. Quoique, on aurait bien pu braquer un autre casier sinon, ou peut-être qu’il y avait des vêtements abandonnés quelque part. Oui, pour ma propre santé et celle de Violet, je ne reculerais pas devant grand chose. J’étais peut-être l’air gentille avec mes beaux sourires, mais je n’étais pas dégourdie non plus. Et quand il s’agissait d’une situation que j’estimais “de crise”, je n’avais pas froid aux yeux. Non mais tant pis si une fille râlait parce qu’on avait braqué son casier, si on lui rendait ses affaires, elle finirait bien par nous pardonner.

Heureusement, on avait pas à en arriver là, vu que j’avais mon propre casier ici. Et apparemment Violet était étonnée du nombre de tenues que j’avais réussi à entasser là dedans. C’est sûr que niveau vêtements, si on comptait ceux que j’avais dans tous mes casiers à Blackwell, dans ma chambre et chez mes parents, on arrivait à un véritable stock digne d’une grande surface. Mais que voulez-vous, j’étais trop faible pour résister aux journées shopping. Et j’ai bien peur que ce soit aussi le cas de la plupart des personnes qui m’entourent.

- Oh tu sais ! En rangeant bien ça finit toujours par rentrer ! Et on sait jamais ! Il y a toujours un jour où on est bien content de trouver tout ces vêtements. Mmh, ok, à ce niveau, je suis peut-être un peu trop prévoyante. Mais si un jour tu as besoin de quoique ce soit, des vêtements, des médicaments, pansements, mouchoirs, sucre… Et bien, vient me demander, j’ai peut-être ce qu’il te faut dans mon casier ou mon sac !


Je me mis à rire. Je ne prenais pas du tout mal les réflexions à ce sujet. Au contraire, les gens avaient tendance à se moquer, mais ils étaient heureux de pouvoir compter sur moi en général. Je passais les affaires demandée à Violet sans perdre mon sourire.

- Et voilà pour vous Miss !

Je me retournais pour mettre un peu d’ordre dans mon casier lorsque Violet me demanda si j’avais pas une serviette de rechange. Je lui fit à nouveau face, avec un nouveau sourire amusé.

- Evidemment que j’ai ça ! C’est une petite par contre… Je n’ai pas le niveau de Mary Poppins encore…

Je tendis la serviette en question à Violet avant d’attraper la mienne et me sécher. J’enlevais alors mes vêtements mouillés sans honte. Je n’étais pas des plus pudique. Puis bon, on était dans des vestiaires, Violet était une fille aussi, elle n’allait pas être choquée ou offusqué de me voir en sous-vêtements quand même. J’enfilais ma jupe de Cheerleading et un sweat. Je devais avoir un de ses styles comme ça tient. Ensuite j’étalai mes vêtements et ma serviette mouillés comme je pu sur les bancs. Personne n’allait râler, qu’on occupait tout l’espace non plus. Une fois ma tâche terminée, je m’assis sur un banc libre, croisai les jambes et reprit :

- Et… tu es dans quel cursus ?

C’était juste histoire de faire la conversation. Quitte à passer du temps ici toutes les deux, autant trouver quelque chose à faire pour s’occuper. Personnellement, il était pas question que je remette un pied dehors tant que c’était le déluge.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Oct - 3:29
Admin
Tobanga
Messages : 225
Localisation : Près des dortoirs Prescott
Emploi/loisirs : Totem
Humeur : Spirituelle
Voir le profil de l'utilisateur http://lifeisstrange.forumactif.com
La pluie se fait de plus en plus forte dehors, et une coupure d'électricité éteint toutes les lumières des vestiaires et des lieux aux alentours. Les lieux sont plongés dans le noir.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Oct - 4:03
Creativity takes courage.
Violet Davis
Messages : 99
Localisation : bibliothèque
Humeur : pensive

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Always had high, high hopes.Dana & Violet

Violet remercia la jeune femme et posa les vêtements qu'elle lui avait prêté à côté d'elle, sur le banc où elle s'était assise. Elle se rendait de plus en plus compte qu'elle avait un peu trop diabolisé Dana à cause de sa relation avec Trevor. Ce que la brune lui renvoyait, lui tendant ses propres vêtements de rechange et une serviette, tout sourire, c'était juste de la gentillesse et de la bienveillance pures et simples. Elle était touchée par l'évidente volonté de la jeune fille à la rendre à l'aise, et elle la remercia chaudement tout en pouffant à sa petite blague. Elle séchait vigoureusement ses cheveux blonds quand elle se rendit compte que sa camarade se changeait, sans pudeur. Elle avait sûrement l'habitude, sportive comme elle était, de se changer devant du monde, cependant Violet n'avait pas cette aise et cette confiance. Elle se sentit rougir, et se retourna discrètement, se plaçant dos à Dana. Loin d'elle l'idée de blesser la jeune femme, elle ne sentait tout simplement pas à l'aise avec la quasi nudité de celle ci. Et encore moins avec l'idée que Dana, avec son corps de sportive, voit le sien, plutôt habitué aux gaufres et au cafés au lait qu'elle consommait bien trop régulièrement. Elle ôta donc non sans difficulté ses vêtements, ils étaient si trempés qu'ils lui collaient à la peau. Elle se sentit un peu ridicule comme ça, à se battre avec ses vêtements. Elle passa la serviette autour de ses épaules, cherchant à réchauffer sa peau qui commençait à être gelée. Elle frissonna, se frictionnant énergiquement, puis enfila le pull que la jeune fille lui avait tendu. Elle étendit ses vêtements et la serviette sur un casier qu'elle avait ouvert après avoir changé de chaussettes, ne remettant pas ses chaussures. Les ré-enfiler rendrait tout l'opération inutile, et après tout elles en avaient pour un petit moment seules à seules dans le vestiaires, personne ne les obligerait à partir en courant.
"Je suis en arts, histoire de l'art en particulier. Et toi, tu es en quoi ?" répondit t'elle à la question de Dana. "J'aime bien cette académie." continua t'elle. "J'avais un peu peur en arrivant, j'avais entendu que la compétition était rude, mais tout le monde fonctionne à peu près bien." Elle marqua un temps. Ce n'était pas vraiment la vérité. Malgré le fait que tous les étudiants avaient dépassé le lycée, pour la plupart depuis un bon bout de temps, il y avait un nombre impressionnant de brutes qui passaient leur temps à harceler les plus discrets et les plus nerds. C'était la seule chose qui l'avait profondément déçue en découvrant la vie quotidienne sur le campus. Tellement d'étudiants se retrouvaient rackettés, leurs affaires vidées dans les toilettes et autres joyeusetés tous les jours, et pour elle, quand on fait des études supérieures, surtout dans un établissement aussi réputé que Blackwell, on n'a pas ce genre de comportement. Sachant que sa camarade faisait partie du Vortex Club, l'un des clubs qui regroupaient presque tous les bullies de Blackwell, elle avait l'impression de marcher sur des œufs. Elle continua, un peu hésitante. "Mais quand même... Il y a beaucoup de harcèlement, et..."

Violet n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'elle sursauta, presque effrayée. Un coup de tonnerre, et la, plus de lumière. Elle se précipita vers son téléphone et chercha l'application de lampe torche. Ce n'est pas qu'elle avait peur du noir, mais quand même, l'orage à l’extérieur avait coupé le courant d'un bâtiment gigantesque comme la piscine, et qui sait ce qui se passait au sein même de leur école. Elle regarda Dana, peu rassurée. "Wow... C'était quoi ça ?" Elle se leva, hésitante. Elle était curieuse de savoir si toute l'académie était plongée dans le noir. "Est ce qu'il y a une possibilité de rentrer dans le bâtiment principal depuis la piscine ? Je viens pas beaucoup ici, je l'avoue..."
© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Oct - 1:02
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 217

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Je ne fis pas attention plus que ça à Violet qui se changeait, j’imagine que l’habitude de se changer en collectivité aidait dans un tel contexte. Enfin, je sais pas, il ne me serait pas venu à l’idée de la fixer, de mater et juger. Ce n’était pas mon genre, puis ce serait ultra gênant pour elle. Enfin, je veux dire, on est que deux dans la pièce,... c’était facile d’avoir des pensées déplacée. Mais Violet pouvait être rassurée. Ce n’était pas moi qui allait avoir des gestes, ni même des paroles déplacées, à son égard. D’ailleurs, je tentai d’instaurer une conversation un peu banale. Quitte à rester coincées ici pour quelques temps encore… Autant s’occuper.

Violet me répondit donc qu’elle était en Art, ce qui ne m’étonnait pas plus que ça. Je sais pas, elle avait… Une tête de personne en art ? Je ne saurais comment expliquer ça. Puis quelque part, c’était aussi le cursus le plus populaire de l’académie. Donc il y avait bien plus de chance statistiquement de tomber sur un étudiant en art que sur un étudiant de lettre ou de sciences. Et sachant que je connaissais bien ces derniers… Ca ne laissais plus énormément d’option.

- Je suis en Sciences, biologie précisément. Et j’aime bien Blackwell aussi, c’est plus tranquille qu’une grande école à New York et pourtant, le niveau est bon. J’avoue qu’il n’y a pas énormément de compétition en Sciences. Enfin, j’imagine moins qu’en Art alors… Mais je te crois si tu dit qu’elle n’est pas si rude au finale.

Je finis ma phrase en riant. Et je n’aurais peut-être pas dû vu la fin du discours de Violet. Je grimaçais.

- Oui, le harcèlement, c’est terrible. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi les étudiants sont aussi méchants avec les autres. J’ai déjà fait la réflexion à Victoria mais… Bref, on s’est plus disputés qu’autre chose au final.

C’est vrai que j’étais mal placée pour réaliser l’ampleur des dégâts. On peut dire que j’étais du bon côté du mur. Mais j’avais quand même conscience que certains de mes camarades vivaient un enfer ici. Je n’étais pas aveugle non plus. Et je faisais de mon mieux pour aider, mais ce n’était pas grand chose.

Un coup de tonnerre interrompit notre conversation et presque instantanément toutes les lumières se coupèrent, ce qui me fit jurer, par réflexe, vous savez.

- Génial ! Il manquait plus que ça !

Il y avait de quoi râler. encore, on pouvait se passer de lumière, nous avions nos portables. Mais sans électricité, pas de chauffage non plus. On allait avoir vite froid, surtout avec la saucée qu’on venait de se prendre. Le karma nous en voulait vraiment ce soir.

- Non, a part les vestiaires et la piscines rien n’est relié. Putain, on est coincées, ici… Ca m’énerve ça… Tu crois qu’on pourrait appeler quelqu’un peut-être ? Qu’on vienne nous chercher…


Je soupirais, m’asseyant sur un banc et regardant mon portable. Je faisais défiler mes contacts à la recherche de qui pourrait nous venir en aide. Mais dans tous les cas, il faudrait à un moment ou à un autre affronter la tempête.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Nov - 23:08
Creativity takes courage.
Violet Davis
Messages : 99
Localisation : bibliothèque
Humeur : pensive

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur


Always had high, high hopes.Dana & Violet

      Violet fit la moue. Elles étaient bel et bien coincées la pour un moment. Et même si elle aimait l'orage au moins autant qu'un bon roman policier, elle avait envie de rentrer chez elle, au sec. Et puis bon, si elle pouvait s'éloigner de la fille qui avait fait chavirer le coeur de son amour du lycée, ça l'arrangeait aussi. Elle s'activa donc, cherchant dans son portable l'application de lampe torche pour éclairer la salle plongée dans un noir d'encre et peut être trouver une solution. "Il faudrait appeler un responsable, peut être Samuel..." répondit t'elle à Dana. Après réflexion, le concierge n'avait peut être même pas de téléphone mobile. Elle se résigna donc à poser la question fatidique, sans aucune gaieté de coeur. "Peut être qu'un des sportifs traîne dans le coin ?"
Elle ne voulait pas vraiment entendre une réponse positive sortir de la bouche de la brune, parce que les sportifs, nageurs comme footballeurs étaient principalement des brutes qui n'hésiteraient pas à la pousser dans l'eau toute habillée. Elle s'approcha de l'encadrement de la porte, balayant l'obscurité du faisceau de sa lampe. Sa camarade avait raison, car en effet aucune porte, sauf celle qui menait vers l'extérieur contre laquelle elle entendait le tambourinement de la pluie. Elle soupira, et se tourna vers Dana.
"Je pense qu'on va être obligées de sortir sous la pluie... C'est dommage, je m'étais habituée à être un peu sèche." Elle souffla du nez. Malgré toutes les bonnes intentions de sa camarade pour qu'elles se réchauffent et se sentent à l'aise, elles allaient devoir courir sous la pluie. Elle jeta un coup d'oeil à sa partenaire, qui avait l'air de chercher fébrilement dans son portable un numéro à appeler pour qu'on les sauver de la pluie. "Tu trouve quelqu'un ?"
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Nov - 0:43
Science is the Poetry of reality.
Dana Ward
Messages : 217

Journal perso
Ardoise (dortoirs):
Voir le profil de l'utilisateur
Ce n’était vraiment pas mon jour. D’abord le recrutement pour les Cheerleader qui se passait mal, puis la tempête et maintenant une coupure d’électricité ? J’avais vraiment envie de rentrer, de me mettre en pyjama, de m’enfoncer dans mon lit avec un bon livre et ne plus en sortir avant demain matin. Ca ne m’arrivait pas souvent d’être aussi épuisée, mais là, je crois que j’en avais bien besoin. Dans un moment pareil, j’avais toujours un petit instant de nostalgie pour ma baignoire chez mes parents. Un bon bain plein de mousse m’aurait fait tellement de bien aussi…

Je pense que Violet n’appréciait pas plus cette situation que moi. Elle proposa de contacter Samuel. Je considérais un instant son idée, avant de lui répondre avec une petite grimace.

- Je pense qu’à cette heure là, il a fini de travailler… Puis dans tous les cas, je n’ai pas son numéro…

Est-ce que Samuel avait un portable déjà ? Vu le personnage, ça ne m’étonnerai pas trop. Mais c’était quand même bien pratique. Alors s’il n’avait pas de portable personnel, il devait bien avoir un téléphone quand il travaillait. Mais dans tous les cas, je n’avais pas son numéro et je doutais que Violet l’aie.

- Je crois que si quelqu’un était ici, on l’aurait su. Surtout un sportif. Ils sont pas du genre discret.


Je me mis à rire en pensant à l’ambiance dans les vestiaires de l’équipe de foot. Les garçons étaient toujours tellement bruyants. C’était à se demander ce qu’ils faisaient réellement là dedans. Bref, ce n’était pas notre préoccupation du moment. J’étais sur mon portable pendant que Violet se plaignait de devoir se retrouver mouillée à nouveau. Je ne pouvais que la comprendre là dessus. J’étais en train de prier pour que quelqu’un vienne nous chercher.

- Oui !! C’est bon ! Zac et Juliet viennent nous chercher ! Ils étaient en ville et normalement il y a moyen pour qu’ils fassent rentrer la voiture et viennent nous chercher juste devant la porte, comme ça, on restera pas sous la pluie bien longtemps.

Je souris à Violet. Ma meilleure amie était une bénédiction, vraiment, je pouvais toujours compter sur elle. Je n’étais pas sûre que Violet soit aussi heureuse que moi. De ce que j’avais compris, elle n’aimait pas trop les membres du Vortex Club. Enfin, elle ne l’avait pas dit clairement, mais à parler de harcèlement, j’avais bien peur de devoir admettre que la plupart de ceux qui participaient à ce genre d’activité étaient dans notre club. Dont Zach d’ailleurs. Lui et Logan avaient une sale réputation là dessus. Bref, je ne vais pas m’étendre sur le sujet. Je n’approuvais pas du tout ce genre de comportement, mais les garçons le savaient, je leur avait fait la morale bien assez de fois. Mais ça n’avait pas été très utile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life is Strange :: Les RP terminés-